Réussir Sciences Po

 

 

Réussir mieux et plus fort :

 

 

Courte biographie de Simone Veil

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 05 juillet 2017

Le décès récent de Simone Veil est l'occasion de revenir sur une vie mouvementée, qui aura marqué la France.

 

>> Courte biographie de Simone Veil

 

Simone Veil est née en 1927 à Nice. Sa famille d’origine juive est laïque. L’enfance de Simone Jacob est comme interrompue le 4 octobre 1940, lorsque le premier statut des Juifs est établi. Son père ne peut plus exercer son métier. Après un temps à Carcassonne, chez un oncle et une tante, Simone Jacob revient à Nice et passe son baccalauréat en mars 1944.

Mais c’est tragiquement lors de ces réjouissances que Simone Jacob est arrêtée par deux Allemands.

Elle transite par le camp de Drancy, et arrive à Auschwitz-Birkenau le 15 avril 1944. Simone Jacob survit car la fin de la guerre est proche et elle est alors encore en bonne santé, ce qui n’est pas le cas de sa mère, qui meurt en mars 1945.

De retour à Paris, les trois soeurs ont survécu, mais le père et le frère ont probablement été tués. Simone Jacob s’inscrit à la faculté de droit et est admise au nouvel Institut d’études politiques, où elle rencontre son futur mari qui lui donnera son nom, Veil. Elle a avec lui trois enfants, entre 1947 et 1954. C’est également l’occasion d’une plongée dans le milieu intellectuel de Paris, son mari intégrant l’ENA. Simone Veil dirige l’administration pénitentiaire de 1957 à 1964, puis la Direction des Affaires civiles, puis est conseillère à partir de 1969, secrétaire générale du conseil supérieur de la magistrature, et enfin conseil d’administration de l’ORTF.

L’élection de Valéry Giscard d’Estaing et le gouvernement de Jacques Chirac la place au statut de Ministre de la Santé, elle est la seule femme à ce niveau de pouvoir. Elle a alors la charge exceptionnelle de présenter au Parlement un projet dépénalisant l’avortement. Cette loi adoptée le 29 novembre 1974 porte désormais son nom. Pour autant, Simone Veil affirme qu’il ne s’agit surtout pas d’un “droit à l’avortement”. Elle quitte le gouvernement après la relative victoire de l’UDF aux élections européennes, qu’elle a conduit. Elle est élue présidente du Parlement européen le 17 juillet 1979. Son mandat suivant est celui de ministre d’Etat, des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville à partir de mars 1993, pendant seulement deux ans. Elle est nommée membre du Conseil constitutionnel en mars 1998. Elle est tour à tour soutien de Nicolas Sarkozy, puis de l’UDI. En 2007 paraît une autobiographie, Une vie. Elle est élue en novembre 2008 à l’Académie française. Elle participe à la Manif pour tous le 13 janvier 2013, opposée au mariage homosexuel. Simone Veil s’éteint le 30 juin 2017. Le président français Emmanuel Macron annonce le 5 juillet 2017 qu’elle sera inhumée au Panthéon.

Classé dans : Actualités, Histoire - Mots clés : simone veil, biographie, courte biographie, veil, simone weil, vie, grandes dates, histoire, actualité - aucun commentaire


Montaigne et la médecine

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 16 juillet 2016

Montaigne est sceptique par rapport à la médecine. Lui-même fut malade, il a en effet souffert de calculs rénaux à partir de 1577

 

Dans les Essais, Montaigne au CHAPITRE XXXVII, intitulé "De la ressemblance des enfans aux peres", donne une définition de la santé.

Les medecins ne se contentent point d'avoir la maladie en gouvernement, ils rendent la santé malade, pour garder qu'on ne puisse en aucune saison eschapper leur authorité. D'une santé constante et entiere, n'en tirent ils pas l'argument d'une grande maladie future ? J'ay esté assez souvent malade : j'ay trouvé sans leurs secours, mes maladies aussi douces à supporter (et en ay essayé quasi de toutes les sortes) et aussi courtes, qu'à nul autre : et si n'y ay point meslé l'amertume de leurs ordonnances. La santé, je l'ay libre et entiere, sans regle, et sans autre discipline, que de ma coustume et de mon plaisir. Tout lieu m'est bon à m'arrester : car il ne me faut autres commoditez estant malade, que celles qu'il me faut estant sain. Je ne me passionne point d'estre sans medecin, sans apotiquaire, et sans secours : dequoy j'en voy la plus part plus affligez que du mal. Quoy ? eux mesmes nous font ils voir de l'heur et de la durée en leur vie, qui nous puisse tesmoigner quelque apparent effect de leur science ?

Pour Montaigne, la santé est une manière de vivre. Ce n'est ainsi pas contradictoire avec la maladie. Il est possible de vivre une vie normale tout en étant malade : la santé n'est ainsi que l'acceptation de la maladie. On passe dans une autre mode de vie.

Toutefois, il faut prendre du recul vis-à-vis de ce qu'écrit Montaigne, notamment lorsqu'il prétend qu'il vit très bien "sans médecin", alors qu'en réalité il se rend souvent chez le médecin.

 

 

-> Culture générale : la Santé <-

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : Montaigne, médecine, calculs, santé, maladie, malade, vie - aucun commentaire


Fiche IEP VII. A. La politique en France depuis 1991

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 11 juin 2013

VII. 1991 jusqu'à nos jours

A. La politique en France depuis 1991

-> Jacques Chirac président en 1995 et 2002
Jacques Chirac
Jacques Chirac

Mandats de Jacques Chirac :
- élection le 7 mai 1995 de Jacques Chirac contre Lionel Jospin, Alain Juppé Premier ministre
- la Gauche plurielle l'emporte aux élections législatives de 1997, troisième cohabitation avec Lionel Jospin
- passage aux 35h, 350000 emplois-jeunes dans les services publics, PACS, refus de l'AMI en 1999, accord multilatéral sur l'investissement, thème de l'exception française, mandat présidentiel réduit à 5 ans en septembre 2000
- Jean-Marie le Pen crée la surprise (21 avril 2002) au second tour contre Jacques Chirac, qui gagne avec 82,21% des voix
- Jean-Pierre Raffarin premier ministre, réforme Fillon des retraites du secteur public, Charte pour l'environnement en 2002, refus d'engager la France dans la guerre d'Irak mené par de Villepin
- Projet de Constitution européenne rejeté à 54,9%, émeutes urbaines de novembre 2005 (couvre-feu mis en place en décembre), crise du CPE qui entraîne des manifestations de lycéens et étudiants

-> Nicolas Sarkozy en 2007 et François Hollande en 2012

- Nicolas Sarkozy est élu président avec 53,6% des votes contre Ségolène Royal
- François Fillon Premier ministre, mesures fiscales avec la loi TEPA, qui supprime partiellement la publicité de France Télévisions le soir, création du Revenu de solidarité active (RSA), réforme de la carte judiciaire menée par Rachida Dati, Traité de Lisbonne (pour l'Union européenne, entrée en vigueur le 1er décembre 2009)
- Entrée de la France dans la crise des Subprimes en 2008, chômage en hausse, expulsions de roms en 2010, réforme des retraites menée par Eric Woerth, remaniement ministériel, intervention en Libye et Côte d'Ivoire
- François Hollande gagne les élections présidentielles contre Nicolas Sarkozy en 2012 avec 51,64% des votes.
- Passation des pouvoirs le 15 mai 2012, Jean-Marc Ayrault Premier ministre, premières réformes
- Elections législatives du 18 juin 2012 avec une victoire pour la gauche, baisse de popularité du gouvernement, intervention au Mali, adoption de la loi Taubira du mariage pour tous le mardi 23 avril par l'Assemblée nationale

Débât Hollande - Sarkozy en 2012
Débât Hollande - Sarkozy en 2012



>> Retrouvez toutes les fiches sur le monde depuis 1945 <<

Classé dans : Histoire - Mots clés : fiche, iep, sciences po, histoire, contemporaine, XXe siècle, résumé, France, 1991, vie, politique, Chirac, Hollande, Sarkozy - 2 commentaires