Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Faites vous corriger et échangez des fiches GRATUIT

-> Tout comprendre à la politique

->  L'appli Intégrer Sciences Po est disponible sur le Play Store

 

Définitions et étymologie de l'Économie

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 17 décembre 2018

 

>> Étymologie de l'économie

 

D'après le Dictionnaire de l'Académie française (9e édition), économie vient :

  • du latin œconomia, « disposition, arrangement (d'une œuvre littéraire) »,
  • qui vient lui-même du grec oikonomia, « administration d'une maison »

 

Mais à partir du IVe siècle av. J-C, on emploi le mot économie pour désigner l'administration de la Cité.

C'est en ce sens que Platon dans Le Politique compare l'administration d'une maison à l'administration d'une petite Cité.

 

En 1615, Antoine de Montchrestien publie Traité de l'économie politique, expression qui va rester pour appeler la science des échanges.

Il faudra attendre le XIXe siècle pour arriver au terme de science politique.

 

>> Définition de l'économie

 

Aujourd'hui, d'après une nouvelle fois le Dictionnaire de l'Académie française (9e édition) le mot économie désigne :

L'ensemble des activités humaines et des ressources concourant à la production et à la répartition des richesses.

 

Et l'économie politique, l'étude des faits relatifs à la production et à la répartition des richesses d'une nation.

 

-> Résumé de La Richesse des nations - Adam Smith

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : définition, étymologie, économie, science politique, production, activité, répartition, richesse, pauvreté, inégalités, nation - aucun commentaire


Le secret a besoin d'autrui

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 04 octobre 2018

Le secret implique autrui, c'est-à-dire l'autre personne, parce qu'il met à l'écart quelqu'un des autres.

Ainsi, en 1165, secret avait le sens de « situé à l'écart des lieux fréquentés » dans l'expression lieus segreiz utilisée par Benoît de Ste-Maure.

 

Paradoxalement, c'est aussi par autrui que nous apprenons à démêler le secret de notre propre être.

Aristote dans La Grande Morale (livre qui lui est attribué) : « La connaissance de soi est un plaisir qui n'est pas possible sans la présence de quelqu'un d'autre qui soit notre ami ; l'homme qui se suffit à soi-même aurait donc besoin d'amitié pour apprendre à se connaître soi-même. »

 

C'est révéler davantage encore que le secret implique la notion d'autrui.

 

Hegel rejoint en quelque sorte ce point de vue d'Aristote lorsqu'il explique dans la Phénoménologie de l'esprit (1807) que la conscience de soi n'est possible que lorsqu'il y a une altérité, une autre personne.

 

-> Citations sur le Secret

 

-> Culture générale : le Secret <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : secret, autrui, autre personne, mis à l'écart, étymologie, Aristote, Hegel, Benoît de Ste-Maure - aucun commentaire


Qu'est-ce que le ghetto ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 12 mai 2018

Qu'est-ce que le ghetto ?

Voyons d'abord l'étymologie du ghetto, puis une définition du ghetto (ou deux), puis des précisions sur la notion de ghetto.

 

>> Etymologie de ghetto

 

Forgé par dérivation de l’italien giudecca, borghettoou gietto (ou bien de l’allemand Gitter ou de l’hébreu talmudique get : l’étymologie est contestée)

 Loïc Wacquant, Les deux visages du ghetto

 

XVIe siècle, guetto. Emprunté du vénitien ghetto, « fonderie », nom d'une petite île de Venise où les Juifs furent assignés à résider, dérivé de ghettare, « jeter ».

Dictionnaire de l'Académie Française

 

>> Définition de ghetto

 

Aux origines, dans la seconde moitié du XIXe siècle, le terme désignait les concentrations résidentielles de Juifs européens dans les ports du front atlantique, et il se distinguait clairement du taudis (slum)comme zone de détérioration de l’habitat et creuset de pathologies sociales. Il s’est dilaté durant l’ère progressiste pour englober tous les districts du cœur des villes (inner city)dans lesquels se trouvaient rassemblés les nouveaux arrivants « exotiques », immigrés originaires des classes populaires du Sud-Est de l’Europe et Afro-Américains fuyant le brutal régime des castes du Sud étasunien.

Loïc Wacquant, Les deux visages du ghetto

 

Dans certaines villes européennes, quartier où résidaient les Juifs, par choix ou par obligation.

Par ext. Quartier où une communauté vit isolée du reste de la population, dans des conditions généralement misérables.

Dictionnaire de l'Académie Française

 

>> Précisions sur la notion de ghetto

 

Cela dit, Loïc Wacquant fait quelques précisions :

1. La pauvreté est une caractéristique fréquente mais dérivée et variable des ghettos

Loïc Wacquant cite trois exemples : la Judengasse de Francfort, le Harlem des années 1930, et encore la Bronzeville de Chicago.

 

2. Si tous les ghettos sont ségrégués, toutes les zones ségréguées ne sont pas des ghettos

Certains lieux, comme les banlieues chics, forment des endroits qui se distinguent positivement.

 

3. Ghettos et quartiers ethniques ont des structures divergentes et des fonctions opposées

La ségrégation y est dans le dernier cas partielle et poreuse, c'est-à-dire qu'elle est plus diffuse. Elle n'est pas imposée par les autres populations.

 

-> Culture générale : la Ville <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : ghetto, définition, étymologie, IEP, ville, ségrégation, pauvreté, juifs, population - aucun commentaire


page 1 sur 3 suivante »