Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Echangez vos fiches avec les étudiants Sciences Po
(Gratuit, +300 fiches disponibles)

-> Faites vous corriger des copies pour préparer le concours Sciences Po
(Gratuit, +100 copies déjà corrigées)

Sujets & Correction Sciences Po Grenoble 2019

 

Gilles Deleuze - biographie et philosophie

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 07 mai 2019

 

>> Gilles Deleuze - Courte biographie

 

Né à Paris en 1925, Gilles Deleuze est amené à se rendre à Deauville pendant la guerre, puis il retourne à Paris pour poursuivre ses études au lycée Carnot.

Il tente l'ENS, mais n'arrive pas à y rentrer. C'est à cette occasion toutefois qu'il rencontre Georges Canguilhem, un autre grand nom de la philosophie du XXe siècle.

Il obtient son agrégation de philosophie en 1948. Il faut une autre connaissance, celle du non moins célèbre Michel Foucault.

Père de deux enfants, il soutient une thèse en 1968, sur Différence et répétition, puis une thèse complémentaire Spinoza et le problème de l'expression.

Opéré des poumons et alors qu'il se repose suite à ses problèmes médicaux, il rencontre Félix Guattari avec qui il collabore.

Il se suicide en 1995 ne supportant plus sa maladie.

Michel Serres aura ces mots à propos de Deleuze lors d'une interview de Hari Kunzru : "Deleuze était — J’ai perdu mon meilleur ami le mois dernier, parce que Deleuze est mon meilleur ami. Je l’admire. Je l’aime. Quand nous étions jeunes nous étions très séparés. Alors nous avons inventé ensemble le terme « amis de vieillesse »…"

 

>> Idées majeures de Gilles Deleuze

 

Pour Deleuze dans les Pourparlers de 1990, la philosophie est "créatrice ou même révolutionnaire, par nature, en tant qu'elle ne cesse de créer de nouveaux concepts. La seule condition est qu'ils aient une nécessité mais aussi une étrangeté"

 

Nous cherchons la vérité parce qu'une certaine forme de violence de la situation nous y pousse. Ce n'est pas par bon plaisir que nous cherchons la vérité, nous la cherchons "plutôt sous le coup d'un choc que dan l'élan d'un goût". (Différence et répétition)

 

"La répétition est la différence sans concept". La répétition est en effet autre que la généralité, et elle s'oppose à l'habitude.

 

L'objectif de la philosophie contemporaine est de renverser la philosophie de Platon. La différence étant dans la répétition, cela va à l'encontre de la théorie de l'Idée et des simulacres sensibles associés.

Cette philosophie qui a découlé de Platon a forgé des présupposés qu'il faut également démasquer, au nombre desquels le bon sens (notion très cartésienne), ou encore l'erreur, qui serait un éloignement de la vérité.

 

Deleuze s'en prend à Kant sur deux points.

1. Kant a voulu développer une philosophie du "conditionnement" ; mais l'expérience "possible" doit être remplacée par l'expérience "réelle".

2. De plus, la transcendance chez Kant est mal théorisée, puisque la transcendance ne "ressemble" pas à ce qui est empirique.

Ainsi Deleuze entreprend de  trouver un "empirisme transcendantal". (Différence et répétition, 1968) Les conditions, ce sans quoi un phénomène ne se produirait pas, y sont spécifiques aux cas.

"Nous cherchons à déterminer un champ transcendantal impersonnel et pré-individuel, qui ne ressemble pas aux champs empiriques correspondants et qui ne se confond pas pourtant à une profondeur indifférenciée.

(...)

Les singularités sont les vrais événements transcendantaux

(...)

Quand s'ouvre le monde fourmillant des singularités anonymes et nomades, impersonnelles, pré-individuelles, nous foulons enfin le champ du transcendantal" (Logique du sens, Gilles Deleuze)

 

La collaboration Deleuze - Guattari (notamment dans l'Anti-Œdipe) mène les deux auteurs à penser que le désir est puissance d'affirmation de la vie. Deleuze prolonge ainsi la notion de conatus de Spinoza, en expliquant : "Le conatus ne doit pas être interprété comme tendance à passer à l'existence... mais comme tendance à persévérer dans l'existence."

Le désir n'est en ce sens pas une conséquence du manque, comme voudrait le faire croire la psychanalyse classique.

Dans l'Anti-Œdipe, les deux auteurs définissent trois types de forces au cours de l'histoire humaine qui ont réprimé le désir par des codages, décodages, surcodages : sauvage (marquage des corps), barbare (despotisme), civilisé (déterritorialisation).

 

Dans Logique du sens, l'univocité provient du multiple.

Ontologie et philosophie sont synonymes : "La philosophie se confond avec l'ontologie, mais l'ontologie se confond avec l'univocité de l'être".

 

Toujours dans un sens spinoziste, "l'immanence pure" est au centre de la philosophie de Deleuze. La nature est alors "multiplicité".

 

 

 

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : deleuze, gilles, courte biographie, biographie, IEP, sciences po, philo, philosophie, auteur, contemporain, idées, idées majeures, thèses, agrég - Aucun commentaire


1 principe pour une excellente note aux Questions contemporaines

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 14 août 2013

Bientôt le Concours commun des IEP, avec une épreuve tout à fait particulière : Question contemporaines.

De quoi faut-il parler dans une dissertation de Questions contemporaines ? Quelles références faut-il utiliser dans une épreuve de Questions contemporaines ?


>> Comment avoir une bonne note en dissertation Questions contemporaines


Chaque année les thèmes sont donnés. Par exemple en 2013 : Science et Justice.

Avant tout, l'épreuve interroge sur des notions contemporaines. L'objectif, pour produire le meilleur devoir possible, est donc d'utiliser des notions contemporaines. C'est-à-dire des auteurs contemporains, des données contemporaines, des découvertes contemporaines, des sondages contemporains.

Que veut dire contemporain ? Concrètement, on peut estimer une donnée comme "contemporaine" pour Sciences Po si elle est parue entre 1850 et aujourd'hui, grosso modo.

Il existe une série de "philosophes" contemporains connus, si l'on peut les appeler ainsi, parlons plutôt d'analystes : Alain Finkielkraut, Emmanuel Levinas, Jean-Paul Sartre, Michel Foucault, Luc Ferry, Gilles Deleuze, Martin Heidegger, Edmund Husserl, etc.

De même vous pouvez prendre chaque thème et en retirer des personnalités contemporaines connues : par exemple en science, des scientifiques contemporains, en justice des juristes actuels reconnus, vous avez saisi l'idée.


Avec un tel principe, vous vous assurez la moitié de la note. Plus vous serez dans la réflexion contemporaine, plus vous approcherez de l'épreuve et des attentes du correcteur, et donc mieux vous réussirez votre concours Sciences Po !


Martin Heidegger

Martin Heidegger est né en 1889 et est mort en 1976

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : IEP, Questions, contemporaines, épreuve, dire, écrire, parler, sujet, thème, consigne, dissertation, conseil, philosophes, contemporains, Finkielkraut, Levinas, Sartre, Foucault, Ferry, Deleuze, Heidegger, Husserl, réussir, note - Aucun commentaire