Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Echangez vos fiches avec les étudiants Sciences Po
(Gratuit, +150 fiches disponibles)

-> Faites vous corriger des copies pour préparer le concours Sciences Po
(Gratuit, +50 copies déjà corrigées)

 

Corrigés 2014 : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 25 mai 2014

Le sujet au concours commun des IEP en 2014 était "La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007".

L'équipe Intégrer Sciences Po vous propose un corrigé ci-dessous de ce sujet, valable parmi d'autres.

-> Proposez vous aussi votre plan, et vos idées sur ce sujet dans les commentaires : les internautes pourront ainsi commenter votre plan, dire ce qu'ils en pensent, et partager à leur tour leurs idées.

Le sujet était attendu, et vous devriez être bien heureux si vous vous êtes fiés aux pronostics de l'équipe Intégrer Sciences Po.

Nous vous indiquions en effet un sujet type : "la France et la construction européenne entre 1958 et 1974", et donnions la probabilité maximale respectivement à : "La Ve République, de Gaulle et Pompidou 1958 à 1974 ***" et "La Ve République depuis 1974 ***".

>> Définitions des termes : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Puissance : le mot puissance est souvent utilisé dans les sujets d'histoire. Il est important de bien en voir tous les enjeux. En l'occurrence, deux définitions, une générale, une plus précise, pouvaient être dégagées.

1ère définition : Dans un cas général, la puissance est la faculté de produire un effet, et la force qui en résulte.

2e définition : Sous un angle politique, la puissance concerne l'État souverain, considéré du point de vue de ses ressources, de son potentiel militaire et diplomatique.

Diplomatie : Science et pratique des relations politiques entre les États, et particulièrement de la représentation des intérêts d'un pays à l'étranger, en l'occurrence à l'échelle internationale.

>> Délimitation des bornes : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Les cadres sont bien délimités dans le sujet.

1958 -> constitution de la Ve République en France.

2007 -> fin du mandat de Chirac ; Sarkozy élu président ; traité de Lisbonne signé en décembre

Les zones géographiques sont également bien délimitées : la France, dans un cadre international.

>> Contexte : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Dans l'introduction, il était bon d'évoquer brièvement le contexte de la France en 1958, et un peu avant. Une accroche sur la crise de Suez en 1956, qui met clairement à l'épreuve la puissance diplomatique de la France, était une excellent entrée en matière.

Pour rappel, la France est sortie affaiblie du conflit de la Seconde Guerre mondiale, surtout politiquement. Bien qu'elle ait obtenu un droit de veto à l'ONU, grâce à la puissance de son empire, et du rôle qu'elle a joué dans la SDN, la France a considérablement perdu de son influence diplomatique après 1945. Elle est notamment décrédibilisée au sein de son Empire, et elle ne participe pas aux conférences de Yalta et Potsdam.

De Gaulle essaie tant bien que mal de reconstruire la puissance diplomatique de la France jusqu'en 1958.

>> Problématique : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Pourquoi pose-t-on ce sujet ? Quels sont les enjeux qui sous-tendent ce sujet, quel est le véritable problème ?

Le vrai problème ici est la tentative de la France pour faire entendre sa voix alors qu'elle a perdu tout le prestige qu'elle avait à partir du XVIIe siècle, et sa place de première puissance mondiale. Une problématique pouvait être :

Comment la France, de la politique de grandeur menée par de Gaulle à partir de 1958 jusqu'aux tentatives de rassemblement dans une Union européenne en 2007, a-t-elle essayé de rétablir sa puissance diplomatique contre l'influence à tendances hégémoniques des nouvelles puissances du monde ?

>> Plan : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Les bornes, 1958 à 2007, France dans le monde, se prêtaient bien à un plan en trois parties, capable de couvrir un longue période et permettant d'aborder tous les enjeux du sujet. Votre plan devait ressembler à cela :

I. La politique de grandeur (1958-1974)

II. La France dépendante de l'affrontement bipolaire mondial (1974-1991)

III. La France face à la mondialisation (1992-2007)

>> Développement : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

I. La politique de grandeur (1958-1974)

L'idée principale est la politique d'indépendance qu'entend mener de Gaulle. Le découpage des sous-parties était plus maléable. Il était simplement important de bien aborder tous les enjeux de la puissance diplomatique française.

De 1958 à 1962, c'est la fin de l'Empire française. La Constitution de 1958 donné déjà le droit à de nombreuses colonies africaines d'acquérir l'indépendance. Le traité d'Evian en 1962 met fin à la guerre d'Algérie, dans laquelle le rôle de la France avait été largement critiqué à l'étranger.

De Gaulle noue des relations diplomatiques avec la Chine communiste le 27 janvier 1964, pour montrer l'indépendance de la France vis-à-vis des Etats-Unis, qui ne reconnaissent pas la Chine communiste.

Pour une "Europe des Nations", de Gaulle freine la construction européenne qui tend vers une Europe supranationale : politique de la chaise vide en 1965, veto en 1963 et 1968 sur l'entrée dans le Marché commun du Royaume-Uni, accusé d'être un "cheval de Troie" des Etats-Unis.

Dans le domaine militaire, la France se dote de sa propre arme nucléaire, toujours pour être plus indépendant : bomba A en 1960, bombe H en 1968.

Charles de Gaulle annonce le retrait de la France du commandement intégré de l'OTAN le 21 février 1966.

II. La France dépendante de l'affrontement bipolaire mondial (1974-1991)

En 1973, le choc pétrolier montre que la France est dépendante de l'économie mondiale. En 1979, cette influence est confirmée par le second choc pétrolier. Ce n'est qu'à partir de 1986 que l'économie française

Georges Pompidou poursuit l'œuvre du Général de Gaulle (arme nucléaire, équilibre des Deux Grands) mais il lève le veto français concernant l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE (1972 avec le Danemark et l'Irlande)

Ce sont plutôt l'URSS et les Etats-Unis qui occupent la scène internationale.Durant cette période 1974-1991, la France cesse de vouloir être un "super-grand", et s'attelle plutôt à la construction de l'Union européenne. En 1979 ont lieu les premières élections européennes. Acte unique européen en 1985.

III. La France face à la mondialisation (1992-2007)

Le 20 septembre 1992 a lieu le référendum sur Maastricht. Le "non" l'emporte le 29 mai 2005 sur un référendum de la Constitution européenne, tandis qu'en décembre 2007 est signé le traité de Lisbonne.

En 1998, la France gagne la coupe du monde, elle la perd en 2006.

A partir de 1995, le gouvernement Juppé sous Jacques Chirac veut réintégrer la France dans le commandement de l'OTAN. Le gouvernement Jospin après 1997, lors de la cohabitation, interromp les négociations.

La réintégration de la France dans le commandement intégré de l'OTAN fait l'objet d'une déclaration par Nicolas Sarkozy au Congrès à Washington le 7 novembre 2007.

En 2003, la France s'oppose à la guerre en Irak le 14 février 2003 dans un discours prononcé par Dominique de Villepin.

La France cherche enfin à renouer des relations plus intimes avec ses anciennes colonies, surtout sur le continent africain.

-> Retour aux corrigés des IEP 2014 <-
-> CORRIGES 2014 : Travail et Culture<-

Voir aussi :

-> Les corrigés 2013 en Histoire

Donnez vos idées ou vos plans sur ce sujet d'histoire 2014 dans les commentaires ci-dessous.

Classé dans : Histoire, IEP Régions - Mots clés : corrigés, IEP, histoire, sciences po, La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007, puissance, diplomatie, 1958, 2007, correction, explication, plan, analyse, histoire contemporaine, France, monde, Sciences Po communs, cours - 17 commentaires