Tag Marx - Intégrer Sciences Po

Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Les THÈMES 2019 du Concours commun sont SORTIS. (deux excellentes trouvailles des IEP à notre goût)

-> Le nouveau site / nouvelle marque des IEP communs

 

Séparation de la ville et la campagne - Marx et Engels

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 13 mai 2018

La lecture de Marx et Engels de la séparation entre la ville et la campagne fait appel aux notions de division du travail, ainsi que de division de classes.

Retenons que la ville est le symbole de : la concentration, de la population, des instruments de production, du capital, des plaisirs et des besoins

La campagne est le symbole de l'isolement et l'éparpillement.

 

Nous vous proposons un court extrait :

 

La plus grande division du travail matériel et intellectuel est la séparation de la ville et de la campagne. L'opposition entre la ville et la campagne fait son apparition avec le passage de la barbarie à la civilisation, de l'organisation tribale à l'État, du provincialisme à la nation, et elle persiste à travers toute l'histoire de la civilisation jusqu'à nos jours. — L'existence de la ville implique du même coup la nécessité de l'administration, de la police, des impôts, etc., en un mot, la nécessité de l'organisation communale, partant de la politique en général. C'est là qu'apparut pour la première fois la division de la population en deux grandes classes, division qui repose directement sur la division du travail et les instruments de production. Déjà, la ville est le fait de la concentration, de la population, des instruments de production, du capital, des plaisirs et des besoins, tandis que la campagne met en évidence le fait opposé, l'isolement et l'éparpillement.

Marx et Engels, L'idéologie allemande, 1845-46

 

> Culture générale : la Ville <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : ville, séparation, campagne, ville, IEP, marx, engels, l'idéologie allemande - aucun commentaire


Le radical et la racine

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 19 novembre 2017

Etre radical, c'est prendre les choses par la racine. Et la racine de l'homme, c'est l'homme lui-même.

Karl Marx - Critique de “La philosophie du droit” de Hegel

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : radical, racine, Marx - aucun commentaire


Le travail : un dogme désastreux pour Paul Lafargue

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 04 mai 2014

 

Le travail est un thème choisi pour les IEP 2014.

-> Best-of des articles sur le TRAVAIL

 

Paul Lafargue est un socialiste français de la fin du XIXe siècle, ainsi que le gendre de Karl Marx.

Son essai Le Droit à la paresse : La réfutation du Droit au travail, paru en 1880, s'étonne de la valeur accordée au travail.

 

Voici des extraits de son oeuvre, issus du chapitre 1, avec les moments clés, et leur explication.

 

 

Chapitre I : Un dogme désastreux

 

Cette folie est l'amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu'à l'épuisement des forces vitales de l'individu et de sa progéniture.

Au lieu de réagir contre cette aberration mentale, les prêtres, les économistes, les moralistes, ont sacro-sanctifié le travail.

Le Droit à la paresse : La réfutation du Droit au travail, 1880, Paul Lafargue

 

Cette folie est principalement celle des classes ouvrières, dans les civilisations capitalistes. Paul Lafargue s'étonne que les classes ouvrières continuent à travailler jusqu'à ce qu'ils n'en puissent plus.

Paul Lafargue
Paul Lafargue

Cette folie est encouragée par les religieux, les économistes, les moralistes, c'est-à-dire tous ceux qui propagent un idéal capitaliste.

 

les poètes chantaient la paresse, ce présent des Dieux :

"O Meliboe, Deus nabis hoec otia fecit"

Le Droit à la paresse : La réfutation du Droit au travail, 1880, Paul Lafargue

 

 

Cette phrase est tirée des Bucoliques de Virgile : "Ô Mélibée, un Dieu nous a donné cette oisiveté".

Paul Lafargue justifie historiquement la paresse et l'oisiveté, en citant des philosophes, des poètes, mais aussi les grandes religions.

 

Christ, dans son discours sur la montagne, prêcha la paresse: "Contemplez la croissance des lis des champs, ils ne travaillent ni ne filent, et cependant, je vous le dis, Salomon, dans toute sa gloire, n'a pas été plus brillamment vêtu".

Jéhovah, le dieu barbu et rébarbatif, donna à ses adorateurs le suprême exemple de la paresse idéale; après six jours de travail, il se reposa pour l'éternité.

Le Droit à la paresse : La réfutation du Droit au travail, 1880, Paul Lafargue

 


Voir aussi :

-> Faut-il aimer le travail ?

-> Le travail entre mythes et croyances

 

 

 

 

Classé dans : Culture Générale, Questions contemporaines - Mots clés : Paul Lafargue, résumé, chapitre, droit à la paresse, citations, livre, Marx, socialiste, paresse, étude, explication, cours, travail, IEP, 2014, concours commun - aucun commentaire


page 1 sur 2 suivante