Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Echangez vos fiches avec les étudiants Sciences Po
(Gratuit, +150 fiches disponibles)

-> Faites vous corriger des copies pour préparer le concours Sciences Po
(Gratuit, +50 copies déjà corrigées)

 

Les théories économiques du chômage

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 10 avril 2018

Les théories économiques du chômage

Aujourd'hui en France le chômage est au centre de toutes les préoccupations, c'est un sujet qui a été théorisé par plusieurs courants économiques.

Le chômage correspond à une demande (employeur) inférieure à l'offre (travailleur) sur le marché du travail.
Ce terme est apparu au XIXème siècle pendant la Révolution industrielle (de
caumare: calme) et renvoie à la notion de la cessation d'activité pour un travailleur.

On distingue trois types de chômage:
- Le chômage frictionnel: selon Heilbroner et Thurow, c'est un chômage incompressible " qui apparaît quand des travailleurs quittent volontairement un emploi pour rechercher un emploi meilleur".
- Le chômage conjoncturel: il est dû à un ralentissement de l'activité économique (momentané).
- Le chômage structurel: c'est un chômage chronique qui traduit un déséquilibre profond et durable du marché du travail, lié à soit une insuffisance de la production, soit à l'inéquation des qualifications des offreurs de travail aux besoins qualitatifs des entreprises, soit encore à l'accélération du progrès technique (dans ce dernier cas, on parle également de chômage technologique).

L'évènement de la crise de 1929 est la source de nombreuses controverses théoriques sur le chômage, notamment entre Keynes et les néoclassiques, qui ont par la suite été synthétisées par d'autres théories.

I. L'analyse néoclassique du chômage

Pour les néoclassiques, un taux de chômage élevé est dû à un coût du travail élevé, il faut donc baisser les salaires.

- La nature conjoncturelle du chômage: selon Friedman, le chômage se résume "au chômage naturel" (chômage structurel + chômage frictionnel), indépendant à long terme de la conjoncture.

- La nature volontaire du chômage: l'économiste George Stigler a développé la théorie du Job Search selon laquelle le chômage est un phénomène exclusivement volontaire. Cette théorie a été développée dans le cadre de la concurrence pure et parfaite. tout d'abord, un chômeur va choisir entre les différentes offres d'emploi qui lui sont proposées. S'il les refuse, on parle de chômage volontaire. Le travailleur qui adopte un comportement rationnel reste au chômage tant que le bénéfice marginal q'il tire des offres d'emploi est inférieur à celui qu'il tire de rester au chômage. Par la suite, lorsque le chômeur est prêt à accepter n'importe quel emploi on parle de chômage involontaire. Dans la théorie du Job Search, l'indemnisation chômage joue un rôle important car elle accroît la durée de chômage.

- La rigidité des salaires: les néoclassiques considèrent que la rigidité des salaires est un obstacle au bon fonctionnement du marché du travail. Pour Walras, le marché du travail est soumis à la flexibilité des prix, les variations du salaire réel permettent d'assurer l'équilibre entre offre de travail et demande de travail. Le salaire minimum serait facteur de chômage: en effet le salaire minimum est supérieur au salaire d'équilibre qui devrait prévaloir en situation de concurrence. En outre le salaire minimum lié à la concurrence des pays à bas salaires serait à l'origine du chômage des travailleurs non-qualifiés.

 

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : théories, économiques, chômage, sciences po, IEP, théories économique du chômage, théories économiques, résumé - aucun commentaire


Histoire du XIXe siècle jusqu'à nos jours

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 09 novembre 2014

Sciences Po Bordeaux pour le concours en BAC+1 propose une épreuve à option. Parmi les propositions, une épreuve histoire. Pour ceux qui choisiraient une telle option, voici le programme d'histoire.

Le concours de Sciences Po Paris à BAC+0 porte aussi sur une grande partie de ce programme.

Tous les autres Sciences Po intègrent ce programme dans leur enseignement en 1ère année et les années suivantes.

Vous pouvez donc d'ores et déjà préparer Sciences Po grâce à ce programme d'histoire, incluant le monde du XIXe siècle au XXIe siècle.

Le monde du milieu du XIXe siècle à 1939

Guerre franco-prussienne
Guerre franco-prussienne


I. L'âge industriel et la civilisation (du milieu du XIXe siècle à 1939)

1. Les transformations économiques et sociales, les idéologies de l'âge industriel en Europe et en Amérique du Nord
2. L'Europe et le monde
3. Religion, culture et arts

II. Nations et Etats (du milieu du XIXe siècle à 1914)

1. Nationalités et nationalismes en Europe avant 1914
2. Les Etats industriels entre tradition conservatrice et poussée libérale et démocratique
3. La France de 1848 à 1914

III. D'une guerre à l'autre (1914-1939)

1. La première guerre mondiale, la Révolution russe et les bouleversements de l'Europe
2. La crise des démocraties libérales
3. La France de 1919 à 1939
4. Les régimes totalitaires : fascisme, nazisme, stalinisme

Le monde de 1939 à nos jours

Char d'assaut de la seconde guerre mondiale
Char d'assaut de la seconde guerre mondiale


I. La seconde guerre mondiale

1. Les grandes phases
2. L'Europe et la France dans la guerre
3. Bilan de la guerre

II. Le monde depuis 1945

1. Les transformations économiques et sociales du monde depuis 1945 (Trente Glorieuses, entre 1973 et 1996)
2. Deux grands modèles idéologiques du monde (institutions, sociétés, culture) et leur évolution : le modèle soviétique, le modèle américain
3. Les affrontements des grandes puissances et la dissolution des blocs
4. L'émancipation des peuples dépendants et l'émergence du Tiers Monde

III. La France depuis 1945

1. L'évolution politique depuis 1945 (après 1945, l'après-gaullisme, jusqu'à nos jours)
2. Economie, société, culture

Classé dans : Histoire - Mots clés : sciences po, Bordeaux, programme, Paris, Grenoble, communs, histoire, XIX, ème, siècle, âge, industriel, transformations, économiques, sociales, idéologies, nationalismes, monde, guerres - 5 commentaires


L'épreuve de SES à Sciences Po Paris

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 08 novembre 2013

Le blog Intégrer Sciences Po vous propose les plus intéressantes questions et réponses par mails pour réviser Sciences Po.

Quel est le programme de l'épreuve de SES à Sciences Po Paris, sur quoi portera l'épreuve ? C'est l'objet du mail qui a été envoyé au blog Intégrer Sciences Po.

Question :

Bonjour,

je suis en terminale ES et je commence à préparer le concours pour sciences po Paris. Je voulais savoir sur quel programme portait l'épreuve de SES là-bas et si les cours de première ES suffisaient ou s'il faudrait étudier avec d'autres livres plus spécifiques, si oui, lesquels ? merci !

Réponse :

Bonjour,

C'est bien de se préparer déjà au concours de Sciences Po Paris.


L’épreuve de Sciences économiques et sociales
La description de l’épreuve
Durée de l’épreuve : 3 heures
L’épreuve se décompose en deux parties :

1/ Question d’analyse microéconomique ou macroéconomique (6 points) Cette question porte sur un mécanisme microéconomique ou macroéconomique du programme (voir supra) qu’il faudra présenter, éventuellement illustrer, et expliquer. Il pourra être demandé au candidat de réaliser une représentation graphique ou de construire un schéma.

2/ Conduite d’un raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire (14 points) Le sujet, portant sur les thèmes du programme (voir supra) d’économie, de sociologie ou de regards croisés, s’appuie sur un dossier documentaire composé de 4 documents, dont un texte. Il est demandé au candidat de développer un raisonnement (avec une introduction, un développement structuré et une conclusion) en exploitant les documents du dossier et en faisant appel à ses connaissances personnelles.

Le programme
1/ Démarches, savoirs et savoir­faire généraux pour le cycle terminal (préambule des programmes du cycle terminal)
‐ La démarche de l'économiste
‐ La démarche du sociologue
‐ La démarche du politiste
2/ La totalité du programme d’enseignement spécifique de la classe de première sent les économistes
Economie
1. Les grandes questions que se po
2. La production dans l'entreprise
3. La coordination par le marché
4. La monnaie et le financement
5. Régulations et déséquilibres macroéconomiques et la construction des identités sociales Sociologie
1. Les processus de socialisation
2. Groupe et réseaux sociaux
3. Contrôle social et déviance
4. Ordre politique et légitimation

Tu peux le retrouver sur ce pdf : http://www.sciencespo.fr/admissions/sites/sciencespo.fr.admissions/files/2013SESnoteexplicative.pdf

Et des compléments sur l'épreuve de SES pour savoir ce qu'il en est exactement : http://www.sciencespo.fr/admissions/fr/content/lepreuve-option

Il est recommandé d'approfondir tout ce que tu apprends en 1ère ES et Terminale ES. C'est un concours, si tu as plus de connaissances, et de meilleures méthodes, grâce à des cours que tu auras suivis sur un autre support que le lycée, ça augmentera beaucoup des chances de réussir le concours.

Tu peux choisir des livres spécifiques en observant chaque point du programme proposé par Sciences Po Paris pour l'épreuve de SES. En librairie, tu trouveras une multitude de livres qui abordent ces aspects, et le meilleur sera celui qui te correspondra le plus.

Bonne journée à toi,

L'équipe Intégrer Sciences Po

http://www.integrersciencespo.fr

-> Vos questions par mail à Intégrer Sciences Po

-> Vos questions par facebook à Intégrer Sciences Po

Classé dans : IEP Paris - Mots clés : questions, réponses, intégrer, sciences po, ses, économie, sciences, économiques, sociales, Paris, 2014, réviser, programme, épreuve, sujets - 2 commentaires