Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Faites vous corriger et échangez des fiches GRATUIT

-> Tout comprendre à la politique

->  L'appli Intégrer Sciences Po est disponible sur le Play Store

 

Le seuil de pauvreté : explications et résumé

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 14 décembre 2018

Le seuil de pauvreté change chaque année.

 

Mais pourquoi ?

 

>> Pourquoi le seuil de pauvreté change chaque année ?

 

Parce qu'il est calculé à partir du niveau de vie médian. (Attention, lire ci-dessous : le niveau de vie médian n'est pas le seuil de pauvreté, mais il est bien calculé à partir de). Pour ceux qui ont oublié leurs mathématiques, le niveau médian est celui qui est situé au milieu de la population. Ici, à 50% de la population.

 

>> Différences médian et moyenne

 

Vous êtes tous habitués à la moyenne. Par exemple, on établit souvent la moyenne des notes de tous les étudiants d'une classe. On prend toutes les notes de tous les élèves, et on en fait la moyenne : c'est-à-dire on imagine un élève type de la classe, qui aurait obtenu cette note moyenne.

Le calcul de la note médiane est différente : il s'agit par exemple sur une classe de 30 élèves, de la note du 15e élève. 50% de la classe a plus, 50% de la classe a moins.

 

>> Comment est calculé le niveau de vie médian pour fixer le seuil de pauvreté ?

 

C'est l'INSEE qui s'en occupe.

Environ 60 000 ménages sont tirés au sort.

Ces ménages sont représentatifs de la population de France métropolitaine (c'est-à-dire qu'on prend certains critères, comme le sexe, l'âge, etc. pour représenter l'ensemble de la population)

Ce nombre de ménages correspond à près de 110 000 personnes.

En effet, un ménage comprend l'ensemble des occupants d'un même logement, que ce soit une personne, des colocataires, ou une famille, ou des personnes hébergées à titre gratuit.

Les SDF et les communautés telles que maisons de retraite, couvents, prisons ne sont pas pris en compte.

 

>> Quel est le seuil exact de la pauvreté ?

 

Un consensus au sein de l'Union européenne et en France fixe le seuil de pauvreté à 60% du niveau de vie médian.

C'est pourquoi c'est la principale statistique utilisée par l'INSEE, par la presse et par les pouvoirs publics.

Mais il existe autant de seuils de pauvreté qu'on le souhaite. Par exemple, 50% du niveau de vie médian, 40%, 70%, etc.

 

 

>> Evolution du seuil de pauvreté et du taux de pauvres en France

Taux de pauvreté en France :

1970 : 19% de la population était "pauvre"

Années 2000 : 13% de la population était "pauvre".

2012 : 13,9% de la population était "pauvre".

 

Seuil de pauvreté en France en 2018 :

En 2018, est considéré pauvre une personne qui touche 1 026 euros (seuil à 60 %) ou 855 euros (seuil à 50 % du revenu médian).

 

>> Critiques sur le seuil de pauvreté :

 

1. Il ne faut pas oublier ce critère fondamental, qui est de se baser sur le niveau de vie médian.

Or notre société s'enrichit sans cesse.

Ainsi, les pauvres des années 2010 sont en fait plus riches que les classes moyennes des années 1970.

 

2. Rappelons une fois encore que  :

Les SDF et les communautés telles que maisons de retraite, couvents, prisons ne sont pas pris en compte.

Il est ainsi estimé qu'entre 100 000 et 500 000 personnes pauvres ne sont pas comptabilisées.

 

3. Propriétaire ou non propriétaire ?

Quelqu'un par exemple qui a fini de payer son appartement, qui le possède : il ne touche que 1 500 euros.

Quelqu'un d'autre par exemple qui loue un appartement : il touche également 1 500 euros mais doit payer son loyer.

Qui est le plus pauvre des deux ? C'est évidemment le second, celui qui loue un appartement.

Cela n'est pas pris en compte dans le calcul du seuil de pauvreté.

 

4. Valeur absolue ou valeur relative ?

C'est une réflexion à mener, mais est-on pauvre de manière absolue ou de manière relative ?

On pourrait estimer ainsi, pour expliciter la formulation "de manière absolue", que si quelqu'un a de quoi manger et dormir, subvenir à ses besoins primaires, alors il n'est pas pauvre.

Dans notre société française et au sens des statistiques du seuil de pauvreté, cette même personne peut être pauvre en vertu du fait qu'il y a une grande partie de la population qui est beaucoup plus riche qu'elle.

Cette réflexion est intéressante pour une comparaison mondiale : qu'est-ce qu'être pauvre aujourd'hui dans notre monde ?

 

-> Résumé de La Richesse des nations - Adam Smith

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : seuil de pauvreté, année, médian, moyenne, INSEE, ménages, sdf, communautés, 60%, population, statistiques, pauvreté, richesse, richesse et pauvreté, sciences po, IEP, Lyon, propriétaire, loyer, critiques, critiques seuil de pauvreté - aucun commentaire


Les Français sont moins adeptes des réseaux sociaux

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 31 octobre 2018

Qui sont les plus connectés en Europe ? Qui sont les moins connectés ?

En ce qui concerne les réseaux sociaux, la France fait partie des derniers.

Comme le montre ce schéma, qui répond à la question :

 

Utilisez-vous les réseaux sociaux ? Résultats en % de « tous les jours ou presque » et « une fois par semaine ou plus »

 

 

 

 

Quelques chiffres supplémentaires pour situer le nombre d'utilisateurs de réseaux sociaux :

 

Dans le monde :

  • 3,8 milliards d’internautes (51%)
  • 3,0 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux (40%)
  • 2,8 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux sur mobile (37%)

Source : agence We Are Social Singapour et Hootsuite

 

 

 

-> Culture générale : le Numérique <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : numérique, réseaux sociaux, français, schéma, combien, combien sur les réseaux sociaux, statistiques, sciences po, iep, 2019 - aucun commentaire


Numérique : l'administration en ligne

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 29 octobre 2018

Il est toujours important dans le cadre du Concours commun (le numérique et le secret sont les deux thèmes retenus) de lier vos objets d'étude à la politique et à la société.

 

C'est pourquoi il est intéressant de faire un focus sur les "papiers" administratifs et les Français. En ce qui concerne le numérique, on ne parle plus de "papiers administratifs", mais d'e-administration ou administration en ligne.

 

En 2017 :

2 Français sur 3 (67%, +5 points) ont eu recours à l’e-administration. Ce taux atteint 90% chez les diplômés du supérieur ou les 25-39 ans.

Source : CREDOC, Enquêtes sur les « Conditions de vie et les Aspirations ».

 

D'après ACSEL, en 2009, 40 % de Français et 56 % des internautes avaient effectué une démarche administrative ou fiscale en ligne.

Dernière statistique Service-public.fr a recueilli en 2009 40 millions de visites.

 

Ces chiffres prouvent un certain succès de l'administration en ligne. Certainement internet a-t-il rendu les démarches plus faciles et accessibles. Mais alors que les services publics français insistent et rendent de plus en plus obligatoire le fait de passer par internet pour effectuer ces démarches, il s'agit de ne pas écarter précipitemment ceux qui refusent de passer par internet, soit qu'ils ne le puissent pas, soit qu'ils ne le veuillent pas. La transition vers le tout numérique ne saurait s'opérer si facilement que cela.

 

 

-> Culture générale : le Numérique <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : e-administration, administration en ligne, progrès, pourcentage, statistiques, économie, chiffres, transition, numérique, IEP, sciences po, concours commun, 2019 - aucun commentaire


page 1 sur 8 suivante »