Rousseau et le secret

Pour Rousseau, la transparence et la vérité sont des buts à atteindre. Ainsi qu'il l'écrit dans le livre IV des Confessions :

"Je voudrais pouvoir en quelque façon rendre mon âme transparente aux yeux du lecteur."

Il n'y a dans son œuvre pas beaucoup de place au secret.

Sa devise en est le témoignage : Vitam impendere vero, à savoir "consacrer sa vie à la vérité".

 

Mais cette exigence de vérité, et donc cette entreprise pour détruire le secret, est aussi valable dans la sphère politique.

 

En 1772, Jean-Jacques Rousseau remarque dans Considérations sur le Gouvernement de Pologne que le moyen "le plus fort, le plus puissant" consiste à "faire en sorte que tous les citoyens se sentent incessamment sous les yeux du public, que nul n'avance et ne parvienne que par la faveur publique"

L'estime publique est le gage d'un bon fonctionnement politique.

 

C'est pourquoi Rousseau accorde et constate un avantage aux Etats les plus petits, parce que "tous les citoyens s'y connaissent mutuellement et s'entreregardent, que les chefs peuvent voir par eux-mêmes le mal qui se fait, le bien qu'ils ont à faire."

 

 

 

-> Citations sur le Secret

 

-> Culture générale : le Secret <-

Le secret de l'isoloir

Par la loi du 29 juillet 1913, l'électeur est tenu au secret du vote.

Ainsi, le secret demeure une constituante de la démocratie française, au moment du vote.

 

On mentionnera en particulier l'article 3 (secret par l'enveloppe) et l'article 4 (secret par l'isoloir).

 

Article 3 . Dans toutes les élections, le vote a lieu sous enveloppes. Ces enveloppes sont fournies par l’administration préfectorale. Elles sont opaques, non gommées, frappées du timbre à date des préfectures ou des sous- préfectures, et de type uniforme pour chaque collège électoral.

 

Article 4 (...) il doit se rendre isolément dans la partie de la salle aménagée pour le soustraire aux regards pendant qu’il met son bulletin dans l’enveloppe (...)

Les lois sur le secret et la transparence à connaître

À connaître... par cœur.

Ces lois sur le secret, ou plutôt sur la transparence en France vous seront utiles pour cerner le cadre dans lequel se déploie la politique sur le secret dans notre société.

On compte 8 lois importantes de 1978 à l'an 2019. Cet éventail législatif promeut la transparence, et donc la fin du secret dans des domaines précis et pourtant si importants en science politique.

  1.  Loi du 6 janvier 1978 : "Informatique et liberté" - Il s'agit de connaître et modifier les informations utilisées dans les traitements numériques.
  2. Loi du 17 juillet 1978 : accès aux documents administratifs (notamment l'article 2)
  3. Loi du 3 janvier 1979 : modifie le droit des archives en raccourcissant les délais.
  4. Loi du 11 juillet 1979 : oblige l'autorité publique à motiver des décisions de refus.
  5. Loi du 12 avril 2000 : depuis cette loi, chaque citoyen peut connaître la personne chargée d'instruire l'affaire qui le concerne.
  6. Loi du 15 juillet 2008 : Raccourcit encore les délais d'accès aux archives.
  7. Lois du 11 octobre 2013 : lois relatives à la transparence de la vie publique, qui créent notamment la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique
  8. Loi du 1er juin 2019 : nouvelle version de la loi Informatique et liberté.

 

-> Citations sur le Secret

 

-> Culture générale : le Secret <-