Intégrer Sciences Po

Comment réussir Sciences Po

Intégrer Sciences Po

Comment réussir Sciences Po

Dernière actu : LES RÉSULTATS SCIENCES PO 2019 SONT LÀ

questions contemporaines

Différence entre science et technique

Rédigé par  Intégrer Sciences Po   1 commentaire   Mis à jour le  02/06/2019

Tout d'abord, il est important de revenir sur les deux définitions de la science et de la technique respectivement. Puis il faudra comprendre quelle est la place de la technique en philosophie, et le rôle de la technique de nos jours.

 

Définition de la science :

Connaissance exacte qu'on a de quelque chose. En particulier système de connaissances rationnelles ou expérimentales sur un objet déterminé.

Définition de la technique :

désigne l'ensemble des procédés qu'on doit méthodiquement employer pour un art, pour une recherche, dans un métier.

 

La technique en philosophie :

Aristote définit la technique comme « une disposition à produire accompagnée d'une règle vraie »

La technique est ainsi l'ensemble des règles définissant les moyens en vue d'une fin.

 

La technique de nos jours :

Pour Heidegger, la société moderne ne voit plus en la technique les règles nécessaires à un art, mais un mode de pensée de l'homme qui veut tout gérer, calculer.

 

Lien et distinction entre science et technique

La science est de l'ordre de la théorie, contemplative, tandis que la théorie est de l'ordre de la pratique, de l'action.

La technique suppose un savoir, une science. L'inverse n'est pas vrai : la science peut être une pure science et ne jamais s'appliquer à la technique.

La technique est la mise en oeuvre de la science.

 

-> Culture générale : la Science <-


La philosophie est-elle compatible avec la science ?

Rédigé par  Intégrer Sciences Po   Aucun commentaire   Mis à jour le  02/06/2019

Une des questions récurrentes de la philosophie porte sur sa relation avec la science.

  • La philosophie est-elle est une science ?
  • La science est-elle une philosophie ?
  • Comment science et philosophie peuvent-ils s'harmoniser ? Quel lien les unit ? Sont-ils compatibles ?

 

I. La philosophie supplante la science

 

Durant l'Antiquité, la philosophie est la science suprême « des premiers principes et des premières causes ». Toutes les autres sciences découlent de la philosophie. Philosophie et science naissent au même moment, chez les Grecs.

 

Pour Platon, les sciences amènent à la philosophie, et la philosophie est le socle de ces sciences. Sur le fronton de l'Académie, son école, était inscrit : « Que nul n'entre ici s'il n'est géomètre. »

 

II. La science s'émancipe de la philosophie

 

Au XVIIe siècle, le développement des sciences positives (fondées uniquement sur les faits réels, l'expérience) et la méthode expérimentale, qui définit un protocole strict pour construire la science à partir des expériences, donne une indépendance à la science vis-à-vis de la philosophie.

 

La science ne vise plus le savoir désintéressé, mais a un objectif utilitaire pour l'homme. Elle se rapproche ainsi de la technique, devenant techno-science : il s'agit de rendre l'homme « comme maître et possesseur de la nature », comme l'expliquait Descartes.

La philosophie devient superflue pour les scientistes (les scientistes font de la science un absolu) : engloutie par le progrès scientifique, elle n'a plus d'importance. Elle est considérée comme une « partie de la connaissance humaine qui n'a pas encore réussi à revêtir les caractères et à prendre la valeur de la science ». Auguste Comte, voit ainsi dans la métaphysique une « maladie chronique naturellement inhérente à notre évolution mentale et individuelle ou collective, entre l'enfance et la virilité », où l'enfance est l'esprit théologique et la virilité est l'esprit positif.

 

III. La philosophie et la science en harmonie

 

Selon Heidegger, la philosophie reste indispensable et ne doit pas vouloir s'assimiler à une science. Il écrit dans Lettre sur l'humanisme « La “philosophie” est dans la nécessité constante de justifier son existence devant les “sciences”. Elle pense y arriver plus sûrement en s'élevant elle-même au rang d'une science. Mais cet effort est l'abandon de l'essence de la pensée. La philosophie est poursuivie par la crainte de perdre en considération et en validité, si elle n'est science. On voit là comme un manque qui est assimilé à une non-scientificité ».

De même Nietzsche dans le Gai savoir dissipe l'illusion scientiste : « C'est sur une foi métaphysique que repose notre foi dans la science ; chercheurs de la connaissance, impies, ennemis de la métaphysique, nous empruntons encore nous-mêmes notre feu au brasier qui fut allumé par une croyance millénaire, cette foi chrétienne, qui fut aussi celle de Platon, pour qui le vrai s'identifie à Dieu et toute vérité divine. »

Vous aimerez aussi :

-> Culture générale : la Science <-


La rigueur scientifique - Pierre Desproges

Rédigé par  Intégrer Sciences Po   Aucun commentaire   Mis à jour le  02/06/2019

Si vous vous intéressez à la science, vous serez intéressés par ces écrits de Pierre Desproges :

« La rigueur scientifique » par Pierre Desproges

Un extrait fameux : « Une civilisation sans la Science, ce serait aussi absurde qu'un poisson sans bicyclette. » Pierre Desproges dans Vivons heureux en attendant la mort



>> Explication de la vision de Pierre Desproges dans La rigeur scientifique

L'occasion d'un article, Pierre Desproges tourne en dérision le protocole scientifique.

Tout au long de cet article, Pierre Desproges manie l'absurdité et le non-sens "la Nantaise est biodégradable" tout en essayant de garder une forme logique "cela prouve à l'évidence que".

De nombreux autres clins d'oeil non moins grinçants émaillent l'extrait : "un entonnoir que nous appelerons Catherine, en hommage à Catherine de Médicis" en référence aux noms absurdes donnés par les scientifiques

Il arrive ainsi à démontrer tout, par n'importe quoi. "pour peu que vous soyez complètement tarés".

 

>> Pierre Desproges : courte biographie



Pierre Desproges naît en 1939 à Pantin. Enchaînant les petits travaux à 28 ans, il devient journaliste à l'Aurore en 1970.
Grand reporter, il apparait sur scène dans le spectacle de Thierry Le Luron. Il oeuvre à la radio, sur France Inter, et publie son premier livre en 1981 : Manuel de savoir-vivre à l'usage des rustres et des malpolis. Sur RMC, puis après une carrière à la télévision, notamment sur FR3, il publie Vivons heureux en attendant la mort en 1983. Il multiplie les oeuvres artistiques.
Pierre Desproges est connu pour son humour corrosif, élégant et stylistiquement recherché.

 

>> Bonus : citation de Pierre Desproges sur la science
 

« S'il n'y avait pas la Science, combien d'entre nous pourraient profiter de leur cancer pendant plus de cinq ans ? »

 

 

 

Vous aimerez aussi :

 

 


Tag questions contemporaines - Intégrer Sciences Po - Comment réussir Sciences Po