Tag IEP - Intégrer Sciences Po

Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Les THÈMES 2019 du Concours commun sont SORTIS. (deux excellentes trouvailles des IEP à notre goût)

-> Le nouveau site / nouvelle marque des IEP communs

 

De la ville monde à la mégapole contemporaine - Alain Cambier 1/3

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 25 octobre 2013

Alain Cambier a écrit un article intitulé "Quand la ville fait monde...". Cet article est pertinent dans une copie à Sciences Po.

Vous retrouverez cet article à la page : http://www.cairn.info/revue-cahiers-philosophiques-2009-2-page-9.htm

Sommaire de l'ouvrage :

  • De la ville-monde à la mégapole contemporaine
  • Les conditions politiques de la reconstitution d’un monde urbain
  • Les conditions culturelles de réappropriation du milieu urbain contemporain
  • Conclusion

Le résumé :

La ville est apparue comme l’illustration par excellence de l’instauration d’un monde humain. Mais en perdant ses murs, la mégapole tentaculaire aurait rendu ses habitants orphelins de la cité. Au point de voir en elle la ville se défaire... L’expansion de l’urbain n’est-elle pas alors l’occasion de faire entendre l’exigence d’une redéfinition de la citoyenneté, prenant en compte l’être-au-monde des citadins ? À condition toutefois que les artefacts de la mégapole offrent suffisamment de dimension symbolique pour que les usagers puissent se la réapproprier et s’y retrouver. Car quand elle fait signe, la ville contemporaine favorise notre « aptitude au monde » et déploie des horizons plutôt que des frontières.

Florilège de réflexions issues de "Quand la ville fait monde..."

1ère partie : DE LA VILLE-MONDE À LA MÉGAPOLE CONTEMPORAINE

>> La ville

"la ville illustre au plus haut point l’instauration d’un monde humain" - Alain Cambier

"les œuvres de l’art qui constituent la ville ne présentent d’intérêt que si elles favorisent ces rapports spécifiquement humains que sont les relations éthiques et politiques" - Alain Cambier

"La ville est le milieu où peut s’expérimenter la puissance politique" - Alain Cambier

"Héraclite disait que les lois constituent la véritable enceinte de la ville" - Alain Cambier

Alain Cambier

>> Crise de la ville

"l’émergence de l’État moderne entraîna l’abaissement politique des villes : elles perdirent leurs prérogatives, c’est-à-dire leur autonomie administrative, financière, militaire, etc" - Alain Cambier

"La ville engendra en ses bas-fonds un Lumpen-prolétariat, privé de droits élémentaires et qui vivait dans les conditions les plus insalubres" - Alain Cambier

"Quant à l’environnement, il fut totalement sacrifié et la pollution se concentrait aussi bien dans ses eaux que dans son atmosphère." - Alain Cambier

"cette pollution fut aussi morale : la prostitution et la délinquance firent de la ville une jungle, hantée par une faune hybride." - Alain Cambier

"Le projet urbanistique de Hausmann (...) consistait à prendre en charge la vie de la population citadine pour la rendre plus disciplinée et exercer sur elle une tutelle plus efficace. Il s’agissait de rendre la ville plus fonctionnelle, en rejetant à l’extérieur de la ville la population potentiellement rebelle." - Alain Cambier

"Le développement périphérique des banlieues accentua encore cette transformation profonde du mode de vie urbain dont l’expansion-extension favorisa paradoxalement l’incommunicabilité et la multiplication d’espaces de relégation" - Alain Cambier

"Dans la ville contemporaine, la cité a fait place à la zone. " - Alain Cambier

"la cité est devenue le reflet de la division des places, des rôles, des fonctions. Ainsi en est-il de la cité universitaire, de la cité ouvrière, de la cité administrative, de la City comme centre des affaires et de la spéculation financière, voire de la cité-dortoir… Dans les banlieues, la cité est même devenue, en verlan, la « téci » désignant une zone de non-droit." - Alain Cambier

"Comme le dit Heidegger : « Les demeures peuvent même être bien comprises, faciliter la vie pratique, être d’un prix accessible, ouvertes à l’air, à la lumière et au soleil : mais ont-elles de quoi nous garantir qu’une habitation a lieu ? »" - Alain Cambier

>> Habitation

"L’habitation renvoie à une conduite de réappropriation et ne saurait se réduire à disposer d’un logement" - Alain Cambier

"Habiter consiste à donner du sens, à donner une âme à son environnement" - Alain Cambier

"l’urbain contemporain produisit de l’inhabitable et les premières émeutes, en banlieue, éclatèrent" - Alain Cambier

"En France, un ministère de la Ville fut créé en 1990, qui symbolisa cette réappropriation politique nécessaire." - Alain Cambier

"Les gated communities sont le paroxysme de cette caricature de ville « utopique » fondée sur un principe d’insularité factice." - Alain Cambier

"comme l’a dit Éric Maurin, « les ghettos les plus fermés sont les ghettos des riches »" - Alain Cambier

-> Best-Of des articles du blog sur la VILLE <-

Classé dans : Questions contemporaines - Mots clés : ville, mégalopole, banlieue, IEP, Alain Cambier, ouvrage, ville-monde, contemporaine, banlieue, analyse, politique, cité, zone, urbain - aucun commentaire


Bruno Le Maire invité de Sciences Po Bordeaux

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 24 octobre 2013

Bruno Le Maire est invité aujourd'hui à Sciences Po Bordeaux, en lien avec le journal Sud-Ouest. Bruno Le Maire est l'ex-ministre UMP de l’Agriculture.

Il interviendra pour une conférence de 17 à 19 heures dans l'amphithéâtre Montesquieu de Sciences Po Bordeaux (campus de Pessac). L'entrée est libre.

Sciences Po Bordeaux le bâtiment

Classé dans : IEP Bordeaux - Mots clés : Bruno Le Maire, Sciences Po Bordeaux, invité, Sud-Ouest, conférence, IEP, amphithéâtre, Montesquieu - aucun commentaire


Comprendre les scandales de la NSA pour les nuls

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 21 octobre 2013

La NSA, l'Agence de sécurité nationale américaine aurait produit 70,3 millions enregistrements à partir des données téléphoniques de Français entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013. Jean-Marc Ayrault s'est dit « profondément choqué », et a rajouté que « des initiatives s'imposent et elles seront prises ».

>> Résumé : qu'est-ce que la NSA ?

La NSA est la National Security Agency. Elle est affiliée au Département de la Défense des Etats-Unis. Sa principale activité est le renseignement informatique, et la sécurité de l'information. La NSA a été créée le 4 novembre 1952, mais de manière secrète. L'existence de cette organisation n'a été reconnue qu'en 1957, si bien que les journalistes l'ont surnommée la « No Such Agency », c'est-à-dire « il n'y a pas de telle agence ».

Pourtant, la NSA joue un rôle majeur aux Etats-Unis. Pour en donner une idée, son budget est estimé à 15 millards de dollars américains, soit plus que la CIA (agence connue de renseignement fondée en 1947) dont le budget était estimé à 10 milliards de dollars américains la même année.

Leur mission est indiquée sur leur site internet : "The NSA/CSS core missions are to protect U.S. national security systems and to produce foreign signals intelligence information."

NSA

>> Résumé de comment la NSA espionne le monde

Edward Snowden, citoyen américain employé à la CIA et à la NSA décide de dénoncer « le plus vaste programme de surveillance arbitraire de l'histoire humaine », grâce à des milliers de documents secrets qu'il a téléchargés.

Edward Snowden contacte alors plusieurs journalistes, en prenant soin d'avoir une conversation cryptée. Les premiers documents sont publiés : ainsi le Guardian révèle que l'opérateur téléphonique Verizon donne à la NSA des informations sur les données téléphoniques de millions d'Américains.

Le programme Prism est encore plus vaste : les services secrets des Etats-Unis, et notamment la NSA, ont accès depuis décembre 2007 aux données de 9 grandes entreprises d'Internet, parmi lesquelles Google, Microsoft, Facebook, Apple (ce qui inclut Skype, Gmail, Youtube, etc.).

Un autre programme, Upstream, établi en lien étroit avec les services secrets britanniques Government Communications Headquarters récupère toutes les données qui transitent par internet et les câbles sous-marins, qui constituent 99% du trafic des communications.

C'est à partir de ces immenses bases de données que les services secrets des Etats-Unis peuvent tout connaître des internautes. Ils connaissent selon les révélations d'Edward Snowden : tous les mails, tous les mots-clés tapés, tous les sites internet visités.

>> Résumé des scandales de la NSA

Tous ces programmes ont donc pour but la lutte contre le terrorisme. Cela aurait permis de repérer trois cents individus terroristes depuis 2008 selon les documents de présentation qui vantent l'usage de ces programmes.

Mais les services secrets des Etats-Unis et du Royaume-Uni s'en seraient aussi servi pour espionner les pays alliés. Le Brésil aurait également été victime de cet espionnage.

Ainsi d'après les documents de Snowden, au G20 de Londres en 2009 ont été espionnés notamment les ordinateurs de diplomates et de chefs d'Etat par le GCHQ (services secrets britanniques). La NSA elle a placé des des mouchards dans les locaux de la représentation de l'Union à Washington, et a également mis sous surveillance la délégation de l'Union Européenne à l'ONU, et le Conseil de l'Union européenne à Bruxelles.

Vous serez peut-être intéressés par :

Classé dans : Actualités - Mots clés : NSA, IEP, National Security Agency, pour les nuls, comprendre, explications, résumé, données, informatique, Etats-Unis, espionnage, récapitulatif - aucun commentaire


« précédente page 92 sur 118 suivante »