Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Echangez vos fiches avec les étudiants Sciences Po
(Gratuit, +150 fiches disponibles)

-> Faites vous corriger des copies pour préparer le concours Sciences Po
(Gratuit, +50 copies déjà corrigées)

 

II. Les sources externes du droit

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 27 novembre 2013

A. Les traités internationaux

Traité : Acte juridique écrit et signé entre des autorités compétentes, et en particulier des États, établissant des règles ou des décisions et fixant des devoirs réciproques.

L'article 55 de la Constitution dispose que "les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l'autre partie".

Les traités restent néanmoins inférieurs à la Constitution.

B. Le droit de l'Union européenne

Originellement appelé droit communautaire, le droit de l'Union européenne a la primauté sur le droit interne des Etats membres.

1. Le droit communautaire primaire

Le droit communautaire primaire, également appelé droit communautaire originaire, est l'ensemble du droit qui découle des traités.

Plusieurs traités ont développé le droit communautaire primaire :

- le traité de Rome en 1957

- l'Acte unique européen en 1986

- le traité de Maastricht en 1992

- le traité d'Amsterdam en 1997

- le traité de Nice en 2001

- le traité de Lisbonne en 2007

2. Le droit communautaire dérivé

> Les institutions de l'Union européenne

Le Conseil européen : réunion des dirigeants nationaux et européens qui définit les grandes priorités de l'Union européenne.

Le Conseil de l'Union européenne : représente les gouvernements des États membres, en réunissant les ministres compétents des Etats membres.

Le Parlement européen : se compose des députés élus au suffrage universel direct pour cinq ans, qui représentent les citoyens européens

La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) : veille au respect de la législation européenne

La Commission européenne : représente les intérêts de l’Union dans son ensemble

La Cour des comptes : contrôle le financement des activités de l’Union européenne

Il existe également des institions internes au fonctionnement de l'Union européenne (parmi lesquelles la Banque centrale européenne, etc.)

> Les normes du droit dérivé

Les institutions de l'Union européenne pour appliquer le droit ont recours à des normes, qui sont appelées droit dérivé.

Les quatre normes du droit dérivé :

- Le règlement : mesure générale obligatoire et qui peut être directement appliquée dans les états membres.

- La directive : mesure qui doit être transposée dans le droit interne de chaque État membre, mais en laissant libres les moyens pour y arriver

- La décision : mesure particulière et obligatoire, qui vise spécifiquement un seul destinataire (des États ou des personnes).

- Les recommendations, ou les avis : opinions exprimées par les institutions de l'Union européenne qui ne sont pas obligatoires

Les actes inommés ou atypiques viennent à l'appui du droit dérivé, et sont des règlements, des résolutions, ou des codes de bonne conduite.

> Le droit européen

Le droit européen se distingue du droit communautaire en ce qu'il découle de la Convention européenne des droits de l'homme de 1950 et de la Charte sociale européenne de 1996.

Il ne concerne pas les traités propres à l'Union européenne.

La Convention européenne des droits de l'homme liste une série de droits fondamentaux, comme le droit à un procès équitable ou la liberté d'expression. Elle a été signée par 47 pays européens. Chacun de ces pays est représenté par des juges à la Cour européenne des droits de l'homme.

Classé dans : 1ère année Sciences Po - Mots clés : cours, droit IEP, introduction, sciences po, traités, internationaux, acte, juridique, article, Constitution, Union européenne, droit communautaire, traité de Rome, institutions, européennes, Conseil, Cour de justice, définitions, organisation - aucun commentaire


Fiche IEP VI. Europe A. Construction de l'Europe de l'Ouest

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 29 mai 2013

VI. L'Europe

A. Construction de l'Europe de l'Ouest


-> La concrétisation d'une idée européenne

- discours de Winston Churchill ("Il nous faut ériger quelque chose comme les Etats-Unis d'Europe" en septembre 1946, Coudenhove-Kalergi lance l'Union parlementaire européenne, congrès de La Haye en 1948

 

CED rejetée par l'Assemblée nationale en France
La CED est rejetée par l'Assemblée nationale en France
par 319 voix contre 264 le 30 août 1954

- création de l'OECE suite au plan Marshall en 1948
- traité de Bruxelles (R-U, Fr, BeNeLux - Belgique, Pays-Bas, Luxembourg -) qui met en place l'Union occidentale, signature du traité de l'Atlantique Nord, créant l'OTAN, le 4 avril 1949
- Conseil de l'Europe créé par le traité de Londres le 5 mai 1949
- la CECA (Communauté européenne du charbon et de l'acier) créée en 1951 réunit la France, l'Italie, la RFA, et les pays du Benelux
- échec de la CED (Communauté européenne de défense), dont le traité a été signé en 1952, mais rejetée par l'Assemblée nationale en France en 1954

-> Vers les traités de Rome

- élargissement du traité de Bruxelles à la RFA et à l'Italie en 1954 (l'organisation devient Union de l'Europe occidentale)
- deux traités sont signés à Rome le 25 mars 1957 : le premier donne naissance à la CEE (Communauté économique européenne), le second à l'EURATOM (Communauté européenne de l'énergie atomique)
- Mise en œuvre de la PAC (Politique agricole commune en 1962), Union douanière entre les Six pays membres de la CEE mise en place en avance d'un an et demi, en 1968
- le Royaume-Uni crée en 1960 l'Association européenne de libre-échange pour contrebalancer la CEE, mais demande finalement son adhésion à la CEE, à laquelle de Gaulle oppose son veto en 1963 et 1967. Le veto est levé avec l'élection de Pompidou en 1969

-> L'élargissement troublé de la communauté européenne

- échec du plan Fouchet en 1961 et 1962, "politique de la chaise vide" de Charles de Gaulle contre un pouvoir supranational, qui se résout par le compromis du Luxembourg de 1966
- traité de l'Elysée en janvier 1963, sommet de La Haye en 1969, Marché commun achevé en 1970, Europe des Neuf en 1973 (R-U, Irlande et Danemark entrent dans la CEE)
- Système du serpent monétaire en 1972, puis SME (Système monétaire européen) en 1978
- en février 1986 est adopté l'Acte unique européen, qui modifie le traité de Rome et ouvre la voie au marché commun intérieur
- traité de Maastricht (ville des Pays-Bas) le 7 février 1992 instituant l'Union européenne

 

 

-> Chronologie de la construction européenne

 

Roland Dumas signe l'Acte unique européen en février 1986
Roland Dumas signe l'Acte unique européen en février 1986

 

 

 

 

>> Retrouvez toutes les fiches sur le monde depuis 1945 <<

 

Classé dans : Histoire - Mots clés : europe, union, européenne, construction, traité, Maastricht, traités, Rome, 1986, veto, France, de Gaulle, Royaume-Uni, Acte, unique, européen, CECA, CEE, Communauté, CED, fiche, iep, sciences po, histoire, contemporaine, XXe siècle, résumé, monde, 1945 - aucun commentaire