Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Les THÈMES 2019 du Concours commun sont SORTIS. (deux excellentes trouvailles des IEP à notre goût)

-> Le nouveau site / nouvelle marque des IEP communs

 

Qu'est-ce que le Tiers état ? - Abbé Sieyès - Résumé des Chapitres 1 et 2

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 27 mai 2016

Emmanuel-Joseph Sieyès est né en 1748. En 1774, il devient prêtre, mais sans vocation. Il occupe plusieurs postes d'importance, mais devient véritablement célèbre en 1788, en publiant l'Essai sur les privilèges, puis surtout le pamphlet Qu'est-ce que le Tiers état ? en 1789. Ce dernier ouvrage a un succès retentissant, et reste largement commenté jusqu'à aujourd'hui. L'abbé Sieyès joue un rôle profond à cette date dans la Révolution française, notamment lors de la convocation des Etats Généraux le 5 mai 1789, où il est envoyé.

 

>> Que dit l'abbé Sieyès dans Qu'est-ce que le Tiers état ?

 

L'abbé Sieyès donne lui-même le plan de son ouvrage en trois formules marquantes :

1° Qu’est-ce que le Tiers état? — TOUT.
2° Qu’a-t-il été jusqu’à présent dans l’ordre politique ? —RIEN.
3° Que demande-t-il? — À ÊTRE QUELQUE CHOSE.

Emmanuel-Joseph Sieyès, Qu'est-ce que le Tiers état ?

 

L'objectif de Sieyès est de montrer toute l'importance du peuple dans le royaume. Le peuple accomplit en effet selon Sieyès toutes les tâches du royaume, et les plus pénibles. Sieyès s'étonne alors que le peuple ne se rebelle pas contre les privilégiés, qui conservent sans être troublé leurs avantages. Il est ainsi facile de mesurer la portée contestataire de ce pamphlet, et de comprendre le rôle qu'a pu jouer Sieyès dans la Révolution française.

 

>> Résumé du 1er Chapitre - Qu’est-ce que le Tiers état? — TOUT.


Première page de Qu'est-ce que le Tiers état,
pamphlet de l'Abbé Sieyès

Sieyès désire tout d'abord montrer que le Tiers état, c'est-à-dire les hommes sans privilège, est le seul à être utile au royaume.

Sieyès pour cela commence par distinguer les travaux particuliers des travaux publiques.

Les travaux particuliers sont de 4 classes :

  1. travaux de la campagne
  2. travaux qui ajoutent une valeur seconde
  3. marchands et négociants
  4. soins à la personne

Ces 4 classes relèvent pour Sieyès toutes de l'activité du Tiers état.

Les travaux et fonctions publiques sont également de 4 sortes :

  1. Epée
  2. Robe
  3. Eglise
  4. Administration

Pour Sieyès, même ces fonctions sont assurées par le Tiers état, selon une proportion de 19/20e. En outre, le vingtième restant des activités sont les tâches les moins pénibles, le Tiers état assurant les plus pénibles.

L'ordre noble est étranger à la nation de 3 manières :

  1. par sa fainéantise
  2. par ses prérogatives civiles et politiques
  3. dans son principe (il ne vient pas du peuple) et dans son objet (il vise l'intérêt particulier au lieu de l'intérêt général)

Or la nation, c'est le Tiers état.

 

>> Résumé du 2nd Chapitre - Qu’a-t-il été jusqu’à présent dans l’ordre politique ? —RIEN.

 

L'abbé Sieyès définit le Tiers état comme l'ensemble des citoyens qui appartiennent à l'ordre commun. En sont exclus les privilégiés.

Or jusqu'alors, les représentants du Tiers état recevaient des privilèges. Ceci n'est pas acceptable pour Sieyès, les représentants n'étant plus issus du Tiers état.

Pour autant, Sieyès ne préconise pas un nivellement par le bas. Au contraire, il s'agit d'étendre les privilèges accordés aux représentants à l'ensemble du Tiers état.

Par ailleurs, on parle alors en France de trois aristocraties :

  1. L'aristocratie d'Eglise
  2. L'aristocratie d'Epée
  3. L'aristocratie de Robe

Loin de réfuter cette classification, Sieyès l'approuve et la généralise même à tout le régime. Depuis ses débuts, le Royaume de France est une aristocratie dans son ensemble, hormis quelques moments où il fut même despotique, notamment à l'occasion du règne de Louis XIV. C'est la cour qui règne, c'est la cour qui fait et défaits les hommes au pouvoir, c'est la cour qui est la tête de l'aristocratie en France.

 

L'abbé Sieyès résume lui-même ses propos, qui annoncent explicitement le caractère subversif voire révolutionnaire de ses constats :

Résumons : le Tiers état n’a pas eu jusqu’à présent de vrais représentants aux États généraux. Ainsi ses droits politiques sont nuls.

Emmanuel-Joseph Sieyès, Qu'est-ce que le Tiers état ?, chapitre 2

 

-> 5 livres sur la démocratie (bibliographie)

-> Résumé du 1er livre du Contrat social de Rousseau

 

-> Culture générale : la Démocratie <-

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : Sieyès, qu'est-ce que le Tiers état, Sciences Po, 1789, biographie, livre, ouvrage, résumé, court, récapitulatif, fiche, comprendre, explication, éclairage, abbé Sieyès, révolution, chapitres, 1, - aucun commentaire


III. B. La révolution technologique facilite le travail mais menace la nature

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 26 novembre 2013

 

III. B. La révolution technologique facilite le travail mais menace la nature

 

75 % de la population mondiale a un téléphone portable, et 30 % a accès à internet : 77,5% en France en 2010 contre seulement 12,5 % en Algérie par exemple.

Ainsi le développement technologique s'est considérablement accru en quelques décennies, mais selon une répartition fortement contrastée.

René Descartes prédisait déjà l'allègement du travail que pouvaient représenter les mathématiques, ici développées sous une forme informatique :

 

« Les mathématiques ont des inventions très subtiles et qui peuvent beaucoup servir, tant à contenter les curieux, qu'à faciliter tous les arts. »

Descartes, Discours de la méthode, 1637

 

Ainsi une longue tradition d'inventions, découvertes grâce au travail des hommes, a permis de « faciliter tous les arts ». En 1315, les lunettes correctrices d'Armati, en 1440, la presse à imprimer de Gutenberg ouvrait la voie à une production massive de l'écrit. La turbine à vapeur de Giovanni Branca en 1629, la machine à vapeur avec piston de Papin en 1687, ou encore le métier à filer élaboré par Richard Arkwright en Grande Bretagne en 1760 ont considérablement allégé le travail des hommes.

Si le travail est facilité par les sciences, les conséquences pour la nature demeurent importantes. La technologie informatique et la création du réseau internet n'est en effet pas sans pollution, bien qu'elle n'apparaisse pas immédiatement aux yeux de l'utilisateur. Pour exemple en 2008, les 62 milliards de courriers spams, c'est-à-dire indésirables, envoyés dans le monde représenteraient 17 millions de tonnes de CO2, soit 0,2 % des émissions mondiales.

 

Conclusion :

 

Le travail de l'homme, parce qu'il agit directement sur la nature, devrait s'inscrire dans une démarche de respect de cette nature qui lui permette en retour de se développer.

Le travail est une tentative pour l'homme d'aménager la nature, et semble donc devoir la plier à ses exigences, car il est dans la nature de l'homme de travailler, de fabriquer, et par conséquent de chercher à agir sur la nature.

Cependant, le travail ne peut se passer de la nature, et doit donc ménager cet environnement. Il doit donc se manifester en harmonie avec la nature, et même la protéger de ses activités.

Les nouveaux défis lancés par l'environnement, liés aux conséquences de l'activité humaine en tant qu'elles polluent ou dégradent cet environnement, ainsi qu'au développement des technologies qui allègent le travail, invitent à reconsidérer le travail sous l'aspect de ses produits comme impact sur la nature.

Le travail peut alors s'avérer une menace pour la nature, et pour l'homme qui vit dans cette nature. Or cette logique transparaît de manière encore plus prégnante dans les rapports économiques du travail, comme exploitation de la nature mais surtout de l'homme par l'homme.

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : révolution, technologie, IEP, Sciences Po, cours, questions contemporaines, travail, Descartes, informatique, mathématiques, imprimante, lunettes, sciences, - aucun commentaire


Fiche histoire III. 1. La première guerre mondiale, la Révolution russe et les bouleversements de l'Europe

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 07 juin 2013

III. D'une guerre à l'autre (1914-1939)

1. La première guerre mondiale, la Révolution russe et les bouleversements de l'Europe


-> La Première guerre mondiale
Première Guerre mondiale
Première Guerre mondiale

Les caractéristiques de la 1ère Guerre mondiale
- guerre mondiale (engrenage des alliances, de l'Europe au monde)
- guerre totale (mobilise tous les moyens humains, les moyens économiques, et toutes les sociétés)
- brutalisation (par les nouvelles techniques, système des tranchées, processus de brutalisation morale)

Les étapes de la 1ère Guerre mondiale
- les premières offensives (premières attaques, enlisement), 1915-1916
- conflits à la périphérie (au Moyen-Orient, dans les colonies)
- vers la victoire (inquiétudes militaires, année 1917, Etats-Unis, crise politique, crise sociale, victoire)


-> Les bouleversements de l'Europe avec la Révolution russe

Bilan de la gerre :
- bilan humain (démographie, Anciens combattants)
- économie (chiffrer les dégâts, finances)
- moral (décadence de la société, commémorer, pacifisme contre brutalisation)

L'Europe transformée :
- les traités (traité de Versailles, autres traités, diplomatie)
- nouvelle carte européenne (sort de l'Allemagne, remaniements, critiques du partage)

Bouleversements mondiaux :
- déclin de l'Europe (la perte de prestige de l'Europe, les nouvelles puissances)
- la Russie (révolutions russes, conséquences des révolutions, l'Europe transformée après les révolutions)


Révolution russe de 1917
Révolution russe de 1917


-> De nouvelles relations

La nouvelle diplomatie :
Réunion à la société des nations
Réunion à la société des nations en 1928
- esprit de Genève (Société des Nations, pacifisme, guerre et alliances)
- La tentation isolationniste des Etats-Unis (ruptures et continuités après la Première Guerre mondiale, politique extérieure)

Les enjeux au lendemain de la guerre :
- la question des réparations (Versailles, occupation de la Ruhr)
- le rapprochement franco-allemand (couple Briand-Stresemann, normalisation des relations)
- questions sensibles (dettes inter-alliées, désaccords territoriaux, inquiétude sur l'URSS)


>> Consultez toutes les fiches sur le monde du XIXe siècle jusqu'à nos jours <<

Classé dans : Histoire - Mots clés : fiche, histoire, première, guerre, mondiale, révolution, russe, octobre, bouleversement, Europe, traité, Versailles, bilan, économie, moral, étape, brutalisation - 2 commentaires