Tag Royaume-Uni - Intégrer Sciences Po

Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Les THÈMES 2019 du Concours commun sont SORTIS. (deux excellentes trouvailles des IEP à notre goût)

-> Le nouveau site / nouvelle marque des IEP communs

 

Courte biographie de la reine Elizabeth II

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 02 juin 2016

La reine Elisabeth II, ou selon l'orthographe anglaise Elizabeth II, détient le record de longévité pour son règne. Elle surpasse ainsi le règne  Victoria. Elle est aussi un des souverains qui a le plus voyagé de toute l'histoire, notamment grâce à ses visites dans les pays du Commonwealth.

Découvrez ici une courte biographie de la reine Elizabeth II.

 

>> Enfance et jeunesse d'Elizabeth

 

Le futur roi George VI et son épouse donnent naissance à une petite fille le 21 avril 1926, qui reçoit le nom d'Elizabeth comme sa mère. Avec sa sœur, Elisabeth est éduquée à la maison, où elle reçoit en particulier des cours d'histoire.

Lorsque le roi George V décéde, puis que le roi Édouard VIII abdique, elle devient la première en ligne de succession à son père George VI.

En 1939, ses parents partent au Canada et aux États-Unis, tandis qu'Elizabeth reste au Royaume-Uni. En 1939 également, Elizabeth rencontre son futur époux, le prince Philippe de Grèce et de Danemark, et déclare déjà qu'elle est amoureuse alors qu'elle n'a encore que 13 ans.

Commence alors la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle les enfants se réfugient à la campagne en Écosse, puis au Royal Lodge, et enfin dans le château de Windsor. Elizabeth devient successivement colonel en chef des Grenadier Guards, puis conseillère d'État en cas d'incapacité de son père ou lors d'un déplacement à l'étranger, et en 1945 lieutenant-colonel honoraire auprès de l'Auxiliary Territorial Service.

Elle participe aux joies de la victoire le 8 mai 1945 en s'infiltrant dans la foule, avec sa sœur.

 

>> Mariage et couronnement de la Reine Elizabeth II

 


Elizabeth en 1952

Deux ans plus tard, en 1947, Elizabeth et Philip se marient à l'abbaye de Westminster. Ils eurent un enfant l'année suivante, nommé Charles, et un second enfant en 1950 : Anne.

En 1952, le roi meurt. Le couronnement fut l'objet d'une première historique, puisqu'il fut diffusé à la télévision le 2 juin 1953.

Seulement composé de 10 membres en 1956, le Commonwealth prend rapidement de l'importance et marque la fin de l'Empire britannique.

A ce titre, les voyages de la Reine en Australie et de Nouvelle-Zélande, et dans les autres pays du Commonwealth, ont attiré les foules.

Suite à la crise de Suez, le Premier ministre Eden démissionne. A cette occasion, la Reine fut critiquée pour avoir décidé du successeur seulement sur les paroles d'un nombre restreint d'hommes. En 1957, elle représente le Commonwealth devant l'Assemblée générale des Nations unies aux Etats-Unis. Elle visite de nombreux autres pays, et notamment le Canada.

Deux naissances marquèrent les années 1960 et 1964, deux fils : Andrew et Edward.

En février 1974, le premier ministre britannique Edward Heath démissionne car il ne parvient pas à former un gouvernement de coalition. La reine permet donc au rival travailliste Harold Wilson, de former un gouvernement.

 

>> Les jubilés, marques du règne d'Elizabeth II

 

Le jubilé d'argent en 1977 marque les 25 années de règne de la Reine.

Un an plus tard, il est découvert que l'ancien conservateur des collections royales, était un espion communiste.

En 1981 la Reine fut visée par des tirs à blanc. Le tireur fut emprisonné durant trois ans.

En 1982, quelqu'un réussit à s'infiltrer dans le palais de Buckingham.

A partir des années 1980, la presse à sensation et le public se prirent d'intérêt pour la vie privée de la famille royale, allant jusqu'à inventer des histoires ou des prises de position. Les supputations quant à la fortune de la famille royale et des histoires d'adultères contribuèrent à modifier l'opinion du public.

En 1991, pour la première fois la Reine fit un discours à une session conjointe du Congrès des États-Unis.

L'année 1992 fut qualifiée par la Reine elle-même d'année horrible. à cause de deux divorces, de l'incendie du château de Windsor et des critiques de la monarchie. La monarchie fut critiquée et cela accrut le désamour du public134. En décembre intervient une autre sépération, celle du prince Charles de Galles et Diana Spencer. En 1997, Diana mourut dans un accident de voiture à Paris le 31 août.

Le jubilé d'or en 2002 marque les 50 ans de règne de la reine Elizabeth II. De nombreux voyages attirent encore les foules. Des soucis de santé touchent la reine, même s'ils ne sont parfois que des rumeurs alimentées par les journalistes.


La reine Elizabeth II

En 2007, le Daily Telegraph assure que la reine est en désaccord avec Tony Blair, premier ministre, excepté sur les relations avec l'Irlande du Nord.

En mai 2011 eut lieu la première visite officielle d'un monarque britannique en Irlande depuis son indépendance il y a près de 90 ans.

Un jardin mémorial est inauguré par la Reine après le 11 septembre pour les victimes britanniques des attentats de New-York.

Le jubilé de diamant en 2012 marque les 60 années de règne. Cette fois-ci, la tournée qu'elle effectua se concentra sur le Royaume-Uni, tandis que ses enfants et petits-enfants partirent dans le reste du Commonwealth.

En 2012, la reine participa à l'ouverture des Jeux olympiques organisés à Londres.

En 2013, la Reine Elizabeth II réhabilite la mémoire du mathématicien Alan Turing, qui avait été condamné pour homosexualité.

L'année suivante, ont lieu les commémorations du débarquement de Normandie.

Élisabeth II est depuis le 9 septembre 2015 le monarque britannique qui aura eu le plus long règne.

 

-> Biographies célèbres

-> Résumé des actualités

Classé dans : Actualités, Culture Générale - Mots clés : reine Elizabeth, Elizabeth II, reine d'angleterre, courte biographie, biographie reine Elizabeth, courte biographie Elisabeth II, Royaume-Uni, commonwealth - 1 commentaire


Fiche IEP VI. Europe A. Construction de l'Europe de l'Ouest

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 29 mai 2013

VI. L'Europe

A. Construction de l'Europe de l'Ouest


-> La concrétisation d'une idée européenne

- discours de Winston Churchill ("Il nous faut ériger quelque chose comme les Etats-Unis d'Europe" en septembre 1946, Coudenhove-Kalergi lance l'Union parlementaire européenne, congrès de La Haye en 1948

 

CED rejetée par l'Assemblée nationale en France
La CED est rejetée par l'Assemblée nationale en France
par 319 voix contre 264 le 30 août 1954

- création de l'OECE suite au plan Marshall en 1948
- traité de Bruxelles (R-U, Fr, BeNeLux - Belgique, Pays-Bas, Luxembourg -) qui met en place l'Union occidentale, signature du traité de l'Atlantique Nord, créant l'OTAN, le 4 avril 1949
- Conseil de l'Europe créé par le traité de Londres le 5 mai 1949
- la CECA (Communauté européenne du charbon et de l'acier) créée en 1951 réunit la France, l'Italie, la RFA, et les pays du Benelux
- échec de la CED (Communauté européenne de défense), dont le traité a été signé en 1952, mais rejetée par l'Assemblée nationale en France en 1954

-> Vers les traités de Rome

- élargissement du traité de Bruxelles à la RFA et à l'Italie en 1954 (l'organisation devient Union de l'Europe occidentale)
- deux traités sont signés à Rome le 25 mars 1957 : le premier donne naissance à la CEE (Communauté économique européenne), le second à l'EURATOM (Communauté européenne de l'énergie atomique)
- Mise en œuvre de la PAC (Politique agricole commune en 1962), Union douanière entre les Six pays membres de la CEE mise en place en avance d'un an et demi, en 1968
- le Royaume-Uni crée en 1960 l'Association européenne de libre-échange pour contrebalancer la CEE, mais demande finalement son adhésion à la CEE, à laquelle de Gaulle oppose son veto en 1963 et 1967. Le veto est levé avec l'élection de Pompidou en 1969

-> L'élargissement troublé de la communauté européenne

- échec du plan Fouchet en 1961 et 1962, "politique de la chaise vide" de Charles de Gaulle contre un pouvoir supranational, qui se résout par le compromis du Luxembourg de 1966
- traité de l'Elysée en janvier 1963, sommet de La Haye en 1969, Marché commun achevé en 1970, Europe des Neuf en 1973 (R-U, Irlande et Danemark entrent dans la CEE)
- Système du serpent monétaire en 1972, puis SME (Système monétaire européen) en 1978
- en février 1986 est adopté l'Acte unique européen, qui modifie le traité de Rome et ouvre la voie au marché commun intérieur
- traité de Maastricht (ville des Pays-Bas) le 7 février 1992 instituant l'Union européenne

 

 

-> Chronologie de la construction européenne

 

Roland Dumas signe l'Acte unique européen en février 1986
Roland Dumas signe l'Acte unique européen en février 1986

 

 

 

 

>> Retrouvez toutes les fiches sur le monde depuis 1945 <<

 

Classé dans : Histoire - Mots clés : europe, union, européenne, construction, traité, Maastricht, traités, Rome, 1986, veto, France, de Gaulle, Royaume-Uni, Acte, unique, européen, CECA, CEE, Communauté, CED, fiche, iep, sciences po, histoire, contemporaine, XXe siècle, résumé, monde, 1945 - aucun commentaire


Corrigé du sujet d'histoire 2013 Sciences Po Paris

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 04 mars 2013

Aujourd'hui, Intégrer Sciences Po mettait à votre disposition, en ligne, les sujets du concours Sciences Po Paris 2013. Voici un corrigé pour le sujet d'histoire Sciences Po Paris 2013.

Le premier des sujets au choix pour la composition d'histoire était :


Un exemple d'économie-monde : l'économie-monde britannique


Pour ce sujet, beaucoup de plans sont possibles. Il concerne donc le nouveau programme du lycée, et vous propose d'étude l'économie du Royaume-Uni comme reflet d'une économie-monde, c'est-à-dire exemplaire à l'échelle globale. Vous pouviez le traiter ainsi :


I. Le Royaume-Uni enclenche la Révolution industrielle

A. L'industrie du Royaume-Uni en avance sur le monde
B. Un pays doté d'un important secteur financier
C. Les échanges extérieurs du Royaume-Uni

II. Le Royaume-Uni maître du monde au XIXe siècle

A. L'hégémonie britannique sur le monde
B. Le Commonwealth

III. Oppositions à la puissance du Royaume-Uni

A. La Grande Dépression et la faiblesse de l'économie britannique
B. La concurrence des pays européens et américain



-------------------------------------------------------------------------------


L'autre sujet concernait la guerre d'Algérie, un an après le cinquantenaire des accords d'Evian.


La guerre d'Algérie


Pour ce sujet, la délimitation était plus restreinte. Aussi bien les bornes chronologiques : 1954-1962, que pour les bornes géographiques : Algérie-France. Encore une fois, plusieurs plans étaient possible, dont celui-ci :


I. Le déclenchement de la guerre d'Algérie (1954-1955)

A. Le statut territorial particulier de l'Algérie
B. Les inégalités économiques et sociales divisent l'Algérie
C. L'exaltation du nationalisme algérien provoque les premiers affrontements

II. La France engluée dans la guerre d'Algérie (1954-1958)

A. La montée des violences en Algérie
B. Les batailles théâtres de la répression en Algérie
C. Les projets d'autodétermination de l'Algérie

III. La fin de la guerre d'Algérie (1958-1962)

A. L'action de De Gaulle pour mettre fin au conflit
B. Vers les accords d'Evian
C. Le bilan de la guerre en Algérie


Sujet Sciences Po Paris 2013 histoire


-> Vous pouvez regarder également les corrigés des concours communs Sciences Po 2013 et les corrigés de Sciences Po Bordeaux 2013
-> Retrouvez tous les sujets de Sciences Po Paris 2013

Classé dans : Histoire, IEP Paris - Mots clés : corrigés, sujets, histoire, Sciences Po Paris, corrigé, Royaume-Uni, économie monde, 2013, guerre Algérie, plans, fiches - 8 commentaires