Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Echangez vos fiches avec les étudiants Sciences Po
(Gratuit, +150 fiches disponibles)

-> Faites vous corriger des copies pour préparer le concours Sciences Po
(Gratuit, +50 copies déjà corrigées)

 

Fiche - Radicalités religieuses

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 10 avril 2018

Radicalités religieuses
 

Accroche (possible sur ce sujet): le massacre de la saint Barthélémy (1572), qui sera peint par un survivant; François Dubois en 1584.

L’idée de cette accroche est de faire ressortir le fait que tuer au nom de dieu est ancien. Renvoie à l’idée que le roi est son peuple sont le bras armé de dieu.
Idée dominante => la radicalité est ancienne

Definition des termes:

être radical c’est étymologiquement, revenir à la base d’un concept, d’une idée sans admettre d’attenuation, d’exception. Marx dans la critique de la philosophie d’Hegel écrit notamment « être radical c’est prendre les choses par la racine » => notion que l’on peut rapprocher au fondamentalisme.

Religion: toutes croyances qui définissent les rapports de l’homme au sacré. => au départ la religion permet de faire communion, vivre ensemble. Elle unifie.

La radicalité religieuse débouche souvent sur l’idée qu’il n’y a pas de séparation entre la religion et la politique. Il y a un refus de cette séparation. Les adhérents pensent que le religieux doit intervenir s’immiscer dans la vie des individus. Dans nos sociétés sécularisées on considère que ce mode de pensée est violent car on est plus habitué.
L’envie de radicalité, souvent chez les jeunes, s’explique par la volonté de rompre avec le modèle dominant quitte à utiliser s’il le faut la violence. Cela se manifeste par exemple par le rejet de la mondialisation.

La religion n’a pas évolué parallèlement à la société et nos cultures modernes, d’ou une rupture. La société s’est sécularisée et la religion est sortie de notre culture. => sécularisation :action de donner à quelque chose un caractère laïc.

Laïcité: notion propre à la France, à ses nécessités historiques, mot plus fort en ce sens que cette notion interdit l’apparence religieuse dans l’espace public.

Pbl: comment expliquer le retour sur la scène internationale d’une vision radicale de la religion dans le monde des idées politiques après des décennies de sécularisation des sociétés?

I- des radicalités religieuses présentes partout et à toutes les échelles

l’échelle d’un individu, radicalité chrétienne

             ∙ E-U: Dylan roof=> jeune américain de 19 ans tue 9 personnes dans une Eglise afro-américaine, le 17 juin 2015 à Charlestone ( Caroline du Sud ). Il se revendique

 

(...)

 

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

 

C) En France, le retour d’un autoritarisme désiré mais perdu pat la génération précédente

          ∙ Cyrulnik a 2 thèses sur le fait que les jeunes sont conquis, veulent être radicalisés.
 La première hypothèse : L’héritage de mai 68 « il est interdit d’interdir » => libération de la jeunesse qui aspire à plus de tolérance, de liberté. Pour Cyrulnik, les parents ont élevé leurs enfants avec une éducation hyper permissive. Ce qui explique que leurs enfants veulent plus d’autorité, plus de règle qu’ils n’ont pas eu. Des groupes radicaux peuvent être attirant car synonyme de petit groupe, d’une communauté, de cadre.
          ∙ la 2ème hypothèses: problème d’encadrement des enfants. La Ste frç ne propose pas assez d’encadrement, de cadre structurant entre le moment ou le jeune quitte sa famille et ou celui-ci en fonde une. Ce sont des hypothèses qui tentent de comprendre et d’expliquer des phénomènes que l’on voit apparaitre en France avec le djihadistes ou nombres de jeunes français y ont adhérer.

III) comment l’Etat de droit prend-il en charge ce phénomène des radicalités religieuses?

une notion non juridique et non mesurable  

          ∙ Radicalité qui n’est pas définit dans la législation, le droit frç. L’incitation à la haine ou à la discrimination est condamnable à la place. L’apologie et le prosélytisme (convertir autrui à ses idées, pour tenter d'imposer ses convictions) également.

B) les centres de déradicalisation

          ∙ On en a ouvert un en France et c’est le seul. Il se situe à Pontourny.

 

 

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

 

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : radicalité, religieuse, radicalités, IEP, 2018, sciences po, fiche, fiche sur les radicalités - aucun commentaire


Le piège du thème les Radicalités au Concours commun IEP 2018

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 16 mars 2018

Avertissement à tous les candidats : rares sont les sujets aussi piégeants que celui qui vous est proposé cette année, du moins en ce qui concerne le thème des Radicalités.

Un choix s'offre alors déjà à vous : miser sur le fait que comme toutes les années passées il y aura un sujet uniquement sur les Radicalités, et un autre uniquement sur la Ville. Et dans ce cas vous pouvez réviser à fond la Ville.

Si toutefois le thème Radicalités vous attire davantage, quelques mises en garde.

 

Voir aussi :

 

Attention au faux pas : les correcteurs peuvent déjà s'imaginer le nombre incalculable de copies qui mentionneront Marine Le Pen, Mélenchon, et autres. Non seulement c'est lié à l'actualité, nous n'avons pas assez de recul pour analyser proprement le phénomène "radicalités" de ces candidats, mais en plus ce serait cliché. Et un mauvais cliché.

Autre faux pas : les radicalités c'est Daesh et le terrorisme. Certes, c'est le moins qu'on puisse dire que ces organisations appliquent des méthodes... radicales. Mais là encore, c'est cliché, et il va falloir creuser, justifier, décortiquer, aller beaucoup plus loin que ces idées premières.

Autre faux pas : les radicalités c'est le parti radical. Il ne faut pas s'y limiter.

Si vous vous concentrez sur les radicalités dans la société française, comme la plupart des candidats s'apprêtent à le faire, vous vous heurterez à un manque de recul sociologique, à une imprécision des notions, et à une vision beaucoup trop ethnocentrée.

Ce n'est absolument pas ainsi que sont traités ces thèmes de la radicalité dans les cours de Sciences Po, et ce que vous voulez, pour avoir une bonne note, c'est de vous rapprocher au maximum du cours qu'un professeur à Sciences Po pourrait vous donner sur le sujet.

 

Notre solution pour sortir de cette impasse :

Vous devez prendre une hauteur historique, une hauteur sociologique, et une hauteur philosophique pour étudier ce phénomène qui paraît plutôt orienté politique, même si vous gagnerez à élargir au maximum son champ.

Une astuce très efficace, et que vous devez impérativement appliquer si vous voulez vous en sortir au concours et vous démarquer des autres candidats : prendre le thème des Radicalités à l'échelle internationale. Faites une comparaison avec vos pays de prédilections. Les radicalités aux Etats-Unis, tout au cours de leur histoire, sont à la fois profondément différentes de celles de la France, et à la fois très similaires. C'est un paradoxe qu'il vous faudra expliquer, avec le plus de précision possible. L'analyse des courants radicaux dans chaque région du monde vous apportera cette "hauteur" dont nous vous parlons, ce recul nécessaire, et la précision qui vous sauvera du piège du thème Radicalités.

Cette astuce est puissante, mais vous devrez être encore plus astucieux que cela et profond dans vos analyses si vous voulez rendre une copie acceptable pour les correcteurs de Sciences Po.

Cet avertissement entendu, n'hésitez pas à le partager avec vos amis. Un concours c'est une compétition mais on ne s'en sort pas sans solidarité.

Bonne chance ! Et commentez ci-dessous pour partager vos autres angles d'anlayse, astuces pour sortir du piège Radicalités, ou tout simplement pour nous dire si vous misez sur la Ville.

 

-> Culture générale : Radicalités <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : radicalités, piège, thème, IEP, 2018, sciences po, réussir, se démarquer, éviter les faux pas - 2 commentaires


Sujets 2018 à Sciences Po Paris en histoire

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 25 février 2018

Voici les sujets 2018 à Sciences Po Paris en histoire :

 

COMPOSITION 2018

La Résistance a-t-elle préparé et réalisé une totale transformation de la République française (1940-1946) ?

ou

Comment la croissance économique des "Trente Glorieuses" a-t-elle transformé la société française ?

 

ETUDE CRITIQUE D'UN DOCUMENT 2018

Simone Veil devient ministre de la Santé (la place des femmes dans la société française au XXe siècle)

 

Comment avez-vous traité ces sujets ? Quels étaient vos plans ? Pensez-vous avoir réussi ?

Répondez en commentaire et vous pourrez comparer vos réactions à celles des autres.

Classé dans : IEP Paris - Mots clés : sujets, sciences po paris, 2018, histoire, IEP, épreuves, sujet d'histoire - aucun commentaire


« précédente page 3 sur 5 suivante »