Réussir Sciences Po

 

 

 

Le nouveau ROMAN FANTASY de Hayato Chirun

Le nouveau DÉVELOPPEMENT PERSONNEL de Arthur Legrand

(liens Amazon sponsorisés - ou lire gratuitement ces livres (14 jours offerts))

 

Fiche Histoire : I.B. De la conférence de Yalta aux procès de Nuremberg

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 25 novembre 2012

Le monde depuis 1945
Fiche résumé IEP

 

 

 



I. Le retour à la paix.


    B. De la conférence de Yalta aux procès de Nuremberg


- conférence de Téhéran en 1943

-> Les conférences de l'après Seconde Guerre mondiale

- conférence de Yalta du 4 au 11 février 1945 (elle réunit Staline, Roosevelt et Churchill. Elle conduit au partage de l'Allemagne en 4 zones, à l'entrée en guerre de l'URSS contre le Japon, à la création de l'ONU)
- conférence de Potsdam du 17 juillet au 2 août 1945 (elle réunit Staline, Truman et Attlee (qui remplace Churchill) et conduit aux 3 D : décartellisation, démilitarisation, et dénazification)

-> Les bouleversements territoriaux

- Allemagne : perd un quart de ses territoires (revient à ses territoires de 1937), et la ligne Oder-Neisse est la frontière avec la Pologne. L'Allemagne est divisée en 4 zones
- URSS : retrouve ses territoires
- flux de population conséquents notamment vers l'Allemagne

-> Les procès de Nuremberg

- les procès de Nuremberg jugent 24 personnes entre novembre 1945 et octobre 1946
- pour crimes contre la paix, crimes de guerre (ne pas avoir respecté les règles de la guerre), et crimes contre l'humanité (massacres de populations désarmées)
- 12 sont condamnés à mort. 

 

 

 

 

 

 

 

>> Retrouvez toutes les fiches sur le monde depuis 1945 <<

 

 

 

 

 

Classé dans : Histoire, IEP Régions - Mots clés : fiche, résumé, histoire, monde depuis 1945, sciences po, iep - 4 commentaires


Fiche Histoire : I.A Le bilan de la Seconde Guerre mondiale (Le monde depuis 1945)

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 24 novembre 2012

 

Le monde depuis 1945
Fiche résumé IEP

 

 

 

De Gaulle



I. Le retour à la paix.


    A. Le bilan de la Seconde Guerre mondiale


-> Résumé du bilan économique de la Seconde Guerre Mondiale


- pertes matérielles les plus importantes de l'histoire
- pays les plus touchés : l'URSS, l'Allemagne et le Japon
- rationnement et pénuries engendrent inflation, marché noir
- villes détruites
- réseaux de communication détruits

En France :
- pillage des Allemands lors de l'occupation
- habitations détruites (2,5 millions d'immeubles endommagés ou détruits)
- destruction des réseaux de communication (10.000 ponts routiers fluviaux détruits)


-> Résumé du bilan humain de la Seconde Guerre Mondiale


- difficile à évaluer, mais aux alentours de 50 millions de morts
- pays les plus touchés : URSS (20 millions de morts) > Chine (13 millions †) > Allemagne (9 millions †)
- en proportion le pays le plus touché est la Pologne : (14% de la population) > l'URSS (12%) > Yougoslavie (10%)
- bombardements les plus meurtriers : Dresde (135.000 morts) > Tokyo (83.000 †) > Hiroshima (70.000 †) > Nagasaki (36.000 †)
- la population civile a été particulièrement touchée
- déséquilibres démographiques : déplacements de population, pyramide des âges perturbée, en partie compensé par le "baby-boom" à la sortie de la guerre


-> Résumé du bilan moral de la Seconde Guerre Mondiale


- traumatisme de la guerre et de la "solution finale"
- notion de "crime contre l'humanité" élaborée
- tribunal international de Nuremberg
- choc des bombes nucléaires

 

 

 

 

 

 

Pont détruit - Fiche 2nd Guerre Mondiale

 

 

 

 

Classé dans : Histoire, IEP Régions - Mots clés : fiché, résumé, iep, sciences po, histoire, monde, seconde guerre mondiale - 5 commentaires


Sciences Po : fraudes, soupçons et abus. L'Etat reprend la direction de Sciences Po

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 23 novembre 2012

Changement de direction à Sciences Po : l'état intervient dans l'administration de Sciences Po, suite aux fraudes et abus dans les comptes de Sciences Po, au temps de Richard Descoings notamment.


>> L'actualité de novembre 2012 à Sciences Po :  comment l'état reprend l'école Sciences Po en main


Sciences Po est considéré comme "grand établissement" d'enseignement public. De fait, il est soumis au livre VII du code de l'éducation, et dépend alors du gouvernement français.
L'Etat finance à plus de 50% Sciences Po.

La Cour des comptes (orgnisme qui contrôle la régularité des comptes publics) a constaté « des irrégularités récurrentes dans la gestion » entre 2005 et 2010 à Sciences-Po.

La Cour des comptes s'apprête donc à «saisir la Cour de discipline budgétaire et financière» (La CDBF juge les actes des gestionnaires publics, en l'occurence ceux qui contrôlaient les finances de Sciences Po)

Hervé Crès, qui avait succédé à Richard Descoings, ne devient donc pas directeur de Sciences Po comme il était prévu, a annoncé Geneviève Fioraso.

Geneviève Fioraso désignera un nouvel administrateur provisoire. Voir le communiqué de presse officiel.


>> Ce qui est reproché à Sciences Po

En résumé :

- Octroi d’augmentation et de primes
- le financement sur les ressources de Sciences Po, sans approbation du conseil d’administration de la fondation, de la mission « Lycée pour tous »
- Dérogations dans le temps de service des professeurs, certains voyant une heure de cours payée double
- Souscription d’un emprunt risqué de 15 millions d’euros
- Entre 2005 et 2010 le nombre de cartes de crédits passe de 37 à 58 et les dépenses correspondantes de 89.000 à 498.000 euros.
- Irrégularités récurrentes dans la gestion du service des enseignants-chercheurs ; 
- Rémunération de l’administrateur-directeur hors de proportion

Voir l'interview dans Le Monde de Geneviève Fioraso

Classé dans : IEP Paris, Actualités - Mots clés : Sciences Po, Paris, Richard, Descoings, Hervé, Crès, direction - Aucun commentaire


« précédente page 299 sur 305 suivante »