Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Faites vous corriger et échangez des fiches GRATUIT

-> Correction Sciences Po BORDEAUX 2019

 

Numérique : l'administration en ligne

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 29 octobre 2018

Il est toujours important dans le cadre du Concours commun (le numérique et le secret sont les deux thèmes retenus) de lier vos objets d'étude à la politique et à la société.

 

C'est pourquoi il est intéressant de faire un focus sur les "papiers" administratifs et les Français. En ce qui concerne le numérique, on ne parle plus de "papiers administratifs", mais d'e-administration ou administration en ligne.

 

En 2017 :

2 Français sur 3 (67%, +5 points) ont eu recours à l’e-administration. Ce taux atteint 90% chez les diplômés du supérieur ou les 25-39 ans.

Source : CREDOC, Enquêtes sur les « Conditions de vie et les Aspirations ».

 

D'après ACSEL, en 2009, 40 % de Français et 56 % des internautes avaient effectué une démarche administrative ou fiscale en ligne.

Dernière statistique Service-public.fr a recueilli en 2009 40 millions de visites.

 

Ces chiffres prouvent un certain succès de l'administration en ligne. Certainement internet a-t-il rendu les démarches plus faciles et accessibles. Mais alors que les services publics français insistent et rendent de plus en plus obligatoire le fait de passer par internet pour effectuer ces démarches, il s'agit de ne pas écarter précipitemment ceux qui refusent de passer par internet, soit qu'ils ne le puissent pas, soit qu'ils ne le veuillent pas. La transition vers le tout numérique ne saurait s'opérer si facilement que cela.

 

 

-> Culture générale : le Numérique <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : e-administration, administration en ligne, progrès, pourcentage, statistiques, économie, chiffres, transition, numérique, IEP, sciences po, concours commun, 2019 - Aucun commentaire


Pourcentage d'utilisation des smartphones en France

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 28 octobre 2018

Le CREDOC, enquêtes « Conditions de vie et Aspirations », sera votre meilleure source pour connaître sur le bout des doigts toutes les statistiques du numérique, dans le cadre du Concours commun des IEP 2019.

 

Aujourd'hui, zoom sur le pourcentage d'utilisation des smartphones en France. Combien de Français ont un smartphone ?

En 2017, parmi les 12 ans ou plus, vous étiez 73% de Français à posséder un smartphone.

 

Source CREDOC

 

Autres statistiques intéressantes, le taux d'équipement en téléphonie, ordinateur et internet à domicile.

On remarque notamment que la téléphonie fixe, alors qu'elle avait déjà baissé depuis 1998avec l'avènement de la téléphonie mobile, et après une petite remontée, continue de baisser.

 

Les tablettes font une entrée fracassante depuis 2011 pour atteindre 44%.

Mais surtout, ce sont les smartphones qui ont la côte. Ils atteignent presque le niveau des ordinateurs, pour arriver jusqu'à 73% comme nous l'avons déjç signalé juste au-dessus.

 

-> Culture générale : le Numérique <-

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : numérique, pourcentage, utillisation des smartphones, smartphones, en France, combien de français ont un smartphone, statistiques, économie, révolution numérique, sciences po, concours commun, 2019, IEP - Aucun commentaire


Histoire de la numérisation

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 25 octobre 2018

La numérisation naît du remplacement de l'analogique.

 

Quelle est la différence entre un signal numérique et un signal analogique ?

 

Un signal analogique est un signal continu qui peut prendre toutes les valeurs.

Le signal numérique est un signal discontinu, fait de 1 et de 0.

 

Ainsi comme le montre ce schéma de Mathilde Glénat et Delphine Chareyron de l'École Normale Supérieure de Lyon :

 

 

Le principe est le suivant : les lettres, les chiffres, les images ou les seons sont transformées en impulsions électriques, elles-mêmes traduisibles sous la forme de 0 et de 1. Cette numérisation est donc binaire.

 

Quelques étapes de cette numérisation :

1966 : Arpanet est lancé (premier réseau à transfert de paquets par le département de la Défense aux Etats-Unis)

1970's : numérisation appliquée à la téléphonie

1980's : numérisation des sons, musiques et images

1980's : diffusion de l'ordinateur personnel

1983 : naissance officielle d'Internet

1990's : convergence numérique de l'informatique, télécommunications, et audiovisuel.

vers 1995 : radiotéléphone numérique

vers 1996 : les réseaux numériques

 

-> Culture générale : le Numérique <-

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : numérique, signal, analogique, numérique, chiffres, binaire, histoire, dates, dates importantes, naissance internet, iep, sciences po, concours commun, 2019 - Aucun commentaire


Qu'est-ce que le numérique ? - Résumé

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 22 octobre 2018

Qu’est-ce que le numérique ? par Milad Doueihi, en ligne ici, est une excellente introduction pour le thème du Concours commun 2019 du réseau Sciences Po.

 

le numérique par sa nature même opère des ruptures dans une continuité apparente, portant sur des valeurs, des objets et des pratiques culturelles, nous offrant ce qui semble de simples reprises ou de modestes modifications ou transpositions de formes ou de formats

 

C'est une révolution culturelle qui est en jeu avec l'avènement du numérique.

 

Information et numérique

 

3 périodes avec l'informatique :

  1. L'informatique, alors qu'elle était une simple branche des mathématiques, devient une science elle-même.
  2. L'informatique se transforme en industrie. (Comme a pu le faire la chimie auparavant)
  3. L'information devient une culture.

 

La troisième période est la plus importante en ce qui nous concerne, car c'est en cela qu'elle définit le numérique :

 

Et c’est bien cette spécificité culturelle, cette orientation sociale qui caractérise et en fin de compte définit en quelque sorte le numérique

 

Élément clé : la notion de partage. C'est d'ailleurs à cause du partage que le numérique entre en crise pour la première fois.

 

Le numérique en vient à toucher tous les domaines des sociétés occidentales :

  1. l'éthique
  2. l'écologie
  3. la législation / le juridique
  4. l'économique
  5. la politique
  6. l'histoire
  7. etc.

 

Le code

 

La technique, l’informatique, dans sa production et ses usages, constitue ainsi un corps, et ce corps forme, dans sa réalité sociale, le numérique

 

Une fois encore, culture et société distinguent le numérique.

 

La confiance sociale

 

L’informatique est la science de l’information et du discret, et le numérique, dans sa dimension socio-culturelle, modifie l’empirique, l’insérant dans une logique génétique qui façonne le passage de l’information à la trace et finalement aux données.

 

Un des symboles de ces traces et données s'incarne dans les moteurs de recommandation. La recommandation utilise des critères géographiques, sémantiques, sociaux, etc. pour anticiper les intentions et les volontés. C'est alors introduire le social, contre les algorithmes classiques et froids.

 

1ère définition approximative du numérique :

un écosystème dynamique animé par une normativité algorithmique et habité par des identités polyphoniques capables de produire des comportements contestataires.

 

La normativité algorithmique est froide - elle ne pense pas encore le social -, les identités polyphoniques sont chaudes - elles incorporent dès lors le social.

 

Transhumanismes

 

Alors que le transhumanisme veut améliorer l'individu et le libérer par l'informatique et la génétique - et non plus par l'éducation et la raison dans la lignée de Kant, Milad Doueihi propose de lui opposer un humanisme numérique.

 

Qu'est-ce donc alors que l'humanisme numérique ?

 

L’humanisme numérique est l’affirmation selon laquelle la technique actuelle, dans sa dimension globale, est une culture, dans le sens où elle met en place un nouveau contexte, à l’échelle mondiale. Une culture, car le numérique, et cela malgré une forte composante technique qu’il faut toujours interroger et sans cesse surveiller (car elle est l’agent d’une volonté économique), est en train de devenir une civilisation qui se distingue par la manière dont elle modifie nos regards sur les objets, les relations et les valeurs, et qui se caractérise par les nouvelles perspectives qu’elle introduit dans le champ de l’activité humaine.

 

-> Culture générale : le Numérique <-

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : qu'est-ce que le numérique, numérique, iep, définition, définitions, définition du numérique, sciences po, iep, concours commun, 2019 - Aucun commentaire


Secret et numérique : Calculateur quantique et cryptage

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 21 octobre 2018

Une loi de Moore (popularisée ainsi mais sans réel rapport avec les observations de Moore) veut que tous les 18 mois, une rupture s'opère dans les technologies. Par exemple, qu'une caractéristique soit deux fois plus efficace, comme la puissance, la capacité, la vitesse, etc.

Et si le calculateur quantique révolutionnait ainsi les technologies ?

Cela poserait beaucoup de problèmes aux systèmes de cryptage, ou chiffrement, qui sont déjà en place, et qui protègent la confidentialité des données.

 

>> Qu'est-ce qu'un calculateur quantique ?

 

Un calculateur quantique est presque comme un ordinateur à une différence fondamentale près.

Un ordinateur pour envoyer et recevoir des informations utilise des 0 ou des 1. Ce sont des bits.

Un ordinateur quantique n'utilise plus des bits, mais son analogue les qubits.

C'est là où ça devient compliqué. Que sont les qubits ?

Les qubits utilisent les propriétés de la physique quantique, ce qui doit vaguement vous rappeler vos cours de lycée.

En physique quantique, un même état quantique peut posséder plusieurs valeurs pour une certaine quantité observable. C'est difficile à comprendre, et pour cause, nous n'y sommes pas du tout habitués dans la vie de tous les jours, cela se passe dans le monde quantique, à l'échelle atomique et subatomique.

 

>> Pourquoi cela concerne-t-il le secret ?

 

Tout réside dans le fait de pouvoir factoriser des nombres avec des nombres premiers, et des tâches mathématiques similaires.

C'est le fondement du cryptage de nos jours, asymétrique notamment.

Or seuls les calculateurs quantiques sont assez rapides et performants pour factoriser des nombres et trouver des nombres premiers.

Le cryptage est devenu extrêmement important dans nos sociétés puisqu'il protège des documents confidentiels, des secrets d'état, des secrets médicaux, des secrets bancaires, etc.

 

 

>> Le problème des calculateurs quantiques

 

Un calculateur quantique ne peut exécuter qu'une classe d'algorithme. Il ne peut pas faire toutes les tâches.

De plus, certes, si l'on assez de qubits, un calculateur quantique est beaucoup plus rapide qu'un ordinateur normal. Mais cela ne revient pas à dire que l'ordinateur quantique est toujours plus performant que l'ordinateur classique. Il se pourrait en ce sens qu'un algorithme plus efficace fasse gagner l'ordinateur classique contre le calculateur quantique.

 

 

 

>> Quand est-ce qu'un ordinateur quantique pourra briser les cryptages sur internet ?

 

Aujourd'hui, les meilleures machines quantiques peuvent manipuler plusieurs dizaines de qubits.

Selon Brian LaMacchia, qui gère la sécurité et la cryptographie à Microsoft Research, un calculateur quantique cryptographiquement intéressant devrait pouvoir gérer entre 1000 et 10000 qubits. Toujours selon lui, une machine de ce type pourrait être prête entre 2030 et 2040.

Or il est des données confidentielles qu'on ne voudrait même pas être révélées d'ici un peu plus une dizaine d'années.

 

 

-> Culture générale : le Secret <-

-> Culture générale : le Numérique <-

-> Culture générale : la Sécurité <-

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : secret, numérique, ordinateur quantique, cryptage, quantique, cryptographie, sécurité, iep, sciences po, 2019 - Aucun commentaire


précédente page 2 sur 4 suivante »