Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Echangez vos fiches avec les étudiants Sciences Po
(Gratuit, +300 fiches disponibles)

-> Faites vous corriger des copies pour préparer le concours Sciences Po
(Gratuit, +100 copies déjà corrigées)

Sujets & Correction Sciences Po Grenoble 2019

 

Courte biographie d'Alain Juppé

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 13 février 2019

Ci-dessous, retrouvez une courte biographie d'Alain Juppé.

 

>> Courte biographie d'Alain Juppé

 

Alain Marie Juppé naît en août 1945 à Mont-de-Marsan. Il étudie au lycée Victor-Duruy, puis en classe préparatoire littéraire au lycée Louis-le-Grand à Paris, et en 1964, l’École normale supérieure. Il épouse Christine Leblond, avec qui il aura deux enfants. Son agrégation de lettres classiques en poche, il rejoint Sciences Po Paris en 1968, puis l'ENA de 1970 à 1972. Les quatre années suivantes sont passées à l'Inspection générale des finances.

Après un premier échec électoral, lors des législatives de 1978, il perd de nouveau les élections cantonales un an après. En 1979, il est élu au conseil national du RPR, et est nommé adjoint à la direction des finances et des affaires économiques de la ville de Paris. Il est directeur adjoint de la campagne de Jacques Chirac à l'élection présidentielle de 1981. Alain Juppé gagne dans le 18e arrondissement de Paris les élections municipales de 1983 et 1989. Il devient secrétaire national du RPR chargé du redressement économique et social de 1984 à 1986.

Du 20 mars 1986 au 11 mai 1988, Alain Juppé prend le poste de ministre délégué au Budget auprès du ministre d'État, ministre de l'Économie, des Finances et de la Privatisation, Édouard Balladur, et devient porte-parole du gouvernement, durant la première cohabitation.
De 1988 à 1994, Alain Juppé prend les fonctions de secrétaire général du RPR.

De la fin du mois de 1993 à mai 1995, il est ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Édouard Balladur, lors de la seconde cohabitation.

Ce n'est qu'en 1995 qu'il est nommé officiellement Premier ministre par le nouveau président Jacques Chirac.

A la tête du RPR, Alain Juppé est également élu maire de Bordeaux le 19 juin 1995 et député de la 2e circonscription de la Gironde en 1997.

Son premier gouvernement de mai à novembre 1995 est marqué par le nombre de femmes, surnommées les "juppettes" par la presse. Un second gouvernement est mis en place de novembre 1995 au 2 juin 1997, avec un nombre de femmes réduit.

Cette réduction du nombre de femmes lui vaut un certain nombre de critiques, qui s'ajoutent à celles contre son projet de réforme de la Sécurité sociale en 1995. Son impopularité est plombée à cause d'un appartement parisien dont il fait réduire le loyer pour son fils.

Sur le plan personnel, Alain Juppé épouse en avril 1993 Isabelle Legrand-Bodin avec qui il a une fille en 1995.

De nombreuses privatisations sont menées jusqu'aux élections législatives de 1997, qui sont perdues par la droite et marquent la fin du gouvernement Juppé.

Une deuxième affaire éclabousse Alain Juppé, l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Il est condamné en janvier 2004, mais cette sentence est réduite en appel en décembre 2004. Alain Juppé démissionne de son poste de maire de Bordeaux. Il part alors au Canada.

Ce n'est qu'à la fin d'août 2006 qu'Alain Juppé annonce son retour dans la vie politique. Une élection municipale anticipée a lieu à Bordeaux en octobre la même année, qu'Alain Juppé remporte.

En 2007, Alain Juppé est brièvement ministre dans le gouvernement de François Fillon.

Les élections municipales de 2014 à Bordeaux sont une nouvelle victoire pour Alain Juppé.

En août de la même année, Alain Juppé annonce grâce à son blog qu'il sera candidat à la primaire de l'UMP (devenue primaire Les Républicains), organisée en 2016, pour la présidentielle de 2017.

 

Classé dans : Actualités, Politique - Mots clés : alain juppé, biographie, courte biographie, politique, ump, républicains, biographie d'alain juppé, parcours, simple, expérience, personnalité politique - Aucun commentaire


Préparer Sciences Po avec le CNED ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 07 novembre 2013

La préparation du CNED est-elle pertinente pour réviser le concours Sciences Po ?

Merci pour vos retours qui nous permettent de conseiller ceux qui désirent se préparer au concours Sciences Po.

Vos expériences sont profitables au plus grand nombre, et l'entraide est le meilleur moyen pour réussir Sciences Po !

Voici un éclairage apporté par une lectrice du blog Intégrer Sciences Po quant à la préparation du CNED. Il vous permettra peut-être de vous faire une meilleure idée des outils à votre disposition pour réviser le concours.

Bonjour,

A propos de votre article récent sur de la formation du CNED je souhaitais vous apporter quelques précisions sur la qualité de la préparation compte tenu que je la fait cette année. Les cours que j'ai reçu en Histoire sont tout d'abord d'une très bonne qualité, très précis et en accord avec le nouveau programme de première. Egalement ceux de géographie sont de bonne qualité mais moins détaillés que ceux d'histoire. J'ai également reçu dernièrement les fascicules pour les questions contemporaines de l'hexaconcours et à ma grande surprise les deux ne sont pas écrit par le même auteur et l'un semble plus détaillé avec une bibliographie plus riche que l'autre mais il reste néanmoins de bonne qualité. Pour ma part je suis satisfaite par cette formation qui m'aide beaucoup dans ma préparation.

En vous remerciant de nourrir ce site aussi richement, il est une vrai mine d'informations pour les personnes préparant les IEP, comme moi ! :)

-> Article en question à propos de plusieurs prépas en ligne pour réviser Sciences Po

N'hésitez pas à nous envoyer par mail ou sur facebook vos retours sur les prépas en ligne pour réviser Sciences Po, et à remercier en commentaires ceux qui vous rendent ce service. Merci à eux !

-> Autre question par mail : Après quel bac passer le concours Sciences Po ?

Classé dans : IEP Régions - Mots clés : CNED, prépa, IEP, réviser, Sciences Po, en ligne, cours, retours, expérience, avis, conseils, opinions - 1 commentaire