Réussir Sciences Po

 

 

 

Le nouveau ROMAN FANTASY de Hayato Chirun

Le nouveau DÉVELOPPEMENT PERSONNEL de Arthur Legrand

(liens Amazon sponsorisés - ou lire gratuitement ces livres (14 jours offerts))

 

Trouver une problématique pour une dissertation d'histoire en 2 minutes

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 30 septembre 2018

Il existe une méthode miracle pour trouver une problématique parfaitement valable pour chacun des sujets d'histoire.

Le blog Intégrer Sciences Po vous dévoile cette technique pour que vous puissiez toujours construire une problématique, et n'être jamais en panne le jour de votre examen.

Si cette méthode n'est pas toujours la plus performante, elle a le mérite d'être une bouée de secours qui reste efficace.

Lire la suite de Trouver une problématique pour une dissertation d'histoire en 2 minutes

Classé dans : Histoire, Méthodologie - Mots clés : méthode, trouver une problématique, histoire, disseration, composition, astuce, conseil, Sciences Po, IEP - 48 commentaires


Se démarquer à Sciences Po : l'encre noire

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 18 septembre 2016

Se démarquer pour Sciences Po facilement

Un petit secret pour se démarquer dans un concours et redoutablement efficace : l'encre noire.

L'avantage d'écrire à l'encre noire : meilleur contraste (ce qui compte beaucoup pour les correcteurs qui voient défiler les copies), soin apporté à la copie, élément qui vous démarquera des autres

Le correcteur sait lorsqu'il voit une copie écrite à l'encre noire, que l'élève s'est préparé, qu'il a travaillé, qu'il fait des efforts pour se démarquer, motivé pour intégrer Sciences Po.

Seul inconvénient : l'encre noire ne s'efface pas. Cependant cette caractéristique se révèle être un atout : il s'agit de ne faire aucune rature, d'écrire "parfaitement" du premier coup. C'est un exploit que vous pouvez tenter, une bonne manière de montrer que vous avez fait un brouillon, que vous savez du premier coup où vous allez. La perfection n'est pas humaine, on ne vous en voudra pas pour quelques traits, mais autant essayer de s'en approcher.
 

Classé dans : Méthodologie - Mots clés : se démarquer, Sciences Po, concours, astuce, conseil - Aucun commentaire


II. Les sources externes du droit

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 27 novembre 2013

A. Les traités internationaux

Traité : Acte juridique écrit et signé entre des autorités compétentes, et en particulier des États, établissant des règles ou des décisions et fixant des devoirs réciproques.

L'article 55 de la Constitution dispose que "les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l'autre partie".

Les traités restent néanmoins inférieurs à la Constitution.

B. Le droit de l'Union européenne

Originellement appelé droit communautaire, le droit de l'Union européenne a la primauté sur le droit interne des Etats membres.

1. Le droit communautaire primaire

Le droit communautaire primaire, également appelé droit communautaire originaire, est l'ensemble du droit qui découle des traités.

Plusieurs traités ont développé le droit communautaire primaire :

- le traité de Rome en 1957

- l'Acte unique européen en 1986

- le traité de Maastricht en 1992

- le traité d'Amsterdam en 1997

- le traité de Nice en 2001

- le traité de Lisbonne en 2007

2. Le droit communautaire dérivé

> Les institutions de l'Union européenne

Le Conseil européen : réunion des dirigeants nationaux et européens qui définit les grandes priorités de l'Union européenne.

Le Conseil de l'Union européenne : représente les gouvernements des États membres, en réunissant les ministres compétents des Etats membres.

Le Parlement européen : se compose des députés élus au suffrage universel direct pour cinq ans, qui représentent les citoyens européens

La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) : veille au respect de la législation européenne

La Commission européenne : représente les intérêts de l’Union dans son ensemble

La Cour des comptes : contrôle le financement des activités de l’Union européenne

Il existe également des institions internes au fonctionnement de l'Union européenne (parmi lesquelles la Banque centrale européenne, etc.)

> Les normes du droit dérivé

Les institutions de l'Union européenne pour appliquer le droit ont recours à des normes, qui sont appelées droit dérivé.

Les quatre normes du droit dérivé :

- Le règlement : mesure générale obligatoire et qui peut être directement appliquée dans les états membres.

- La directive : mesure qui doit être transposée dans le droit interne de chaque État membre, mais en laissant libres les moyens pour y arriver

- La décision : mesure particulière et obligatoire, qui vise spécifiquement un seul destinataire (des États ou des personnes).

- Les recommendations, ou les avis : opinions exprimées par les institutions de l'Union européenne qui ne sont pas obligatoires

Les actes inommés ou atypiques viennent à l'appui du droit dérivé, et sont des règlements, des résolutions, ou des codes de bonne conduite.

> Le droit européen

Le droit européen se distingue du droit communautaire en ce qu'il découle de la Convention européenne des droits de l'homme de 1950 et de la Charte sociale européenne de 1996.

Il ne concerne pas les traités propres à l'Union européenne.

La Convention européenne des droits de l'homme liste une série de droits fondamentaux, comme le droit à un procès équitable ou la liberté d'expression. Elle a été signée par 47 pays européens. Chacun de ces pays est représenté par des juges à la Cour européenne des droits de l'homme.

Classé dans : 1ère année Sciences Po - Mots clés : cours, droit IEP, introduction, sciences po, traités, internationaux, acte, juridique, article, Constitution, Union européenne, droit communautaire, traité de Rome, institutions, européennes, Conseil, Cour de justice, définitions, organisation - Aucun commentaire


1 principe pour une excellente note aux Questions contemporaines

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 14 août 2013

Bientôt le Concours commun des IEP, avec une épreuve tout à fait particulière : Question contemporaines.

De quoi faut-il parler dans une dissertation de Questions contemporaines ? Quelles références faut-il utiliser dans une épreuve de Questions contemporaines ?


>> Comment avoir une bonne note en dissertation Questions contemporaines


Chaque année les thèmes sont donnés. Par exemple en 2013 : Science et Justice.

Avant tout, l'épreuve interroge sur des notions contemporaines. L'objectif, pour produire le meilleur devoir possible, est donc d'utiliser des notions contemporaines. C'est-à-dire des auteurs contemporains, des données contemporaines, des découvertes contemporaines, des sondages contemporains.

Que veut dire contemporain ? Concrètement, on peut estimer une donnée comme "contemporaine" pour Sciences Po si elle est parue entre 1850 et aujourd'hui, grosso modo.

Il existe une série de "philosophes" contemporains connus, si l'on peut les appeler ainsi, parlons plutôt d'analystes : Alain Finkielkraut, Emmanuel Levinas, Jean-Paul Sartre, Michel Foucault, Luc Ferry, Gilles Deleuze, Martin Heidegger, Edmund Husserl, etc.

De même vous pouvez prendre chaque thème et en retirer des personnalités contemporaines connues : par exemple en science, des scientifiques contemporains, en justice des juristes actuels reconnus, vous avez saisi l'idée.


Avec un tel principe, vous vous assurez la moitié de la note. Plus vous serez dans la réflexion contemporaine, plus vous approcherez de l'épreuve et des attentes du correcteur, et donc mieux vous réussirez votre concours Sciences Po !


Martin Heidegger

Martin Heidegger est né en 1889 et est mort en 1976

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : IEP, Questions, contemporaines, épreuve, dire, écrire, parler, sujet, thème, consigne, dissertation, conseil, philosophes, contemporains, Finkielkraut, Levinas, Sartre, Foucault, Ferry, Deleuze, Heidegger, Husserl, réussir, note - Aucun commentaire