Courte biographie de Max Weber, citations et publications

Une courte biographie de Max Weber, personnage fondamental pour la sociologie. Son nom est à ressortir dans chacune de vos copies Sciences Po pour le thème de Questions contemporaines, ou culture générale, car il a joué et joue encore une grande influence dans ce domaine.

 

>> Courte biographie de Max Weber


Max Weber est né en 1864. De nationalité allemande, il est issu de la haute bourgeoise allemande. Son père était magistrat et a fait une carrière politique.
Weber devient professeur de droit à l'université de Berlin. Il enseigne l'économie à l'université de Fribourg. Il arrête sa carrière à cause de la maladie : il était neurasthénique. En 1903 Max Weber renonce à sa fonction d'enseignement. En 1909 il crée l'association allemande de sociologie.
Il obtient une chaire à Vienne, où il donne le cours d'Économie et société. En 1919 il obtient une chaire de sociologie à Munich. Weber décède en 1920 de la grippe espagnole.
 

Max Weber - intégrer Sciences Po
Portrait de Max Weber

 

 

>> Publications de Max Weber


Après cette courte biographie de Max Weber, la liste de ses écrits principaux.

L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme (1904) - Max Weber
Hindouisme et bouddhisme (1913) - Max Weber
Confucianisme et taoïsme (1916) - Max Weber
Le judaïsme antique (1917) - Max Weber
La science, profession et vocation (1919) - Max Weber
Le métier et la vocation de l'homme politique (1919) - Max Weber
Économie et société (1922, posthume) - Max Weber

 

>> Citations de Max Weber


Pour compléter cette courte biographie de Max Weber et la liste de ses publications, voici quelques citations parmi les plus utiles pour le concours Sciences Po et les plus connues.

Acte capitaliste : « acte fondé sur l'attente d'un gain par l'exploitation d'opportunités d'échange : sur des chances de profit (formellement) pacifique »
L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme (1904) - Max Weber

« le caractère très majoritairement protestant des détenteurs de capitaux et des chefs d'entreprise, ainsi que des couches supérieures qualifiées de la main d'oeuvre »
L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme (1904) - Max Weber

« le travail d'un métier exercé sans répit était présenté comme le moyen le plus probant d'accéder à cette certitude de soi. Le travail et lui seul était censé dissiper le doute religieux et donner la certitude de l'état de grâce » (chez les protestants)
L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme (1904) - Max Weber

Le « désenchantement du monde » comme « élimination de la magie en tant que technique de salut ».
L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme (1904) - Max Weber

« Bureaucratie. Le moyen le plus rationnel que l'on connaisse pour exercer un contrôle impératif sur des êtres humains. »
Économie et société (1922, posthume) - Max Weber

L'Etat est « une entreprise politique de caractère institutionnel lorsque et en tant que sa direction administrative revendique avec succès, dans l’application des règlements, le monopole de la contrainte physique légitime », ceci « à l’intérieur d’un territoire géographique déterminable »
Économie et société (1922, posthume) - Max Weber

« Nous appelons sociologie une science qui se propose de comprendre par interprétation l'activité sociale et par là expliquer causalement son déroulement et ses effets. »
Économie et société (1922, posthume) - Max Weber

 


-> Les meilleures Biographies <-

-> Les citations de Culture générale <-

 

 

Qu'est-ce que le Tiers état ? - Abbé Sieyès - Résumé des Chapitres 1 et 2

Emmanuel-Joseph Sieyès est né en 1748. En 1774, il devient prêtre, mais sans vocation. Il occupe plusieurs postes d'importance, mais devient véritablement célèbre en 1788, en publiant l'Essai sur les privilèges, puis surtout le pamphlet Qu'est-ce que le Tiers état ? en 1789. Ce dernier ouvrage a un succès retentissant, et reste largement commenté jusqu'à aujourd'hui. L'abbé Sieyès joue un rôle profond à cette date dans la Révolution française, notamment lors de la convocation des Etats Généraux le 5 mai 1789, où il est envoyé.

 

>> Que dit l'abbé Sieyès dans Qu'est-ce que le Tiers état ?

 

L'abbé Sieyès donne lui-même le plan de son ouvrage en trois formules marquantes :

1° Qu’est-ce que le Tiers état? — TOUT.
2° Qu’a-t-il été jusqu’à présent dans l’ordre politique ? —RIEN.
3° Que demande-t-il? — À ÊTRE QUELQUE CHOSE.

Emmanuel-Joseph Sieyès, Qu'est-ce que le Tiers état ?

 

L'objectif de Sieyès est de montrer toute l'importance du peuple dans le royaume. Le peuple accomplit en effet selon Sieyès toutes les tâches du royaume, et les plus pénibles. Sieyès s'étonne alors que le peuple ne se rebelle pas contre les privilégiés, qui conservent sans être troublé leurs avantages. Il est ainsi facile de mesurer la portée contestataire de ce pamphlet, et de comprendre le rôle qu'a pu jouer Sieyès dans la Révolution française.

 

>> Résumé du 1er Chapitre - Qu’est-ce que le Tiers état? — TOUT.


Première page de Qu'est-ce que le Tiers état,
pamphlet de l'Abbé Sieyès

Sieyès désire tout d'abord montrer que le Tiers état, c'est-à-dire les hommes sans privilège, est le seul à être utile au royaume.

Sieyès pour cela commence par distinguer les travaux particuliers des travaux publiques.

Les travaux particuliers sont de 4 classes :

  1. travaux de la campagne
  2. travaux qui ajoutent une valeur seconde
  3. marchands et négociants
  4. soins à la personne

Ces 4 classes relèvent pour Sieyès toutes de l'activité du Tiers état.

Les travaux et fonctions publiques sont également de 4 sortes :

  1. Epée
  2. Robe
  3. Eglise
  4. Administration

Pour Sieyès, même ces fonctions sont assurées par le Tiers état, selon une proportion de 19/20e. En outre, le vingtième restant des activités sont les tâches les moins pénibles, le Tiers état assurant les plus pénibles.

L'ordre noble est étranger à la nation de 3 manières :

  1. par sa fainéantise
  2. par ses prérogatives civiles et politiques
  3. dans son principe (il ne vient pas du peuple) et dans son objet (il vise l'intérêt particulier au lieu de l'intérêt général)

Or la nation, c'est le Tiers état.

 

>> Résumé du 2nd Chapitre - Qu’a-t-il été jusqu’à présent dans l’ordre politique ? —RIEN.

 

L'abbé Sieyès définit le Tiers état comme l'ensemble des citoyens qui appartiennent à l'ordre commun. En sont exclus les privilégiés.

Or jusqu'alors, les représentants du Tiers état recevaient des privilèges. Ceci n'est pas acceptable pour Sieyès, les représentants n'étant plus issus du Tiers état.

Pour autant, Sieyès ne préconise pas un nivellement par le bas. Au contraire, il s'agit d'étendre les privilèges accordés aux représentants à l'ensemble du Tiers état.

Par ailleurs, on parle alors en France de trois aristocraties :

  1. L'aristocratie d'Eglise
  2. L'aristocratie d'Epée
  3. L'aristocratie de Robe

Loin de réfuter cette classification, Sieyès l'approuve et la généralise même à tout le régime. Depuis ses débuts, le Royaume de France est une aristocratie dans son ensemble, hormis quelques moments où il fut même despotique, notamment à l'occasion du règne de Louis XIV. C'est la cour qui règne, c'est la cour qui fait et défaits les hommes au pouvoir, c'est la cour qui est la tête de l'aristocratie en France.

 

L'abbé Sieyès résume lui-même ses propos, qui annoncent explicitement le caractère subversif voire révolutionnaire de ses constats :

Résumons : le Tiers état n’a pas eu jusqu’à présent de vrais représentants aux États généraux. Ainsi ses droits politiques sont nuls.

Emmanuel-Joseph Sieyès, Qu'est-ce que le Tiers état ?, chapitre 2

 

-> 5 livres sur la démocratie (bibliographie)

-> Résumé du 1er livre du Contrat social de Rousseau

 

-> Culture générale : la Démocratie <-

 

Courte biographie de Barack Obama

En culture générale, en anglais, en actualités, en histoire, vous aurez besoin de cette courte biographie de Barack Obama pour Sciences Po.
D'abord une simple biographie de Barack Obama, puis le vocabulaire anglais, enfin les citations célèbres à placer dans un devoir de Sciences Po, effet garanti.


>> Courte Biographie de Barack Obama


Barack Obama a 47 ans lorsqu'il est élu pour la première fois Président des Etats-Unis.

    Sa mère, Américaine blanche, et son père Kényan noir, accueillent sa naissance à l'été 1961 à Honolulu. Si le couple divorce peu après, sa mère tombe de nouveau amoureuse d'un étudiant Indonésien. C'est ainsi que Barack Obama passe 4 ans en Indonésie, où il reçoit une bonne éducation, avant de retourner à Hawaï.

    Brillant au lycée, amateur de basket, ses études supérieures en Californie lui permettent d'intégrer l'Université Columbia de New York puis celle de Harvard à 26 ans, où il préside une prestigieuse revue de droit : la Harvard Law Review, fonction inédite pour un Afro-Américain. Entre temps, il travaille comme analyste d'affaires, puis comme "community organizer", c'est-à-dire animateur social dans un quartier pauvre de Chicago.

    Tourné tout entier vers sa carrière d'avocat, il y rencontre sa future épouse, également avocate, Michelle Robinson. Après leur mariage, il enseigne à l'Université de Chicago le droit constitutionnel.

    Sa carrière pour un tournant lorsqu'il choisit après mûre réflexion se consacrer entièrement à la politique : il devient Sénateur de l'Illinois à 36 ans, puis Sénateur des Etats-Unis à 43 ans. C'est durant cette même période que le couple Obama donne naissance à deux filles : Malia, puis Sasha.

    Entre succès - opposition à la guerre d'Irak - et échecs - investiture refusée à la Chambre des représentants - médiatiques, la carrière de Barack Obama est lancée : en août 2008, il gagne d'une courte avance contre Hillary Clinton son investiture au Parti des Démocrates. Ses discours insistants sur l'unité et la fraternité entre Américains ainsi que son charisme sont soulignés par les médias occidentaux.

    Sa popularité, notamment auprès des minorités, est récompensée le 4 novembre 2008, date de son élection à la tête des Etats-Unis, au grand dam de son adversaire John McCain. Président grâce à une majorité de près de 53%, il rassemble les Etats-Unis sur les thèmes de la politique étrangère, dont l'action conduit notamment à la mort de Oussama Ben Laden en 2011, tout en conservant une grande popularité à l'internationale : il est ainsi désigné Prix Nobel de Paix en 2009. Il parvient à mettre en place sa réforme de la santé, devenue symbole de ses promesses électorales, malgré une popularité intérieure en baisse, concrétisée aux élections de mi-mandat.

    Tentant de jouer sur ses faiblesses, Mitt Romney critique l'action du Président lors des élections présidentielles de 2012. Toutefois, Barack Obama réunit un large électorat, notamment des minorités, afro-asiatiques et hispaniques,et accède une seconde fois à la fonction présidentielle à l'âge de 51 ans.
 


-> Découvrez les meilleures Biographies du blog

 

Barack Obama courte biographie

 

 


>> Vocabulaire anglais : Biographie de Barack Obama en anglais


Barack Obama is the 44th President of the United States :
Barack Obama est le 44e Président des Etats-Unis

To teach constitutional law :
enseigner le droit constitutionnel

A United States Senator :
Un Sénateur des Etats-Unis

The first African-American president :
Le premier président Afro-Américain



>> Citations Barack Obama



Convention démocrate en 2004

"There is not a liberal America and a conservative America — there is the United States of America. There is not a Black America and a White America and Latino America and Asian America — there’s the United States of America." - Barack Obama
Boston, 27 juillet 2004

Traduction : "Il n'y a pas une Amérique libérale et une Amérique conservatrice : il y a les Etats-Unis d'Amérique. Il n'y a pas une Amérique Noire, une Amérique Blanche, une Amérique Latine et une Amérique d'Asie : il y a les Etats-Unis d'Amérique." - Barack Obama

Victoire aux élections présidentielles de 2008

"If there is anyone out there who still doubts that America is the place were all things are possible, who still wonders if the dream of our fathers is alive in our times, who still questions the power of our democracy, tonight is your answer." - Barack Obama
4 novembre 2008, Chicago

Traduction : "S'il y a une personne ici qui doute toujours que l'Amérique est l'endroit de tous les possibles, qui se demande encore si le rêve de nos frères est vivace à notre époque, qui s'interroge encore sur le pouvoir de notre démocratie : cette nuit est la réponse." - Barack Obama

Marriage gay Barack Obama

“I favor legalizing same-sex marriages, and would fight efforts to prohibit such marriages” - Barack Obama, une revue de Chicago

"Je crois que les couples homosexuels méritent les mêmes droits que tous les autres couples de ce pays." - Barack Obama
Dans le Washington Post, 23 juin 2011.

Twitter Barack Obama - A l'annonce de sa victoire aux élections présidentielles 2012

"Four more years. pic.twitter.com/bAJE6Vom"
9 novembre 2012, Barack Obama Twitter
Traduction : "Quatre années de plus. pic.twitter.com/bAJE6Vom" - Barack Obama Twitter