Réussir Sciences Po

 

 

 

-> GRATUIT : Recevez un sujet et faites vous corriger

 

Culture générale : le Secret

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 03 août 2018

 

-> Culture générale : le Numérique

 

Livres sur le Secret :

  1. Le secret et le numérique 2019 IEP - Editions Armand Colin
  2. Le secret et le numérique 2019 IEP - Editions Vuibert (la collection, intégrer sciences po, n'est pas liée à notre site web)
  3. Le secret et le numérique 2019 IEP - Editions Ellipse

 

Cours généraux sur le Secret :

 

Sujets et corrections sur le Secret :

 

Cours de philosophie/littérature sur le Secret :

 

Cours d'économie/sociologie sur le Secret :

 

Cours de science/technologie sur le Secret :

 

Cours d'actualité/politique sur le Secret :

 

Cours d'histoire sur le Secret :

 

 

 

Voyez aussi les autres cours de culture générale :

-> Cours de Culture générale <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : secret, iep, culture générale, définition, philosophie, littérature, économie, actualités, sciences po, concours commun, secret concours commun - aucun commentaire


Qu'est-ce que le ghetto ?

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 12 mai 2018

Qu'est-ce que le ghetto ?

Voyons d'abord l'étymologie du ghetto, puis une définition du ghetto (ou deux), puis des précisions sur la notion de ghetto.

 

>> Etymologie de ghetto

 

Forgé par dérivation de l’italien giudecca, borghettoou gietto (ou bien de l’allemand Gitter ou de l’hébreu talmudique get : l’étymologie est contestée)

 Loïc Wacquant, Les deux visages du ghetto

 

XVIe siècle, guetto. Emprunté du vénitien ghetto, « fonderie », nom d'une petite île de Venise où les Juifs furent assignés à résider, dérivé de ghettare, « jeter ».

Dictionnaire de l'Académie Française

 

>> Définition de ghetto

 

Aux origines, dans la seconde moitié du XIXe siècle, le terme désignait les concentrations résidentielles de Juifs européens dans les ports du front atlantique, et il se distinguait clairement du taudis (slum)comme zone de détérioration de l’habitat et creuset de pathologies sociales. Il s’est dilaté durant l’ère progressiste pour englober tous les districts du cœur des villes (inner city)dans lesquels se trouvaient rassemblés les nouveaux arrivants « exotiques », immigrés originaires des classes populaires du Sud-Est de l’Europe et Afro-Américains fuyant le brutal régime des castes du Sud étasunien.

Loïc Wacquant, Les deux visages du ghetto

 

Dans certaines villes européennes, quartier où résidaient les Juifs, par choix ou par obligation.

Par ext. Quartier où une communauté vit isolée du reste de la population, dans des conditions généralement misérables.

Dictionnaire de l'Académie Française

 

>> Précisions sur la notion de ghetto

 

Cela dit, Loïc Wacquant fait quelques précisions :

1. La pauvreté est une caractéristique fréquente mais dérivée et variable des ghettos

Loïc Wacquant cite trois exemples : la Judengasse de Francfort, le Harlem des années 1930, et encore la Bronzeville de Chicago.

 

2. Si tous les ghettos sont ségrégués, toutes les zones ségréguées ne sont pas des ghettos

Certains lieux, comme les banlieues chics, forment des endroits qui se distinguent positivement.

 

3. Ghettos et quartiers ethniques ont des structures divergentes et des fonctions opposées

La ségrégation y est dans le dernier cas partielle et poreuse, c'est-à-dire qu'elle est plus diffuse. Elle n'est pas imposée par les autres populations.

 

-> Culture générale : la Ville <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : ghetto, définition, étymologie, IEP, ville, ségrégation, pauvreté, juifs, population - aucun commentaire


L'amour - Sade - La Philosophie dans le boudoir

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 11 mai 2018

Le Marquis de Sade, outre le langage abondamment cru de son ouvrage, nous éclaire sur un aspect de l'amour.

Ici, le Marquis de Sade par l'intermédiaire de Dolmancé tente de définir l'amour.

Il en établit la cause (le désir) et la conséquence (la folie).

Pour Dolmancé, tout amour peut être vaincu par une réflexion saine. Car l'amour nous saisit de façon foudroyante, il nous "enflamme".

Dolmancé répondant à Eugénie :

Vous me parlez des liens de l’amour, Eugénie ; puissiez-vous ne les jamais connaître ! Ah ! qu’un tel sentiment, pour le bonheur que je vous souhaite, n’approche jamais de votre cœur ! Qu’est-ce que l’amour ? On ne peut le considérer, ce me semble, que comme l’effet résultatif des qualités d’un bel objet sur nous ; ces effets nous transportent ; ils nous enflamment ; si nous possédons cet objet, nous voilà contents ; s’il nous est impossible de l’avoir, nous nous désespérons. Mais quelle est la base de ce sentiment ?… le désir. Quelles sont les suites de ce sentiment ?… la folie. Tenons-nous-en donc au motif, et garantissons-nous des effets. Le motif est de posséder l’objet : eh bien ! tâchons de réussir, mais avec sagesse ; jouissons-en dès que nous l’avons ; consolons-nous dans le cas contraire : mille autres objets semblables, et souvent bien meilleurs, nous consoleront de la perte de celui-là ; tous les hommes, toutes les femmes se ressemblent : il n’y a point d’amour qui résiste aux effets d’une réflexion saine. Oh ! quelle duperie que cette ivresse qui, absorbant en nous le résultat des sens, nous met dans un tel état que nous ne voyons plus, que nous n’existons plus que par cet objet follement adoré !

Sade - La Philosophie dans le boudoir

 

-> Culture générale : l'Amour <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : amour, philosophie dans le boudoir, définition, réflexion, marquis de sade, philosophie, littérature, français, cause, conséquence, folie - aucun commentaire


page 1 sur 8 suivante »