Réussir Sciences Po

 

 

Réussir mieux et plus fort :

 

 

Enrichir son Vocabulaire Anglais pour Briller in English - Liste 1

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 30 novembre 2017

  1. mortar : mortier
  2. idle : inactif
  3. hobble : entrave
  4. havoc : dévastation
  5. rein : rêne
  6. rein in : freiner
  7. graft : corruption, pot-de-vin
  8. flare up : s'embraser, éclater
  9. rim : bord
  10. pundit : expert
  11. nurture : élever, soigner, nourrir
  12. stroll : promenade
  13. lurch : embardée, écart, tanguer
  14. loot : piller
  15. bulwark : rempart
  16. dither : tergiverser
  17. murky : glauque, maussade, opaque
  18. copper : cuivre
  19. lease : louer
  20. unremitting : incessant, implacable

 

Classé dans : Langue Vivante - Mots clés : enrichir, vocabulaire, anglais, IEP, sciences po, nouvelles, news - aucun commentaire


Le piège du thème les Radicalités au Concours commun IEP 2018

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 15 novembre 2017

Avertissement à tous les candidats : rares sont les sujets aussi piégeants que celui qui vous est proposé cette année, du moins en ce qui concerne le thème des Radicalités.

Un choix s'offre alors déjà à vous : miser sur le fait que comme toutes les années passées il y aura un sujet uniquement sur les Radicalités, et un autre uniquement sur la Ville. Et dans ce cas vous pouvez réviser à fond la Ville.

Si toutefois le thème Radicalités vous attire davantage, quelques mises en garde.

 

Attention au faux pas : les correcteurs peuvent déjà s'imaginer le nombre incalculable de copies qui mentionneront Marine Le Pen, Mélenchon, et autres. Non seulement c'est lié à l'actualité, nous n'avons pas assez de recul pour analyser proprement le phénomène "radicalités" de ces candidats, mais en plus ce serait cliché. Et un mauvais cliché.

Autre faux pas : les radicalités c'est Daesh et le terrorisme. Certes, c'est le moins qu'on puisse dire que ces organisations appliquent des méthodes... radicales. Mais là encore, c'est cliché, et il va falloir creuser, justifier, décortiquer, aller beaucoup plus loin que ces idées premières.

Autre faux pas : les radicalités c'est le parti radical. Il ne faut pas s'y limiter.

Si vous vous concentrez sur les radicalités dans la société française, comme la plupart des candidats s'apprêtent à le faire, vous vous heurterez à un manque de recul sociologique, à une imprécision des notions, et à une vision beaucoup trop ethnocentrée.

Ce n'est absolument pas ainsi que sont traités ces thèmes de la radicalité dans les cours de Sciences Po, et ce que vous voulez, pour avoir une bonne note, c'est de vous rapprocher au maximum du cours qu'un professeur à Sciences Po pourrait vous donner sur le sujet.

 

Notre solution pour sortir de cette impasse :

Vous devez prendre une hauteur historique, une hauteur sociologique, et une hauteur philosophique pour étudier ce phénomène qui paraît plutôt orienté politique, même si vous gagnerez à élargir au maximum son champ.

Une astuce très efficace, et que vous devez impérativement appliquer si vous voulez vous en sortir au concours et vous démarquer des autres candidats : prendre le thème des Radicalités à l'échelle internationale. Faites une comparaison avec vos pays de prédilections. Les radicalités aux Etats-Unis, tout au cours de leur histoire, sont à la fois profondément différentes de celles de la France, et à la fois très similaires. C'est un paradoxe qu'il vous faudra expliquer, avec le plus de précision possible. L'analyse des courants radicaux dans chaque région du monde vous apportera cette "hauteur" dont nous vous parlons, ce recul nécessaire, et la précision qui vous sauvera du piège du thème Radicalités.

Cette astuce est puissante, mais vous devrez être encore plus astucieux que cela et profond dans vos analyses si vous voulez rendre une copie acceptable pour les correcteurs de Sciences Po.

Cet avertissement entendu, n'hésitez pas à le partager avec vos amis. Un concours c'est une compétition mais on ne s'en sort pas sans solidarité.

Bonne chance ! Et commentez ci-dessous pour partager vos autres angles d'anlayse, astuces pour sortir du piège Radicalités, ou tout simplement pour nous dire si vous misez sur la Ville.

 

-> Culture générale : Radicalités <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : radicalités, piège, thème, IEP, 2018, sciences po, réussir, se démarquer, éviter les faux pas - aucun commentaire


Lettre à Schuller - Baruch Spinoza

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 09 novembre 2017

 

J'appelle libre, quant à moi, une chose qui est et agit par la seule nécessité de sa nature ; contrainte, celle qui est déterminée par une autre à exister et à agir d'une certaine façon déterminée.

Spinoza pose une double définition : ce qui est libre, et ce qui est contraint. Ce qui est libre correspond à ce qui n'est opprimé par rien, qui existe selon sa propre nécessité. Au contraire, est contraint, ce qui est déterminé par une autre chose, par une autre chose qui modifie son être.

 

Dieu, par exemple, existe librement bien que nécessairement parce qu'il existe par la seule nécessité de sa nature. De même aussi Dieu se connaît lui-même librement parce qu'il existe par la seule nécessité de sa nature. De même aussi Dieu se connaît lui-même et connaît toutes choses librement, parce qu'il suit de la seule nécessité de sa nature que Dieu connaisse toutes choses. Vous le voyez bien, je ne fais pas consister la liberté dans un libre décret mais dans une libre nécessité.

Dieu est lui-même libre. Car il est et agit par la seule nécessité de sa nature.

Mais descendons aux choses créées qui sont toutes déterminées par des causes extérieures à exister et à agir d'une certaine façon déterminée. Pour rendre cela clair et intelligible, concevons une chose très simple : une pierre par exemple reçoit d'une cause extérieure qui la pousse, une certaine quantité de mouvements et, l'impulsion de la cause extérieure venant à cesser, elle continuera à se mouvoir nécessairement. Cette persistance de la pierre dans le mouvement est une contrainte, non parce qu'elle est nécessaire, mais parce qu'elle doit être définie par l'impulsion d'une cause extérieure. Et ce qui est vrai de la pierre il faut l'entendre de toute chose singulière, quelle que soit la complexité qu'il vous plaise de lui attribuer, si nombreuses que puissent être ses aptitudes, parce que toute chose singulière est nécessairement déterminée par une cause extérieure à exister et à agir d'une certaine manière déterminée.

Spinoza utilise la comparaison avec une pierre. La pierre est contrainte lorsque quelque chose la pousse.

 

Concevez maintenant, si vous voulez bien, que la pierre, tandis qu'elle continue de se mouvoir, pense et sache qu'elle fait effort, autant qu'elle peut, pour se mouvoir. Cette pierre assurément, puisqu'elle a conscience de son effort seulement et qu'elle n'est en aucune façon indifférente, croira qu'elle est très libre et qu'elle ne persévère dans son mouvement que parce qu'elle le veut.

Spinoza fait le lien avec la conscience. Nous sommes tous conscients de nos mouvements. Nous sommes conscients de nos action. Pour autant, sommes-nous libres ?

 

Telle est cette liberté humaine que tous se vantent de posséder et qui consiste en cela seul que les hommes ont conscience de leurs appétits et ignorent les causes qui les déterminent. Un enfant croit librement appéter le lait, un jeune garçon irrité vouloir se venger et, s'il est poltron, vouloir fuir. Un ivrogne croit dire par un libre décret de son âme ce qu'ensuite, revenu à la sobriété, il aurait voulu taire. De même un délirant, un bavard, et bien d'autres de même farine, croient agir par un libre décret de l'âme et non se laisser contraindre.

Il ne faut pas voir notre liberté comme un libre décret. Nous n'avons pas le libre arbitre. Nous sommes simplement conscients de nos actions, mais ces actions sont en quelque sorte destinées. Nous n'y pouvons rien. Nous ne pouvons que suivre ce que Dieu fait de nous, nécessairement, et sans qu'on puisse le modifier.

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : lettre à Schuller, Spinoza, étude, commentaire, philosophie, sciences po, IEP - aucun commentaire


précédente page 2 sur 92 suivante »