Réussir Sciences Po

 

 

Comment être charismatique
Comment avoir un sourire en or
Maîtrisez la posture charismatique

 

 

Sujet corrigé - Une œuvre d'art a-t-elle toujours un sens ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 17 juin 2015

Ce sujet est notamment tombé à l'épreuve de philosophie du bac 2015. Voir tous les sujets du bac 2015.

 

>> Introduction

 

Accroche

Vous pouviez introduire votre dissertation par une citation ou par une référence à une œuvre littéraire.

Par exemple, la nouvelle Le Chef-d'œuvre inconnu de Balzac correspondait très bien à cette problématique du sens de l'œuvre. La description qui y est faite de l'œuvre, de ce qu'est l'art, dans le cas de la peinture, est particulièrement fine et adaptée à la question du sens de l'œuvre. Cette problématique se pose avec d'autant plus d'insistance, et prend même une tournure dramatique, lorsque Frenhofer, déçu de la réaction de ses disciples à la vue de son œuvre, met le feu à son atelier et meurt.

 

Définitions

Œuvre d'art : la définition de l'œuvre d'art mériterait une réflexion philosophique à soi-même. C'est ce que vous pouviez d'emblée signaler, et dire que vous alliez développer cette définition tout au long du devoir. Toutefois, il était bon de commencer déjà à comprendre ce qu'on entend par œuvre d'art. Kant la définissait en disant déjà ce qu'elle n'est pas : "le produit ou la conséquence de l'art se distingue en tant qu'œuvre (opus) du produit de la nature en tant qu'effet (effectus)". L'art se distingue en outre de l'artisanat, et de la science.

 

Avoir un sens : Être logique, rationnel, conforme à la raison. Mais vous pouviez jouer aussi sur la polysémie du mot "sens", en expliquant ses différentes acceptations.

 

Toujours : ce petit mot a toute son importance dans le sujet : l'œuvre d'art a-t-elle un sens en toutes circonstances, quoi qu'il arrive ?

 

Problématique

De nombreuses problématiques étaient possibles. Nous avons choisi ici de nous intéresser plus particulièrement au mot "sens".

L'œuvre d'art se caractérise-t-elle nécessairement selon une logique ? N'est-ce pas plutôt le propre de l'œuvre d'art de faire surgir l'irrationnel ? Comment l'œuvre d'art par cette ouverture sur l'insensé peut-elle produire ses propres valeurs qui lui donnent sens ?

 

Plan

Nous allons suivre un plan dialectique, qui est particulièrement adapté pour ce type de sujet, de la forme "a-t-il" / "a-t-elle". Voir développement.

 

 

>> Développement

Vous pouviez choisir bien sûr de nombreuses autres façons d'aborder et de répondre au sujet, il n'y a pas qu'une solution. Donnez en commentaires ci-dessous vos idées, vos plans, vos commentaires.

 

I. L'œuvre d'art fait voir la réalité, il produit de la vérité, et a par conséquent un sens

Aristote dans La Poétique pose la fonction essentielle de la tragédie comme étant celle de la catharsis : l'épuration des passions.

Pour Hegel, l'œuvre d'art est l'expression d'une époque et d'un temps, elle dit quelque chose de la période et du peuple.

Pour Marx, l'œuvre d'art est un prisme à travers lequel on peut voir les intérêts des classes s'exprimer.

 

II. L'œuvre d'art doit être dégagée de tout intérêt, sans nécessairement évacuer complètement le sens

Pour Kant, l'œuvre d'art doit être désintéressée. Le beau est à distinguer de l'utile, de l'agréable, et du vrai : il n'y a pas de connaissance objective.

Dans La Naissance de la tragédie, de Nietzsche, l'art est engagé dans une lutte contre la vérité. Dans Le Crépuscule des idoles : "Lorsque l'on a exclu de l'art le but de moraliser et d'améliorer les hommes, il ne s'ensuit pas encore que l'art doive être absolument sans fin, sans but et dépourvu de sens"

 

 

III. Le sens de l'œuvre d'art réside uniquement dans la relation immatérielle, dégagée de la rationnalité, qu'elle implique

Bergson, pour comprendre comment l'art fait voir directement la réalité, mais à la condition du désintéressement : "L'art n'est sûrement qu'une vision plus directe de la réalité. Mais cette prureté de perception implique une rupture avec la convention utile, un désintéressement inné et spécialemement localisé du sens ou de la conscience, enfin une certaine immatérialité de la vie" écrit-il dans Le Rire.

Merleau-Ponty rappelle la perception brute qui est en jeu dans l'œuvre d'art, la présence au monde qu'elle constitue, dégagée du point de vue rationnel. Dans L'Œil est l'esprit, il explique comment l'œuvre d'art offre au regard la texture imaginaire du réel.

 

 

Donnez vos avis, vos plans, dans les commentaires ci-dessous. Et n'hésitez pas à consulter les autres sujets/corrigés :

-> Sujets en philosophie du bac 2015

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : philosophie, bac, sujet, oeuvre d'art, sens, sujet, artistique, dissertation, corrigés, correction, 2015, oeuvre, art - aucun commentaire


Les oeuvres éduquent-elles notre perception ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 16 juin 2014

L'équipe Intégrer Sciences Po vous propose cette correction du sujet du BAC terminale L : Les oeuvres éduquent-elles notre perception ?

Cette correction est une proposition, d'autres plans et d'autres analyses sont possibles pour traiter le sujet.

Les oeuvres éduquent-elles notre perception ?



>> Définition des termes : Les oeuvres éduquent-elles notre perception ?



Oeuvres : Ce qui est réalisé, créé, accompli par le travail, l'activité, et qui, généralement, demeure, subsiste. (Dictionnaire Académie française)

Eduquer : Développer une faculté, une qualité, un sens, par un apprentissage approprié. (Dictionnaire Académie française)

Perception : Acte par lequel le sujet se forme la représentation d'un objet appréhendé par les sens (Dictionnaire Académie française)

>> Problématique : Les oeuvres éduquent-elles notre perception ?



La problématique est le moment du devoir où le problème posé par le sujet fait surface, explicitement. La question ici est celle de l'influence de l'oeuvre sur la perception. Est-ce l'oeuvre, c'est-à-dire le sujet, qui fait se développer dans une certaine direction la perception de l'être humain ? Au contraire, l'être humain n'est-il pas indépendant de l'oeuvre, et délivré de l'effet que pourrait avoir les oeuvres dans sa perception ? Comment la perception de l'homme peut-être être éduquée par l'oeuvre alors que celui-ci conçoit l'oeuvre d'après sa propre perception ?

>> Plan et Développement : Les oeuvres éduquent-elles notre perception ?



Dans un I., étudier l'influence de l'oeuvre sur la perception de l'homme.
Dans un II., montrer le lien de depéndance entre l'oeuvre et son créateur, l'être humain, d'après la perception de l'être humain.
Dans un III., faire voir que l'oeuvre survit à l'être humain qui l'a créée, et résiste au temps : la perception de l'homme influence dès lors par le biais de l'oeuvre sa propre perception dans une perspective historique.

Ressources et documentation sur l'oeuvre d'art sont à retrouver dans cet article qui traite de l'oeuvre d'art, pour un sujet de bac terminale S.

->Tous les Corrigés BAC 2014 <-

Classé dans : Non classé - Mots clés : oeuvre, art, perception, correction, corrigés, sujet, BAC, 2014, philosophie - aucun commentaire


L'artiste est-il maître de son oeuvre ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 16 juin 2014

Le BAC 2014 débute comme les autres années par la philosophie. L'équipe Intégrer Sciences Po vous propose un corrigé des sujets de philosophie tombés au BAC 2014 en série S.

Sujet 1 : L'artiste est-il maître de son œuvre ?

>> Définition des termes du sujet : L'artiste est-il maître de son œuvre ?

Dans l'introduction, après l'accroche et la mise en perspective d'un paradoxe, il est bon de rappeler une définition générale des termes. Cependant cette définition devra être affinée au fur et à mesure du devoir, suivant l'évolution des parties.

Artiste : 1. Personne qui crée des œuvres dotées de qualités esthétiques répondant à sa conception de l'art. 2. Artisan ou praticien faisant preuve dans son travail d'un grand talent. (Dictionnaire de l'Académie française)

Maître : Généralement, 1. Personne qui en dirige d'autres selon sa volonté, qui tient des hommes, des lieux sous son autorité (Dictionnaire de l'Académie française)

Œuvre : Généralement, 1. Ce qui est réalisé, créé, accompli par le travail, l'activité, et qui, généralement, demeure, subsiste (Dictionnaire de l'Académie française)

>> Problématique : L'artiste est-il maître de son œuvre ?

La problématique doit porter sur la question sous-jacente du sujet. En tant qu'étudiant, il faut se demander : pourquoi l'examinateur a-t-il posé ce sujet ?

En l'occurrence, il semble exister, des termes mêmes du sujet, une opposition entre l'artiste et son œuvre : l'artiste et son œuvre sont distincts, et ne paraissent pas s'appartenir.

L'artiste est celui qui crée l'œuvre ; or, dans ce sujet "L'ariste est-il maître de son œuvre ?", l'œuvre est posée comme indépendante de l'artiste, comme si elle n'appartenait plus à l'artiste.

Au contraire, l'œuvre serait-elle maître de l'artiste ? L'œuvre "tien[drait] des hommes sous son autorité", en l'occurrence son auteur même.

>> Plan : L'artiste est-il maître de son œuvre ?

I. L'artiste demeure le créateur de son œuvre (C'est l'artiste qui façonne, qui donne vie à l'œuvre)

II. L'œuvre s'impose pourtant à l'artiste (L'œuvre façonne également l'artiste, par la marque qu'elle lui imprime)

III. L'œuvre d'art est la patrie non mortelle d'êtres mortels.

>> Développement : L'artiste est-il maître de son œuvre ?

I. L'artiste demeure le créateur de son œuvre

Aristote traite implicitement de l'œuvre dans La Poétique, en opposant poésie (philosophique, du général) et chronique (moins noble, du particulier) : "il ressort clairement que le rôle du poète est de dire non pas ce qui a eu lieu réellement mais ce qui pourrait avoir lieu dans l'ordre du vraisemblable ou du nécessaire."

C'est Kant qui en 1790 dans Critique de la faculté de juger théorise l'œuvre d'art comme produit de la nature. "L'art se distingue de la nature comme le faire (facere) se distingue de l'agir ou de l'effectuer en général (agere), et le produit ou la conséquence de l'art se distingue en tant qu'œuvre (opus) du produit de la nature en tant qu'effet (effectus)."

Sont opposés œuvre (opus) / effet (effectus) qui renvoient respectivement au produit de l'art, et au produit de la nature.

Pour Kant, "la nature donne à l'art ses règles", c'est dire que les effets (effectus), produits de la nature, sont supérieurs aux œuvres (opus), dans une certaine mesure.

II. L'œuvre s'impose pourtant à l'artiste

Ce rôle de l'œuvre dans la création de l'artist est mis en évidence par Alain dans Système des beaux-arts. L'être humain ne crée qu'à partir de son œuvre : c'est son œuvre qui lui dit comment elle doit être faite. Pour comprendre simplement cette idée d'Alain, représentez-vous en train de dessiner. Vous dessinez quelques formes, un cercle, un carré. Puis, en contemplant votre œuvre, ou plutôt les prémices de votre œuvre, vous sentez qu'un coup de crayon ici ou là irait bien au dessin. Vous vous arrêtez une nouvelle fois, et instinctivement, au vu de votre œuvre, vous poursuivez dans telle direction plutôt qu'une autre.

C'est en faisant son œuvre que l'artiste crée son œuvre, qu'il façonne différemment son œuvre. Alain dit à ce propos : "la loi suprême de l'invention humaine est que l'on n'invente qu'en travaillant."

C'est d'ailleurs en cela que l'artiste est artiste plutôt qu'artisan : parce que "l'idée lui vient à mesure qu'il fait", il est "spectateur de son œuvre en train de naître."

III. L'œuvre d'art est la patrie non mortelle d'êtres mortels.

Hannah Arendt dans Condition de l'homme moderne offre une autre vue : "Dans le cas des œuvres d'art, la réification est plus qu'une transformation ; c'est une transfiguration"

"Les œuvres d'art sont des objets de pensée, mais elles n'en sont pas moins des objets."

L'œuvre d'art se pose donc à l'encontre d'un usage ordinaire de l'objet, et des besoins de l'homme. Il ne s'agit pas de "se servir" d'une œuvre d'art.

L'art est permanent : cette immortalité n'est pas l'immortalité de l'homme, mais de la création des mains de l'homme. En cela, Hannah Arendt que l'œuvre d'art est une "chose immortelle accomplie par des mains mortelles".

->Tous les Corrigés BAC 2014 <-

Classé dans : Non classé - Mots clés : artiste, maître, oeuvre, d'art, bac, 2014, philosophie, corrigé, correction, annales, S - 2 commentaires