Réussir Sciences Po

 

 

Réussir mieux et plus fort :

 

 

Chronologie de la construction de l'Union européenne

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 16 mai 2016

« Si l’Europe s’unissait un jour pour partager son héritage commun, il n’y aurait pas de limite au bonheur, à la prospérité et à la gloire »
Que reste-t-il de ces espoirs, formulés par Winston Churchill, un demi-siècle plus tard ?
Cette chronologie de la construction européenne, en plus de vous offrir un résumé efficace pour révisions, vous permettra de prendre la mesure du chantier européen qui a été engagé jusqu'à aujourd'hui.

 

>> L'idée d'une Europe unie

 

1922 : Richard Coudenhove-Kalergi fonde le mouvement pour les Etats Unis d’Europe ou mouvement paneuropéen

1929 : Aristide Briand, président du Conseil, prône devant l'Assemblée de la Société des Nations un lien fédéral entre les pays européens

1945 : l'Europe se reconstruit après la Seconde Guerre mondiale

Session inaugurale de l'OECE

Session inaugurale de l'OECE

1946 : Churchill parle à Zurich d'Etats-Unis d'Europe : "Il nous faut ériger quelque chose comme les Etats-Unis d'Europe. Le premier pas à accomplir est la constitution d'un Conseil européen."

1948 (mars) : le traité de Bruxelles crée l'Union occidentale, qui met en place notamment une défense mutuelle (France, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg)

1948 (avril) : le plan Marshall induit la création de l'OECE (Organisation européenne de coopération économique) pour répartir les crédits

1948 (mai) : le Congrès de la Haye réunit près de 750 délégués pour mettre en œuvre une Europe unie

1949 (4 avril) : signature à Washington du Traité de l’Atlantique Nord donnant naissance à l'OTAN (membres du traité de Bruxelles, Etats-Unis, Canada, Danemark, Norvège, Islande, Italie, Portugal [en 1952 Grèce et Turquie])

1949 (5 mai) : le Conseil de l'Europe, issu du traité de Londres, facilite la coopération entre les pays membres

 

>> Les premiers pas d'une Europe unie : de la CECA à la CEE

 

Robert Schuman
Robert Schuman

1950 (9 mai) : déclaration de Robert Schuman dans le salon de l’Horloge du Quai d’Orsay ("La mise en commun des productions de charbon et d’acier assurera immédiatement l’établissement de bases communes de développement économique, première étape de la Fédération européenne") selon un projet de Jean Monnet

1951 : création de la CECA (Communauté européenne du charbon et de l'acier), issue du traité de Paris, qui rassemble France, Italie, RFA, et les trois pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg)

1952 : la CED (Communauté européenne de défense), qui vise à mettre en place une force militaire européenne, est ratifiée par la RFA, et les pays du Benelux

1954 (30 août) : la CED est rejetée par l'Assemblée nationale en France

1954 (octobre) : le traité de Bruxelles intègre la RFA et l'Italie dans l'organisation de l'Union de l'Europe occidentale

1957 (25 mars) : deux traités de Rome signés par la France, l'Allemagne, l’Italie et les pays du Benelux, instaurent la CEE (Communauté économique européenne) et EURATOM (Communauté européenne de l'énergie atomique). La CEE met en place un marché commun et les fondements d'une politique agricole commune.

1960 : Sept pays rejoignent l'Association européenne de libre-échange, dont le Royaume-Uni est l'instigateur pour établir une zone libre d'échanges (Royaume-Uni, Autriche, Norvège, Suisse, Danemark, Portugal, Suède)

1961 : première présentation de la Commission Fouchet, (seconde en janvier 1962) à l'initiative de Charles de Gaulle

1962 : mise en place de la PAC, Politique agricole commune, issue du traité de Rome

1963 (14 janvier) : de Gaulle rejette l'entrée du Royaume-Uni au marché commun du traité de Rome

1963 (22 janvier) : signature du traité de l'Elysée par Konrad Adenauer et Charles de Gaulle

1965 (avril) : signature du traité de fusion des exécutifs de la CEE, la CECA et Euratom

1965 (juin) : politique de la chaise vide par de Gaulle qui bloque la construction européenne

1966 (janvier) : le compromis du Luxembourg débloque la situation en défendant la notion "d'intérêt vital" des pays membres

1967 : second veto de la France contre l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE

1969 : veto français levé après l'élection de Georges Pompidou, permettant l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE

1969 (décembre) : le sommet de la Haye réunit les Six de la CEE et relance la construction européenne

1972 à 1978 : serpent monétaire européen, qui limite les fluctuations des taux de change

1973 (janvier) : trois pays intègrent la CEE : le Royaume-Uni l'Irlande, le Danemark (la Norvège a rejeté le référendum)

1979 : le Système monétaire européen entre en vigueur pour stabiliser les valeurs des monnaies des pays européens

1985 (juin) : signature des accords de Schengen en vue d'une libre circulation entre les pays membres

1986 (janvier) : l'Espagne et le Portugal rejoignent la CEE

1986 (février) : la signature de l'AUE (Acte unique européen), notamment sous l'impulsion de Jacques Delors, approfondit le traité de Rome et prépare le marché unique intérieur

1989 : chute du Mur de Berlin

 

>> L'Union européenne

 

1992 (7 février) : signature par les membres de la CEE des accords de Maastricht, qui instituent l'Union européenne, une politique étrangère et de sécurité commune, et prévoient une monnaie unique

1995 : l'Autriche, la Finlande et la Suède entrent dans l'Union européenne

1997 : signature du traité d'Amsterdam qui renforce l'union entre les pays de l'Union européenne, sur la politique étrangère et de sécurité commune, ainsi que sur une collaboration judiciaire

1999 : l'euro est utilisé comme unité de compte pour les transactions financières européennes

2001 : le traité de Nice complète le système de l'Union européenne, en remodelant le Comité politique et de sécurité et en adaptant l'organisation aux nouvelles entrées dans l'Union

2002 (1er janvier) : mise en circulation de la nouvelle monnaie euro

2004 : un Traité établissant une Constitution pour l'Europe est signé à Rome, ratifié dans plusieurs pays mais rejeté en France en 2005

2007 (1er janvier) : entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'Union européenne

2007 (décembre) : les 27 pays de l'Union européenne signent le traité de Lisbonne suite au rejet de la constitution européenne. Il entre en vigueur en décembre 2009 et modifie les institutions de l'Union européenne.

 2012 (12 octobre) : Prix Nobel de la Paix pour l'Union européenne

2013 (1er juillet) : La Croatie intègre l'Union européenne qui comporte désormais 28 pays

2015-2016 : Crise migratoire dans l'Union européenne

2016 (23 juin) : Référendum au Royaume-Uni sur le maintien ou la sortie de l'Union européenne

 

Drapeau Union européenne

Drapeau de l'Union européenne et du Conseil de l'Europe


 

>> Le drapeau de l'Union européenne

Les 12 étoiles : les étoiles représentent les pays membres, le 12 représente la perfection, renvoie aux 12 heures, aux 12 mois, aux 12 constellations, aux 12 divinités dans l'ancien temps ; 12 est aussi un nombre symbolique dans la Bible (12 apôtres, 12 tribus d'Israël, 12 étoiles de Marie)

La couleur bleue : symbolise le ciel des étoiles ; le bleu peut aussi être associé à la Vierge Marie

 

-> Le monde depuis 1945

Classé dans : Histoire - Mots clés : chronologie, construction, Union, européenne, Europe, France, monde, 1945, dates, résumé, court, drapeau, européen - 4 commentaires


Définition de l'exception culturelle et mondialisation

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 14 mars 2014

En juin 2013, et après 12 heures de négociations, les 27 ministres du Commerce européens réunis à Luxembourg se sont mis d'accord pour exclure le secteur audiovisuel du mandat de négociation commerciale avec les Etats-Unis, comme la France le souhaitait. Le gouvernement espère ainsi protéger la culture française. La culture est un des deux thèmes choisis par les IEP en 2014.


>> Qu'est-ce que l'exception culturelle ?

Exception culturelle
L'exception culturelle est un concept lié à la mondialisation

Définition de l'exception culturelle :

L'exception culturelle est un concept politique qui fait de la culture propre à chaque pays une exception dans les traités internationaux, notamment auprès de l'OMC. (Organisation mondiale du commerce).

L'exception culturelle est donc liée à la mondialisation.


>> Pourquoi l'exception culturelle ?


Exception culturelle et mondialisation :

A l'origine, l'exception culturelle vient du fait que les pays en développement se gardent la possibilité de poser des droits de douane pour protéger sa propre culture naissante. C'est partir de la considération que la culture d'un pays étranger est accessible à prix si bas, si facile, que ce serait tuer sa propre économie et sa propre culture qui ne fait que naître, ou au moins accroître ses difficultés.

Ainsi après les années 1950, certains pays cherchent par exemple à se protéger de l'économie du cinéma hollywoodien en instituant des quotas.


>> Exception culturelle française


Définition de l'exception culturelle française :

Le principe d'exception culturelle française, concept légèrement différent, c'est affirmer la culture de la France face aux pays étrangers. Cette politique d'exception culturelle française a notamment été mensée par André Malraux lorsqu'il était ministre de la culture.

Un exemple mené en faveur d'une exception culturelle française : le Centre national de la cinématographie prélève une taxe sur les billets de cinéma qu'il reverse comme à la création ou la diffusion de la culture française.


-> Tout savoir sur la culture grâce aux articles du blog Intégrer Sciences Po <-

Classé dans : Actualités - Mots clés : culture, exception culturelle, IEP, définition, mondialisation, cinéma, européenne, exception culturelle française, diversité - 3 commentaires


Fiche IEP VI. C. Evolution de l'Union européenne depuis 1992

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 31 mai 2013

VI. L'Europe

C. Evolution de l'Union européenne depuis 1992


-> L'Union européenne s'affermit

 

Europe des 27
Les 27 pays de l'UE et candidats

- Traité de Maastricht en 1992
- Institut monétaire européen en 1994, Sommet de Madrid en 1995 qui choisit le nom de l'euro, Mise en circulation de l'euro en 2002
- Traité d'Amsterdam en 1997 (modifie les modalités de représentation de l'UE par les petits pays, ainsi que les dépenses communautaires notamment)
- Traité de Nice le 12 décembre 2000 qui intègre la Charte européenne des droits fondamentaux, détermine la représentation des membres de l'UE)

-> Ouverture de l'Union européenne

- l'Union européenne s'élargit pour la troisième fois le 1er janvier 1995 (Autriche, Suède, Finlande)
- Cinq conventions de Lomé entre 1975 et 2000 (coopération avec le tiers-monde
- la Convention de Cotonou a lieu en février 2000 et porte sur un dialogue politique
- l'Europe représente 50% du commerce mondial des biens et services
- en 2007 entrent deux nouveaux pays dans l'UE : Roumanie et Bulgarie ; en 2013 un nouveau pays : la Croatie

-> Déceptions de l'Union européenne

 

 

 

 

euros

- échec de la Constitution européenne, rejetée en France en 2005
- l'Union européenne est durement touchée par la crise financière qui affecte le monde depuis 2007
- crise des dettes publiques des états membres européens (en particulier en Grèce)
- la Grèce, l'Irlande, le Portugal, Chypre, l'Espagne, et l'Italie sont les plus affectés

 

-> Chronologie de la construction européenne

 

 

 

>> Retrouvez toutes les fiches sur le monde depuis 1945 <<

 

 

 

Classé dans : Histoire - Mots clés : Sciences Po, fiche, histoire, Europe, Union, européenne, construction, 1991, années, 2000, crises - 1 commentaire


page 1 sur 2 suivante