Réussir Sciences Po

 

 

 

Qu'est-ce que le totalitarisme ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 06 mai 2016

Les totalitarismes au XXe siècle


Qu'est-ce que le totalitarisme ?

Plusieurs auteurs et ouvrages ont cherché à définir le totalitarisme :

- Giovani Amendola dans un article paru dans Il Mondo le 12 mai 1923, intitulé « sistema totalitario » assimile fascisme et communisme. Mussolini reprend lui-même l'expression : « la volonté totalitaire, inflexible pour mener à bien sa mission » en juin 1925.

- Hannah Arendt ; Les origines du totalitarismes, 1951.

- Les américains Friedrich et Brzezinski, Totalitarian distatorship and autocracy :
il faut une idéologie qui recoupe tous les aspects de la vue humaine, un système de parti unique conduit par un dictateur, un système de contrôle policier à l’encontre des population, concentration de tous les moyens de propagande, concentration de tous les moyens militaires, contrôle central et direction de l’économie toute entière. Apparaît plutôt dans la littérature anglo-saxonne qu’en France.

- Raymond Aron, Démocratie et totalitarisme, 1965 :
Régime qui accorde à un parti le monopole de l’activité politique, une idéologie de parti qui affiche une primauté absolue et officielle, monopole des moyens de force et de persuasion par l’Etat totalitaire, les activités économiques et professionnelles soumises à l’Etat et deviennent l’Etat, terreur politique et idéologique.

Historiquement, il n’y a eu que trois totalitarismes : le nazisme, le communisme et le fascisme.
Le totalitarisme signifie un anéantissement de la société civile au profit et cherche à façonner un Homme nouveau selon l’idéologie de la race, de la classe.
La dictature ne prétend pas transformer l’individu : elle cherche uniquement à se maintenir au pouvoir.


Peut-on comparer Hitler et Staline ?

- Longtemps il était impensable de les comparer, l’URSS était couronnée de gloire du fait de sa victoire contre le nazisme.
- Multiplication des ouvrages qui cherchent à les apparenter.
- L’Archipel du Goulag, de Soljenitsyne.

 

 

-> Culture générale : la Démocratie <-

 

Classé dans : Histoire - Mots clés : totalitarismes, définition, définir, explication, histoire contemporaine, Hitler, Staline, Mussolini - aucun commentaire


Corrigés 2014 : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 25 mai 2014

Le sujet au concours commun des IEP en 2014 était "La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007".

L'équipe Intégrer Sciences Po vous propose un corrigé ci-dessous de ce sujet, valable parmi d'autres.

-> Proposez vous aussi votre plan, et vos idées sur ce sujet dans les commentaires : les internautes pourront ainsi commenter votre plan, dire ce qu'ils en pensent, et partager à leur tour leurs idées.

Le sujet était attendu, et vous devriez être bien heureux si vous vous êtes fiés aux pronostics de l'équipe Intégrer Sciences Po.

Nous vous indiquions en effet un sujet type : "la France et la construction européenne entre 1958 et 1974", et donnions la probabilité maximale respectivement à : "La Ve République, de Gaulle et Pompidou 1958 à 1974 ***" et "La Ve République depuis 1974 ***".

>> Définitions des termes : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Puissance : le mot puissance est souvent utilisé dans les sujets d'histoire. Il est important de bien en voir tous les enjeux. En l'occurrence, deux définitions, une générale, une plus précise, pouvaient être dégagées.

1ère définition : Dans un cas général, la puissance est la faculté de produire un effet, et la force qui en résulte.

2e définition : Sous un angle politique, la puissance concerne l'État souverain, considéré du point de vue de ses ressources, de son potentiel militaire et diplomatique.

Diplomatie : Science et pratique des relations politiques entre les États, et particulièrement de la représentation des intérêts d'un pays à l'étranger, en l'occurrence à l'échelle internationale.

>> Délimitation des bornes : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Les cadres sont bien délimités dans le sujet.

1958 -> constitution de la Ve République en France.

2007 -> fin du mandat de Chirac ; Sarkozy élu président ; traité de Lisbonne signé en décembre

Les zones géographiques sont également bien délimitées : la France, dans un cadre international.

>> Contexte : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Dans l'introduction, il était bon d'évoquer brièvement le contexte de la France en 1958, et un peu avant. Une accroche sur la crise de Suez en 1956, qui met clairement à l'épreuve la puissance diplomatique de la France, était une excellent entrée en matière.

Pour rappel, la France est sortie affaiblie du conflit de la Seconde Guerre mondiale, surtout politiquement. Bien qu'elle ait obtenu un droit de veto à l'ONU, grâce à la puissance de son empire, et du rôle qu'elle a joué dans la SDN, la France a considérablement perdu de son influence diplomatique après 1945. Elle est notamment décrédibilisée au sein de son Empire, et elle ne participe pas aux conférences de Yalta et Potsdam.

De Gaulle essaie tant bien que mal de reconstruire la puissance diplomatique de la France jusqu'en 1958.

>> Problématique : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Pourquoi pose-t-on ce sujet ? Quels sont les enjeux qui sous-tendent ce sujet, quel est le véritable problème ?

Le vrai problème ici est la tentative de la France pour faire entendre sa voix alors qu'elle a perdu tout le prestige qu'elle avait à partir du XVIIe siècle, et sa place de première puissance mondiale. Une problématique pouvait être :

Comment la France, de la politique de grandeur menée par de Gaulle à partir de 1958 jusqu'aux tentatives de rassemblement dans une Union européenne en 2007, a-t-elle essayé de rétablir sa puissance diplomatique contre l'influence à tendances hégémoniques des nouvelles puissances du monde ?

>> Plan : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

Les bornes, 1958 à 2007, France dans le monde, se prêtaient bien à un plan en trois parties, capable de couvrir un longue période et permettant d'aborder tous les enjeux du sujet. Votre plan devait ressembler à cela :

I. La politique de grandeur (1958-1974)

II. La France dépendante de l'affrontement bipolaire mondial (1974-1991)

III. La France face à la mondialisation (1992-2007)

>> Développement : La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007

I. La politique de grandeur (1958-1974)

L'idée principale est la politique d'indépendance qu'entend mener de Gaulle. Le découpage des sous-parties était plus maléable. Il était simplement important de bien aborder tous les enjeux de la puissance diplomatique française.

De 1958 à 1962, c'est la fin de l'Empire française. La Constitution de 1958 donné déjà le droit à de nombreuses colonies africaines d'acquérir l'indépendance. Le traité d'Evian en 1962 met fin à la guerre d'Algérie, dans laquelle le rôle de la France avait été largement critiqué à l'étranger.

De Gaulle noue des relations diplomatiques avec la Chine communiste le 27 janvier 1964, pour montrer l'indépendance de la France vis-à-vis des Etats-Unis, qui ne reconnaissent pas la Chine communiste.

Pour une "Europe des Nations", de Gaulle freine la construction européenne qui tend vers une Europe supranationale : politique de la chaise vide en 1965, veto en 1963 et 1968 sur l'entrée dans le Marché commun du Royaume-Uni, accusé d'être un "cheval de Troie" des Etats-Unis.

Dans le domaine militaire, la France se dote de sa propre arme nucléaire, toujours pour être plus indépendant : bomba A en 1960, bombe H en 1968.

Charles de Gaulle annonce le retrait de la France du commandement intégré de l'OTAN le 21 février 1966.

II. La France dépendante de l'affrontement bipolaire mondial (1974-1991)

En 1973, le choc pétrolier montre que la France est dépendante de l'économie mondiale. En 1979, cette influence est confirmée par le second choc pétrolier. Ce n'est qu'à partir de 1986 que l'économie française

Georges Pompidou poursuit l'œuvre du Général de Gaulle (arme nucléaire, équilibre des Deux Grands) mais il lève le veto français concernant l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE (1972 avec le Danemark et l'Irlande)

Ce sont plutôt l'URSS et les Etats-Unis qui occupent la scène internationale.Durant cette période 1974-1991, la France cesse de vouloir être un "super-grand", et s'attelle plutôt à la construction de l'Union européenne. En 1979 ont lieu les premières élections européennes. Acte unique européen en 1985.

III. La France face à la mondialisation (1992-2007)

Le 20 septembre 1992 a lieu le référendum sur Maastricht. Le "non" l'emporte le 29 mai 2005 sur un référendum de la Constitution européenne, tandis qu'en décembre 2007 est signé le traité de Lisbonne.

En 1998, la France gagne la coupe du monde, elle la perd en 2006.

A partir de 1995, le gouvernement Juppé sous Jacques Chirac veut réintégrer la France dans le commandement de l'OTAN. Le gouvernement Jospin après 1997, lors de la cohabitation, interromp les négociations.

La réintégration de la France dans le commandement intégré de l'OTAN fait l'objet d'une déclaration par Nicolas Sarkozy au Congrès à Washington le 7 novembre 2007.

En 2003, la France s'oppose à la guerre en Irak le 14 février 2003 dans un discours prononcé par Dominique de Villepin.

La France cherche enfin à renouer des relations plus intimes avec ses anciennes colonies, surtout sur le continent africain.

-> Retour aux corrigés des IEP 2014 <-
-> CORRIGES 2014 : Travail et Culture<-

Voir aussi :

-> Les corrigés 2013 en Histoire

Donnez vos idées ou vos plans sur ce sujet d'histoire 2014 dans les commentaires ci-dessous.

Classé dans : Histoire, IEP Régions - Mots clés : corrigés, IEP, histoire, sciences po, La puissance diplomatique de la France dans le monde de 1958 à 2007, puissance, diplomatie, 1958, 2007, correction, explication, plan, analyse, histoire contemporaine, France, monde, Sciences Po communs, cours - 17 commentaires


Sujets probables en Histoire au concours des IEP 2014

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 14 mai 2014

Comme en 2013, l'équipe Intégrer Sciences Po fait le pari de vous proposer des pronostics sur les sujets d'histoire au concours commun des IEP !

 

Pour rappel, le programme est « Le Monde, l’Europe et la France de 1945 à nos jours ». L'épreuve dure 3h, coefficient 3.

 

Le code utilisé se base sur les astérisques, signifiant chaque fois :

* Quelques chances, à connaître
** Probable, à bien réviser
*** Très probable, à savoir par coeur sur le bout des doigts

 

A noter que la probabilité est grande de sujets transversaux, c'est-à-dire des sujets qui mêlent plusieurs des thématiques ou zones géographiques présentées ci-dessous. Par exemple, "la France et la construction européenne entre 1958 et 1974"

 

 

Le monde depuis 1945

La guerre froide (1945-1962) **
Les relations internationales depuis 1963 **
Les Etats-Unis depuis 1945 *
L'URSS de Staline à Poutine ***
Le tiers-monde depuis 1945 ***
Le proche-Orient depuis 1945 *

L'Europe depuis 1945

La construction européenne de 1945 à 1989 *
L'Europe entre 1989 et aujourd'hui *

La France depuis 1945

La IVe République jusqu'en 1958 *
La Ve République, de Gaulle et Pompidou 1958 à 1974 ***
La Ve République depuis 1974 ***
La France et les Français dans les trente glorieuses 1944-1974 *
La France et les Français depuis 1974 **

 

 

 

 

Commentaires : l'URSS, le tiers-monde et la Ve Républiqe, sont les grands "favoris" des pronostics 2014.

Un sujet sur les mandats de Pompidou, VGE et Mitterrand ne serait pas une surprise : "L'alternance droite/gauche entre 1969 et 1995" ?

L'URSS n'est encore jamais réellement tombée au concours commun, même si le sujet 2013 s'approchait des démocraties de l'Europe de l'Est.

Les changements sur le programme d'histoire de l'éducation nationale mis en place l'année dernière devraient influencer l'intitulé des sujets cette année, avec un angle possiblement plus thématique.

Quoi qu'il arrive, la stratégie gagnante a toujours été et sera toujours : pas d'impasse, tout connaître, tout apprendre ! C'est un concours qui a son importance pour plusieurs années, si ce n'est pour toute une vie, alors autant maximiser les chances à leur comble.

Bonne chance dans ces révisions, à une semaine et demie du jour J !

 

-> Partagez vous aussi vos impressions, et vos propres pronostics dans les commentaires ci-dessous ! Double utilité : aider les autres, et mieux saisir pour vous les implications d'un sujet d'histoire et ses enjeux.

 

 

Voir aussi :

-> Sujets pour les Questions contemporaines IEP 2014 <-
-> Annales du concours commun des IEP <-

 

-> Dates des concours Sciences Po <-

 

 

Classé dans : IEP Régions - Mots clés : pronostics, sujets probables, anticipation, IEP, concours commun, histoire, épreuve, histoire contemporaine, monde depuis 1945, Europe, France, programme, révisions, sujets, thèmes, thématiques, tomber, concours, astuces, Sciences Po, communs - 50 commentaires


page 1 sur 2 suivante