Réussir Sciences Po

 

 

 

Le nouveau ROMAN FANTASY de Hayato Chirun

Le nouveau DÉVELOPPEMENT PERSONNEL de Arthur Legrand

(liens Amazon sponsorisés - ou lire gratuitement ces livres (14 jours offerts))

 

Fiche - La Chine au début du XXIe siècle : quelle puissance ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 10 avril 2018

 

LA CHINE AU DEBUT DU XXI

Quelle puissance ?
→ Capacité d'un Etat à exercer une influence dans différents domaines et à différentes échelles

  • –  Regard externe (par les autres puissances) ≠ regard interne (par elle même)

  • –  Dimension prospective (projets, ambitions) ≠ descriptive (moyens pour y parvenir)

  • –  Puissance subie (s'inscrit dans des rapports de force) ≠ mais assumée (volonté de se projeter)

  • –  Hard – power ≠ soft – power

2* Depuis 1978 : « éco sociale de marché » (Deng Xiaoping) : expression paradoxale

Intro :

1* PUISSANCE :

→ Dictature autoritaire + > répression

> censure
= accumulation impossible

éco ultra libérale
> capitalisme dure
> mais contrôlée par le parti unique se revendiquant du marxisme léninisme

Robert KAPLAN oppose la Chine et les E.-U. En définissant les E.-U. : ils aspiraient à être une PUISSANCE MORALE

  • →  le pays fait ref à des notions ambitieuses telles que le bonheur (idéal de la société) ou dieu.

  • →  Doctrine de la « destinée manifeste » (1845)

    > les E.-U. Seraient sur Terre pour répandre la liberté, la démocratie : messianisme > époque annexion Texas
    > les E.-U. Sont porteurs d'un projet particulier

  • →  « enlargement » (B.CLINTON)
    > Rôle des E.-U. Après la GF : Diffuser l'éco de marché, le libéralisme

    ≠ Chine : « PUISSANCE AMORALE » = puissance sans objectifs moraux, sans ambition messianique ou de diffusion d'un modèle

    → La Chine veut surtout assurer ses approvisionnements (ex : mat. 1ères) pour sortir de son sous- développement (aujourd'hui pluriséculaire)
    → cherche une stabilité

    3* Quelles ambitions d'être une puissance pour la Chine ? Quels moyens ? Où ? (échelles)

    Pour cette étude → 2 visions externes différentes :

– Optimisme : 1978 – 1989 ( de la conversion de la Chine au capitalisme à la répression de Tien - an

– Men)
→ la libération éco devrait amener à une libéralisation politique (→ démocratie libérale) → mais la Chine n'en devient pas une : 2ème VISION

– Crainte (alter éco décembre 2010)
→ Chine = volonté d'une domination mondiale

> réflex impérialisme (Empire du milieu)
> nationalisme fort + pouvoir du communisme
> croissance forte (2010 = 8%) + politique commerciale agressive (monnaie faible : ↑X)

→ Chine voudrait ê/ serait une puissance éco et commerciale dénuée de dimension po. à l'échelle mondiale
→ A besoin de stabilité et de paix : ne peut pas se fonder sur un conflit

I/ Les relations sino-américaines depuis 1949 (RPC) : Ambiguités, interdépendance, concurrence

 

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

Classé dans : Histoire - Mots clés : fiche, Chine, XXIe siècle, XXI, fiche sur la chine, puissance de la Chine, cours, résumé, plan, plan détaillé - Aucun commentaire


Fiche - L'école

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 10 avril 2018

L’école

Introduction

- constamment critiquée, parfois responsable du délitement de la société + dispose situation de quasi-monopole sur éducation et impose normes au reste de société. Thème central de l’élection présidentielle 2017 mais système éducatif français régulièrement mis en cause dans classements internationaux = système scolaire parvient pas à résorber inégalités et contribue même à les creuser.

1. L’école, un produit de notre histoire

1.1 Avant le XIXe siècle, un moyen de formation des élites

- apprentissage maîtrise écriture et discours. Pour Eglise médiévale = christianisation

- moyen d’instruction des élites de l’antiquité ; école élémentaire grecque apprend calcul et écriture à pop urbaine pour assurer développement activités professionnelles + commerciales => enrichir cité. Enseignement secondaire cherche à distinguer citoyen du reste de la pop => développer culture générale = grammaire et littérature dominent + niveau supérieur = médecine et philosophie par maitres prestigieux

- romains organisent : bourses études, fixent salaire minimum instituteurs + new discipline = droit => école forme fonctionnaires ; Rome prend en otage fils des barbares pour diffuser civilisation ; empire romain = école couches aisées => études secondaires et supérieures pour aristocratie

- culture générale domine savoirs antiques = grammaire, philosophie, poésie et rhétorique chez Grecs + grammaire, rhétorique et droit chez Romains. Idéal recherché = homme cultivé « honnête homme »

- autorité politique ou religieuse incite ou règlemente mais la création, le financement et le suivi quotidien vient des initiatives locales. Financement du mécénat privé ou collectif ou des familles.

- Entre le Ve siècle et le Xe, l’Eglise prend en main la formation dans la chrétienté. Trivium = grammaire, rhétorique, dialectique =

 

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

 

2.2 Une institution impuissante

- La France apparaît dans les enquêtes PISA réalisées par OCDE parmi les champions de l’inégalité scolaire, elle est aussi l’un des pays de OCDE où les inégalités économiques et sociales de toute nature sont les plus fortes et ont le plus progressé depuis 2007.

- L’une des premières tentatives de réforme destinées à faire face à la massification scolaire a commencé dans la décennie 1970 a été la création du « collège unique » en 1975. Réforme = concrétiser mouvement de démocratisation de l’école à tous les enfants d’une même classe d’âge, en unifiant les filières déjà existantes en instaurant l’hétérogénéité des classes. But de mieux former la jeunesse pour développer le pays et favoriser égalité des chances et cohésion sociale.

- Collège unique aujourd’hui tiraillé entre modèle du collège pour tous (ouvert socialement en diffusant une culture commune dans des classes hétérogènes et sans sections élitistes) et un collège pour chacun (sélectif qui multiplie des options fractionnant les parcours et les offres de formation).

- La politique d’éducation prioritaire vise à une concentration des moyens dans les établissements qui en ont le plus besoin. Mise en place en 1981 = donner à ceux qui ont moins, concentrer moyens dans les zones où conditions sociales constituent un facteur d’échec.

- L’éducation prioritaire a contribué à creuser les écarts entre les élèves. Cet étiquetage de la difficulté scolaire et sociale contribue à formaliser une hiérarchie scolaire qui favorise les stratégies de fuite des parent aisés. Les résultats sont négatifs : nombre élèves baisse, départs enseignants augmenté, niveau compétences scolaires baissé, recrutement social de plus en plus défavorisé.

- Ces établissements confrontés problèmes violence scolaire => conséquence d’un creusement entre les attentes des professeurs et l’absence d’espoir de réussite des élèves concentrés dans des établissements en difficulté.

 

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : l'école, fiche, IEP, culture générale, sciences po, plan, plan détaillé, data, ressources - Aucun commentaire


Fiche - La construction européenne

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 10 avril 2018

La construction européenne

Introduction

- Construction européenne aujourd’hui menacée par crises conjoncturelles : attitudes divergentes adoptées face crise migratoire accroissent forces centrifuges (qui s’éloigne, du centre vers le bord) + Brexit fait craindre volonté indépendance certains États. Europe semble traverser une crise majeure.

- Signature de la Communauté Economique du Charbon et de l’Acier (CECA) en 1951. L’Europe sort très affaiblie de la 2GM. La construction européenne apparait comme le moyen d’assurer la paix et la reconstruction. L’organisation d’une communauté continentale interétatique => combattre nationalisme considéré comme responsable de la 2GM.

- Globalement peut être considérée comme une réussite => principal objectif : maintenir paix entre membres. UE a reçu en 2012 prix Nobel Paix pour saluer cette réussite en pleine période de crise.

1. Une union essentiellement économique (1948-1969)

- Europe commence à se fédérer après 2GM, connait de grandes avancées (CECA 1951, Traité de Rome 1957…) + périodes de crises (échec de la CED, 1954).

1.1. Un contexte favorable pour mettre en œuvre une vieille idée

1.1.1. Une idée ancienne

- Idée d’Europe nait fin du 18e s => désir de paix. Pendant période révolutionnaire ravages de la guerre font naitre une aspiration à l’union entre peuples européens. Dès 1795, Kant esquisse l’idée d’Europe dans son Projet pour une paix perpétuelle.

- En août 1849, Victor Hugo déclare « un jour viendra où vous France, vous Italie, vous Russie, vous Angleterre, vous Allemagne, vous toutes nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité

 

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

2.3. La naissance de l’Union européenne

- En 1992 CEE devient UE par Traité de Maastricht signé février 1992 entré en vigueur novembre 1993. UE rassemble ensemble 12 membres de la CEE + renforce intégration politique et coopération intergouvernementale dans domaines législatifs et judiciaires.

- 5 objectifs essentiels : renforcement légitimité démocratique des institutions, amélioration efficacité des institutions, instauration union économique et monétaire, développement de la dimension sociale de la Communauté, et institution politique étrangère et de sécurité commune.

- Pour relancer Europe de la défense après l’échec CED en 1954, Politique étrangère et de sécurité commune (PESC) mise en place => permet États membres entreprendre actions communes en matière de politique étrangère + permettre UE devenir un acteur international.

- Tout citoyen ayant nationalité d'un État membre est aussi un citoyen de l'Union. Cette citoyenneté confère nouveaux droits aux européens : droit de circuler et résider librement dans Communauté, droit de voter et d'être élu pour élections européennes et municipales dans l'État où l'on réside, etc.

- L’instauration de l’Union économique et monétaire : l’euro =>objectif politique monétaire instituer monnaie unique + assurer stabilité de cette monnaie grâce à stabilité des prix + respect de l'économie de marché. Janvier 1999 création monnaie unique et l'établissement d'une Banque centrale européenne (BCE). Euro mis en circulation 1er janvier 2002 sous sa forme fiduciaire. Il succède à l’ECU, « l’unité de compte européenne », mise en service en 1979. Euro aujourd’hui monnaie commune 17 États membres UE qui forment zone euro.

3. La poursuite du projet européen entre crises et avancées (depuis 1922)

- Depuis 1992, Europe politique toujours en chantier et doit faire face déficit démocratique et montée de l’euroscepticisme.

3.1. L’élargissement de l’Europe vers l’est

- Une extension massive et rapide qui bouleverse les équilibres, UE connait nouvelles extensions : 1995 Autriche, Finlande, Suède, 2004 Chypre, Malte, Estonie, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie, 2007 Roumanie, Bulgarie et 2013 Croatie.

- Entre 1989 et 1991 carte de l’Europe redessinée : éclatement URSS, Yougoslavie et Tchécoslovaquie. L’Europe longtemps coupée en 2 doit maintenant ressouder les liens entre les deux blocs. En 1994 OTAN met en place partenariat pour paix avec anciens adversaires du bloc de l’est. Les anciens pays communistes intègrent progressivement l’UE + Allemagne réunifiée après 40 ans séparation.

- L'UE représente un territoire attractif pour les PECO (pays d’Europe centrale et orientale). L'adhésion est perçue comme opportunité économique + garantie de l'indépendance après la chute du rideau de fer en 1989. Le programme d'aide communautaire aux pays d'Europe centrale et orientale (Phare) constitue le principal instrument financier de la stratégie de préadhésion pour les PECO candidats à l'adhésion à UE. En dépit de ces initiatives, ces intégrations renforcent les inégalités en Europe.

 

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

Classé dans : Histoire - Mots clés : construction européenne, fiche, données, cours, plan, plan détaillé, fiche de révision, IEP, histoire - Aucun commentaire


Fiche - Sujet : Affrontement est/ouest, un choc entre deux modèles

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 10 avril 2018

Sujet : Affrontement est/ouest, un choc entre deux modèles


Bornes chrono du sjt : 1945 car dirigeants opposés depuis 45 jusqu’en 1991 avec disparition pacte de Varsovie & URSS = concerne GF


Bornes géographiques du sujet : monde entier concerné


Bornes thématiques : affrontement & choc entre 2 modèles

Analyse : modèle : un système original imitable & exportable, avec une volonté de l’exporter, capacité ou non de ces 2 modèles à s’exporter (porté par EU & URSS)

POINT METHODE

Accroche : bilan initial
Définition des termes du sujet & enjeu de celui-ci en fonction des bornes
Problématique avec pourquoi pas des hypothèses
Annonce de plan

Problématique : l’affrontement est/ouest renvoie en réalité à la GF qui structure les relations internationales de l’immédiate après-guerre à 1991. Est-elle d’abord un conflit idéologique mais pourquoi si tardivement, en 1947 et non 1917 ou bien un conflit de puissance mais pourquoi a-t-elle autant influé alors sur certaines vies politiques ?                                                                                                                                           

Au-delà, le rapport entre les deux a-t-il évolué au cours du temps et lequel explique principalement le dénouement de cet affrontement ?

Plan thématique car pas de rupture

ADP : Dès les origines de l’affrontement, la dimension idéologique a tjrs été très forte (I). Cependant, le conflit a peut-être aussi évolué vers (...)

 

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

 

 

 

 

 

C – dimension idéologique explique aussi l’affiliation à chacun des deux d’un nombre croissant de pays

Les vecteurs de l’idéologie : 1 arme utilisée de part et d’autre pour déconsidérer le camp de l’adversaire et pour rallier à soi l’opinion publique
URSS joue sur le pacifisme et de la menace des EU sur paix (appel de Stockholm 1950 pour dénoncer l’armement atomique des EU, dénonce rôle des EU au Vietnam ..)
EU joue du soft-power des médias pour déconsidérer le modèle soviétique : radio, TV, cinéma & American Way of Life avec ses vertus supposées pour justifier supériorité du modèle américain & dénoncer modèle URSS

Le positionnement des 2 pays dans GF se fait souvent pour des raisons idéologiques
- si des pays se rallient aux EU c’est par peur des communistes& d’un coup de force révolutionnaire (Coup de Prague 1948 avec la menace du communisme), ex : dictature d’Espagne, Portugal & d’Amérique latine
- URSS est attrayant car facteur d’adhésion au bloc de l’est : Vietminh de HCM & traité d’amitié avec Chine de Mao en 1950 (jusqu’à la rupture)
La GF a aussi marqué la vie politique nationale
- Europe : marginalisation du PC par d’autres forces politique
- URSS : répression contre mouvements dissidents accusés de vouloir passer au modèle de démocratie occidentale soit sous forme de purge, de répression individuelle ou collective visibles : Budapest 1956 ou Prague 1968

 

TRANSITION : idéologie est une donnée fondamentale de ce conflit de GF pour autant il a aussi évolué vers une donnée plus géopolitique dans le cadre d’un affrontement entre deus SP

 

II – A : enjeux géostratégiques expliquent aussi en partie les débuts puis l’extension planétaire de la GF
Des enjeux géostratégiques souvent sous-estimés sont présents dès le début chez les deux S qui émergent dès 39-45
- URSS : son attitude ne n’explique pas que pour l’idéologie expansionniste : double lecture géostratégique possible a) contrôler territoire pour créer une protection afin de se prémunir d’une éventuelle revanche allemande ou b) lecture offensive : étendre influence russe vers Balkans & mer chaude (d’où revendication sur détroits turcs, d’où guerre civile en Grèce..)
 

 

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

 

Classé dans : Histoire - Mots clés : affrontement, est-ouest, IEP, histoire, sujet, correction, plan détaillé, modèles - Aucun commentaire


Fiche - Proche et Moyen Orient depuis 1945 : tensions et conflits

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 03 avril 2018

Proche et Moyen Orient depuis 1945 : tensions et conflits

● Introduction

Middle East expression de l’historien et stratège naval Alfred Mahan en 1902
Moyen Orient (MO) = ensemble géographique qui regroupe les pays situés à l’est du bassin méditerranéen (Egypte, pays du Golfe Persique et pays du Proche Orient). L’ONU y inclue la Turquie dans la mesure où les bouleversements géopolitiques de la région ont un impact sur ce pays.
Proche Orient (PO) apparaît dans les années 20 en Europe (surtout FR) désigne Israël + voisins arabes = sous ensemble du Moyen Orient
➔ Sens de + en + géopolitique (islam, langue, peuplement arabes, conflit israélo-palestinien, héritage de la colo euro, pétrole et présence occidentale)
- MO longue et riche histoire (berceau agriculture, écriture, premières ‘’cités-Etats’’, lieu de naissance des 3 monothéismes...) + cf grandeur de l’Empire ottoman

« Pour l’instauration d’une paix juste et durable au Moyen-Orient » stipulait la Résolution 242 de l’ONU à la fin de la G des 6 jours.
- aujourd’hui une des régions les + conflictuelles de la planète (conflit israélo-arabe puis israélo-palestinien, G civile au Liban 75-89, révolution islamique iranienne de 79)
- puissances internationales années 50 (GF) puis années 90 = développement de nouveaux conflits (G du Golfe 90-91 (EU, gendarmes du monde) et 2003)
Conflits se multiplient car les acteurs impliqués sont de + en + nombreux (ex Syrie depuis 2011 G civile + G entre EI et pays de la région

Pourquoi les conflits régionaux ont autant de conséquences internationales ? Comment expliquer l’incapacité des mécanismes de sécurité collective ?

1°) Un espace aux enjeux multiples et multidimensionnelles

A) Des enjeux stratégiques

> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

2°) Une histoire politique marquée du sceau de l’instabilité chronique

A) Comprendre l’histoire du PO et MO depuis 1945 suppose d’évoquer brièvement l’influence déterminantes des puissances occidentales dans cette région dès le début du XXème siècle

∙Empire ottoman appartient à Triple Alliance pendant PGM ➔ génocide des arméniens ∙Puissances occidentales se partagent le territoire selon leurs intérêts = tensions entre communautés
→Accords de Sykes Picot en 1916
→SDN (1920) confie des mandats à Fr (Liban, Syrie et Cilicie) et GB (Palestine, Irak et Transjordanie)
∙Hostilité vis-à-vis des arabes : GB encourage le sionisme -> tensions
→La notion d’Etat-nation n’est pas pertinente, les frontières ne respectant pas les minorités ∙Seule la Turquie (succède à l’Empire ottoman) fait exception
→ Mustafa Kemal Atatürk1 fait de la Turquie une République laïque, aboli le califat2 en 1924,

> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

Classé dans : Histoire - Mots clés : Proche-Orient, Moyen-Orient, tensions, 1945, 1945 à aujourd'hui, sciences po, IEP, fiche, cours, résumé, plan, plan détaillé, corrigés, correction - Aucun commentaire