Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Echangez vos fiches avec les étudiants Sciences Po
(Gratuit, +300 fiches disponibles)

-> Faites vous corriger des copies pour préparer le concours Sciences Po
(Gratuit, +100 copies déjà corrigées)

Sujets & Correction Sciences Po Grenoble 2019

 

La cybernétique

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 26 octobre 2018

La cybernétique avait tout d'abord un tout autre sens que celui que nous lui attribuons aujourd'hui.

 

En effet, cybernétique désignait en 1834 pour A.-M. Ampère, dans Essai sur la philos. des sc., 1repart., Tableau synoptique des sc. et des arts « étude des moyens de gouvernement ».

 

Cela vous sera utile dans une copie Sciences Po pour le Concours commun, car il convient toujours d'envisager le thème du concours 2019, à savoir le numérique, avec la politique. Or, la cybernétique, qui n'est pas sans lien avec le numérique, était dans son sens originel strictement politique.

 

Mais ce qu'il faut retenir de la cybernétique aujourd'hui, c'est le sens que lui donne l'ouvrage fondateur Cybernetics or Control and Communication in the Animal and the Machine, du mathématicien Norbert Wiener, en 1947 : « théorie entière de la commande et de la communication, aussi bien chez l'animal que dans la machine »

 

Le 28 décembre, Père Dubarle dans Le Monde, p. 3 résume ainsi le sens que lui donne Norbert Wiener : « étude des processus de contrôle et de communication chez l'être vivant et la machine ».

 

Wiener décrit dans son livre que l'idée lui est venue avec une approche interdisciplinaire, au cours d'une série de rencontres qui se sont étalées durant 10 ans à la Harvard Medical School entre d'une part des chercheurs scientifiques en médecine et des physiciens, et d'autre part des mathématiciens, physicistes et ingénieurs.

 

Norbert Wiener

Norbert Wiener fait lui-même le lien avec le numérique dans ses chapitres Time Series, Information, and Communication, puis Feedback and Oscillation, ou encore Computing Machines and the Nervous System par exemple.

Dans ce dernier chapitre, il explore notamment les différences entre les ordinateurs analogiques, et les ordinateurs numériques, tels qu'il les appelle.

Pour Wiener, les machines numériques sont plus pertinentes, les implémentations électroniques seront supérieures à celles mécaniques ou électro-mécaniques.

De plus, le système binaire est également selon lui préférable aux autres échelles numériques.

 

(L'époque est encore loin du calculateur quantique, comme nous l'explorons dans cet article.)

Le livre de Norbert Wiener a permis des avancées et des influences notables dans les domaines du numérique, mais a aussi lancé des discussions philosophiques et éthiques sur les conséquences de la cybernétique.

 

-> Culture générale : le Numérique <-

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : cybernétique, numérique, Ampère, Wiener, Norbert Wiener, 1947, sens, définition - Aucun commentaire


Sujet corrigé - Une œuvre d'art a-t-elle toujours un sens ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 17 juin 2015

Ce sujet est notamment tombé à l'épreuve de philosophie du bac 2015. Voir tous les sujets du bac 2015.

 

>> Introduction

 

Accroche

Vous pouviez introduire votre dissertation par une citation ou par une référence à une œuvre littéraire.

Par exemple, la nouvelle Le Chef-d'œuvre inconnu de Balzac correspondait très bien à cette problématique du sens de l'œuvre. La description qui y est faite de l'œuvre, de ce qu'est l'art, dans le cas de la peinture, est particulièrement fine et adaptée à la question du sens de l'œuvre. Cette problématique se pose avec d'autant plus d'insistance, et prend même une tournure dramatique, lorsque Frenhofer, déçu de la réaction de ses disciples à la vue de son œuvre, met le feu à son atelier et meurt.

 

Définitions

Œuvre d'art : la définition de l'œuvre d'art mériterait une réflexion philosophique à soi-même. C'est ce que vous pouviez d'emblée signaler, et dire que vous alliez développer cette définition tout au long du devoir. Toutefois, il était bon de commencer déjà à comprendre ce qu'on entend par œuvre d'art. Kant la définissait en disant déjà ce qu'elle n'est pas : "le produit ou la conséquence de l'art se distingue en tant qu'œuvre (opus) du produit de la nature en tant qu'effet (effectus)". L'art se distingue en outre de l'artisanat, et de la science.

 

Avoir un sens : Être logique, rationnel, conforme à la raison. Mais vous pouviez jouer aussi sur la polysémie du mot "sens", en expliquant ses différentes acceptations.

 

Toujours : ce petit mot a toute son importance dans le sujet : l'œuvre d'art a-t-elle un sens en toutes circonstances, quoi qu'il arrive ?

 

Problématique

De nombreuses problématiques étaient possibles. Nous avons choisi ici de nous intéresser plus particulièrement au mot "sens".

L'œuvre d'art se caractérise-t-elle nécessairement selon une logique ? N'est-ce pas plutôt le propre de l'œuvre d'art de faire surgir l'irrationnel ? Comment l'œuvre d'art par cette ouverture sur l'insensé peut-elle produire ses propres valeurs qui lui donnent sens ?

 

Plan

Nous allons suivre un plan dialectique, qui est particulièrement adapté pour ce type de sujet, de la forme "a-t-il" / "a-t-elle". Voir développement.

 

 

>> Développement

Vous pouviez choisir bien sûr de nombreuses autres façons d'aborder et de répondre au sujet, il n'y a pas qu'une solution. Donnez en commentaires ci-dessous vos idées, vos plans, vos commentaires.

 

I. L'œuvre d'art fait voir la réalité, il produit de la vérité, et a par conséquent un sens

Aristote dans La Poétique pose la fonction essentielle de la tragédie comme étant celle de la catharsis : l'épuration des passions.

Pour Hegel, l'œuvre d'art est l'expression d'une époque et d'un temps, elle dit quelque chose de la période et du peuple.

Pour Marx, l'œuvre d'art est un prisme à travers lequel on peut voir les intérêts des classes s'exprimer.

 

II. L'œuvre d'art doit être dégagée de tout intérêt, sans nécessairement évacuer complètement le sens

Pour Kant, l'œuvre d'art doit être désintéressée. Le beau est à distinguer de l'utile, de l'agréable, et du vrai : il n'y a pas de connaissance objective.

Dans La Naissance de la tragédie, de Nietzsche, l'art est engagé dans une lutte contre la vérité. Dans Le Crépuscule des idoles : "Lorsque l'on a exclu de l'art le but de moraliser et d'améliorer les hommes, il ne s'ensuit pas encore que l'art doive être absolument sans fin, sans but et dépourvu de sens"

 

 

III. Le sens de l'œuvre d'art réside uniquement dans la relation immatérielle, dégagée de la rationnalité, qu'elle implique

Bergson, pour comprendre comment l'art fait voir directement la réalité, mais à la condition du désintéressement : "L'art n'est sûrement qu'une vision plus directe de la réalité. Mais cette prureté de perception implique une rupture avec la convention utile, un désintéressement inné et spécialemement localisé du sens ou de la conscience, enfin une certaine immatérialité de la vie" écrit-il dans Le Rire.

Merleau-Ponty rappelle la perception brute qui est en jeu dans l'œuvre d'art, la présence au monde qu'elle constitue, dégagée du point de vue rationnel. Dans L'Œil est l'esprit, il explique comment l'œuvre d'art offre au regard la texture imaginaire du réel.

 

 

Donnez vos avis, vos plans, dans les commentaires ci-dessous. Et n'hésitez pas à consulter les autres sujets/corrigés :

-> Sujets en philosophie du bac 2015

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : philosophie, bac, sujet, oeuvre d'art, sens, sujet, artistique, dissertation, corrigés, correction, 2015, oeuvre, art - Aucun commentaire


Définition de la Mondialisation

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 14 septembre 2014

Vous trouverez dans cet article une définition complète de la mondialisation.

Ce terme est récent, et par conséquent mérite la prudence devant un usage qui n'est pas encore totalement éclairci, qui n'a pas été dévoilé par l'épreuve du temps.

 

Définition générale de la Mondialisation :

 

Cette définition est issue du Dictionnaire de l'Académie française (9e édition).

 

1. Le fait de se répandre dans le monde entier, de concerner toute l'humanité.

2. Nouveau concept désignant la généralisation des relations internationales dans les domaines politique, économique et culturel.

 

Etymologie et construction du sens de la Mondialisation :

 

Paul Otlet écrit pour la 1ère fois le terme de mondialisation en français, pour désigner la réorganisation de la vie internationale après la 1ère Guerre Mondiale.

Théodore Levitt définit la mondialisation comme « la convergence des marchés qui s'opère dans le monde entier » en 1983.

Marshall McLuhan évoque un autre aspect de la mondialisation, qui cette fois n'est plus seulement économique, en parlant de « village global ».

Toutefois, les approches pour définir la mondialisation, terme très récent, sont innombrables et confuses.

Le débat est toujours actuel pour définir et fixer le terme de mondialisation, qui reste encore aujourd'hui un mot complexe qui sert à recouvrir une diversité de sens.

Il s'agira donc d'être particulièrement prudent avec l'usage du mot mondialisation, en étudiant tous ses aspects, et en rappelant systématiquement la valeur qu'on lui accorde.


Le globe terrestre, place de la mondialisation
 

Différence avec la globalisation

 

Le terme globalisation, de l'anglais globalization, est inextricablement lié à celui de mondialisation.

C'est ce mot qui a été retenu dans la majorité des langues étrangères, sous l'influence de l'anglais, pour désigner la mondialisation.

Pourtant, même si cette différence n'est pas affirmée et reste confuse, la globalisation semble en français se distinguer de la mondialisation.

La mondialisation est comprise surtout comme un processus d'extension, un élargissement, de relations auparavant régionales ou locales, à des relations désormais internationales.

Tandis que la globalisation est l'état même des échanges et relations internationales, sans évolution, mais plutôt à un moment donné, dans une situation donnée. La globalisation serait en français une référence au système-monde, au « village global » de Marshall McLuhan.

 

-> Tous les cours sur la Mondialisation

Classé dans : Culture Générale, Questions contemporaines - Mots clés : globe, monde, globalisation, terre, mondialisation, définition, sens, terme, étymologie, construction, vocabulaire, notion, mondial, monde, différence, IEP, 2015, questions contemporaines, culture générale - Aucun commentaire


Définition de la Famille

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 11 septembre 2014

La famille est le thème choisi pour le concours IEP d'entrée en 1ère année 2015.

 

Etymologie de la "Famille" :


La famille désignait à la fin du Moyen-Âge
des personnes habitant sous le même toit.

1. famulus en latin désignait le « serviteur »

2. familia, issu de famulus, en vint à désigner une réunion de serviteurs, d'esclaves appartenant à un seul individu ou attachés à un service public

3. familia a pris pour sens "personnes habitant sous le même toit" notamment au XIVe siècle.

4. Le terme de famille est étendu, par exemple chez Guez de Balzac en 1658, à un ensemble de personnes présentant des caractères communs.

 

Définitions actuelles de la "Famille" :

 

Définition générale de la famille :

Groupe constitué par des familles (branches) et des individus apparentés par des alliances, par le sang, descendant d'ancêtres communs.

 

Définition en droit de la famille :

Institution juridique qui groupe des personnes unies par les liens du mariage, par les liens du sang, éventuellement, en vertu d'un pacte, par des liens d'adoption.

 

Définition minimale de la famille :

Ensemble constitué par un couple de parents et leurs enfants.

 

Définition de la famille, au sens figuré :

Ensemble d'individus apparentés par des similitudes dans les croyances, l'idéologie, le tempérament, la technique artistique.

 

Définitions du Dictionnaire de l'Académie française :

 

Le Dictionnaire de l'Académie française (9e édition) distingue 2 sens majeurs :

I. Ensemble de personnes unies par l'hérédité ou par alliance

II. (en sciences) Ensemble d'êtres et de choses présentant des caractères communs

 

Commentaire :

Les définitions du Dictionnaire de l'Académie française semblent le meilleur point de départ pour donner sens au terme de "famille".

Ce sont des définitions générales, (bien que détaillées dans la définition complète), et par conséquent les plus flexibles, ce qui est le plus à même de rendre compte des changements progressifs du concept dans la société actuelle, où la "famille" traditionnelle est de plus en plus remplacée par de nouvelles formes de parenté ou de liens.

Il est intéressant de voir que la famille, aujourd'hui sacralisée dans la forme qu'elle a prise en Europe durant l'époque moderne, (père, mère, enfants) dérive en fait du mot serviteur, donc une personne justement différente des membres de la famille entendue comme famille de sang, ou par alliances. Le serviteur par définition est l'intrus de la famille, l'exclus de la famille, toujours au sens de la famille de sang. On imagine mal en effet comment un esclave pourrait être frère de sang avec son maître.

C'est plutôt par la notion de domicile, de toit, que s'est construit le sens de "famille" : dès lors, la "famille" est à relier directement à la notion de foyer.

C'est comme si dans l'étymologie même du mot famille, la famille de cœur, la communauté de vie, l'avait emporté sur la famille de sang, pourtant valorisée jusqu'à aujourd'hui, bien qu'un mouvement général de dénucléarisation de la famille semble désormais faire droit de nouveau à ce sens médiéval de la famille.

(Famille nucléaire : famille fondée sur le couple)

 

-> Tous les cours sur la Famille

Classé dans : Culture Générale, IEP Régions - Mots clés : famille, définition, IEP, 2015, culture générale, questions contemporaines, étymologie, sens, définitions, terme, notion, langage, français, évolution - 2 commentaires


Définitions et étymologie de la notion de culture

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 01 novembre 2013

Définitions et étymologie du mot culture.

>> Définitions de la culture (Dictionnaire de l'Académie française 9e édition)

Trois grands sens actuellement : (I.) culture de la terre, (II.) culture de l'esprit, et (III.) culture d'une civilisation.

Culture définition IEP 2014
Au 1er sens, la culture est l'amélioration
du milieu naturel.

I. A. Amélioration du milieu naturel par un labeur méthodique, en vue d'en tirer des fruits.
B. Art, manière particulière de cultiver.
C. (par analogie) Élevage de certains animaux ou art d'utiliser certaines productions naturelles.
D. En biologie, développement voulu et contrôlé de microorganismes placés à une température convenable dans un milieu nutritif favorable.

II. A. Effort personnel et méthodique par lequel une personne tend à accroître ses connaissances et à donner leur meilleur emploi à ses facultés.
B. Ensemble des connaissances qu'on a acquises dans un ou plusieurs domaines.
C. (par analogie) Culture physique, ensemble d'exercices visant au développement harmonieux du corps.

III. sous l'influence étymologique de l'allemand Kultur et de l'anglo-saxon culture :
A. Ensemble des acquis littéraires, artistiques, artisanaux, techniques, scientifiques, des mœurs, des lois, des institutions, des coutumes, des traditions, des modes de pensée et de vie, des comportements et usages de toute nature, des rites, des mythes et des croyances qui constituent le patrimoine collectif et la personnalité d'un pays, d'un peuple ou d'un groupe de peuples, d'une nation.
B. Ensemble des valeurs, des références intellectuelles et artistiques communes à un groupe donné ; état de civilisation d'un groupe humain.


>> Etymologie du mot culture


En latin : colo, colere et supin cultum : « cultiver », « soigner » a donné cultura signifiant la culture de la terre, de l'esprit, le culte. Le latin cultura a donné le mot culture.
XIIe siècle : colture : « terre cultivée »
XVe siècle : aussi utilisé dans le sens d'« action d'honorer »
XVIIe siècle : « formation de l'esprit par l'éducation »
XIXe siècle : représentations, jugements idéologiques, sentiments et œuvres de l'esprit qui se transmettent à l'interieur d'une communauté humaine

-> Toutes les définitions, citations, cours, et résumés sur le thème de la culture pour réviser Sciences Po.
-> Le travail est le second thème des IEP 2014.

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : culture, définition, étymologie, sens, Sciences Po, 2014, IEP, réviser - 3 commentaires