Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Les THÈMES 2019 du Concours commun sont SORTIS. (deux excellentes trouvailles des IEP à notre goût)

-> Le nouveau site / nouvelle marque des IEP communs

 

Le piège du thème les Radicalités au Concours commun IEP 2018

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 16 mars 2018

Avertissement à tous les candidats : rares sont les sujets aussi piégeants que celui qui vous est proposé cette année, du moins en ce qui concerne le thème des Radicalités.

Un choix s'offre alors déjà à vous : miser sur le fait que comme toutes les années passées il y aura un sujet uniquement sur les Radicalités, et un autre uniquement sur la Ville. Et dans ce cas vous pouvez réviser à fond la Ville.

Si toutefois le thème Radicalités vous attire davantage, quelques mises en garde.

 

Voir aussi :

 

Attention au faux pas : les correcteurs peuvent déjà s'imaginer le nombre incalculable de copies qui mentionneront Marine Le Pen, Mélenchon, et autres. Non seulement c'est lié à l'actualité, nous n'avons pas assez de recul pour analyser proprement le phénomène "radicalités" de ces candidats, mais en plus ce serait cliché. Et un mauvais cliché.

Autre faux pas : les radicalités c'est Daesh et le terrorisme. Certes, c'est le moins qu'on puisse dire que ces organisations appliquent des méthodes... radicales. Mais là encore, c'est cliché, et il va falloir creuser, justifier, décortiquer, aller beaucoup plus loin que ces idées premières.

Autre faux pas : les radicalités c'est le parti radical. Il ne faut pas s'y limiter.

Si vous vous concentrez sur les radicalités dans la société française, comme la plupart des candidats s'apprêtent à le faire, vous vous heurterez à un manque de recul sociologique, à une imprécision des notions, et à une vision beaucoup trop ethnocentrée.

Ce n'est absolument pas ainsi que sont traités ces thèmes de la radicalité dans les cours de Sciences Po, et ce que vous voulez, pour avoir une bonne note, c'est de vous rapprocher au maximum du cours qu'un professeur à Sciences Po pourrait vous donner sur le sujet.

 

Notre solution pour sortir de cette impasse :

Vous devez prendre une hauteur historique, une hauteur sociologique, et une hauteur philosophique pour étudier ce phénomène qui paraît plutôt orienté politique, même si vous gagnerez à élargir au maximum son champ.

Une astuce très efficace, et que vous devez impérativement appliquer si vous voulez vous en sortir au concours et vous démarquer des autres candidats : prendre le thème des Radicalités à l'échelle internationale. Faites une comparaison avec vos pays de prédilections. Les radicalités aux Etats-Unis, tout au cours de leur histoire, sont à la fois profondément différentes de celles de la France, et à la fois très similaires. C'est un paradoxe qu'il vous faudra expliquer, avec le plus de précision possible. L'analyse des courants radicaux dans chaque région du monde vous apportera cette "hauteur" dont nous vous parlons, ce recul nécessaire, et la précision qui vous sauvera du piège du thème Radicalités.

Cette astuce est puissante, mais vous devrez être encore plus astucieux que cela et profond dans vos analyses si vous voulez rendre une copie acceptable pour les correcteurs de Sciences Po.

Cet avertissement entendu, n'hésitez pas à le partager avec vos amis. Un concours c'est une compétition mais on ne s'en sort pas sans solidarité.

Bonne chance ! Et commentez ci-dessous pour partager vos autres angles d'anlayse, astuces pour sortir du piège Radicalités, ou tout simplement pour nous dire si vous misez sur la Ville.

 

-> Culture générale : Radicalités <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : radicalités, piège, thème, IEP, 2018, sciences po, réussir, se démarquer, éviter les faux pas - 2 commentaires


Se démarquer à Sciences Po : l'encre noire

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 18 septembre 2016

Se démarquer pour Sciences Po facilement

Un petit secret pour se démarquer dans un concours et redoutablement efficace : l'encre noire.

L'avantage d'écrire à l'encre noire : meilleur contraste (ce qui compte beaucoup pour les correcteurs qui voient défiler les copies), soin apporté à la copie, élément qui vous démarquera des autres

Le correcteur sait lorsqu'il voit une copie écrite à l'encre noire, que l'élève s'est préparé, qu'il a travaillé, qu'il fait des efforts pour se démarquer, motivé pour intégrer Sciences Po.

Seul inconvénient : l'encre noire ne s'efface pas. Cependant cette caractéristique se révèle être un atout : il s'agit de ne faire aucune rature, d'écrire "parfaitement" du premier coup. C'est un exploit que vous pouvez tenter, une bonne manière de montrer que vous avez fait un brouillon, que vous savez du premier coup où vous allez. La perfection n'est pas humaine, on ne vous en voudra pas pour quelques traits, mais autant essayer de s'en approcher.
 

Classé dans : Méthodologie - Mots clés : se démarquer, Sciences Po, concours, astuce, conseil - aucun commentaire