Réussir Sciences Po

 

 

Comment être charismatique
Comment avoir un sourire en or
Maîtrisez la posture charismatique

 

 

Comprendre les élections en Allemagne

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 29 décembre 2014



Pour comprendre la politique et les élections en Allemagne seront étudiés :

I. Le rôle du chancelier et du parlement.
II. Le principe des élections en Allemagne.

Voir aussi : Allemagne : géographie et faits
 

I. Le chancelier est élu par le Bundestag

 


Le chancelier allemand est la figure politique qui possède le plus de pouvoir en Allemagne, de la même façon que le Président en France ou le Premier Ministre en Angleterre.

Le chancelier est élu par les députés à la majorité absolue de tous les membres du Parlement.

 

 

Bundestag
Le Bundestag


Le parlement est le Bundestag. (Bund : la fédération, Tag :  le jour, l'assemblée)

Les partis représentés au Bundestag sont les CDU/CSU, FDP, SPD, die Linke et die Grüne.

Les partis CDU et CSU ont quasiment les mêmes idées politiques, ils sont considérés ensembles. La seule différence est que le CSU est présent seulement en Bavière, tandis que le CDU est présent partout sauf en Bavière. Ils forment une "Fraktion" au Bundestag.

Les partis non représentés au Bundestag sont Piraten, AD, NPD, etc.

 

 

 

 

 

II. Principe des élections en Allemagne


1. Les élections


Ces élections ont lieu tous les quatre ans.

Il s'agit d'un système électoral au mode de scrutin proportionnel. L'objectif est d'avoir une assemblée avec des groupes d'élus dont les effectifs sont proportionnels à l'électorat.

Ce système est pourtant qualifié de mixte, car il mélange deux méthodes. Chaque électeur donne en effet deux votes :

- Il existe 299 circonscriptions électorales.
- Chaque circonscription élit deux députés.
- En principe, il y a donc 598 sièges de députés à remplir.


2. Le vote


Lors du scrutin, chaque électeur donne deux votes en même temps.

Le premier vote élit des députés selon une technique majoritaire.

Dans chacune des circonscriptions est élu un député (comme en France) en un seul tour. C'est celui qui obtient le plus de voix qui est élu (majorité relative).


Le second vote élit des députés selon une technique proportionnelle.

La deuxième voix porte sur un scrutin de listes. On vote pour une liste de candidats, qui appartiennent à un parti. C'est ce deuxième vote qui est fortement prédominant, c'est celui-ci qui répartit les sièges. L'ensemble des sièges est réparti en fonction de la proportion de ce « deuxième vote ».


3. Les résultats


Chaque parti a le droit à autant de sièges que ses résultats à l'élection. Par exemple, un parti qui obtient un tiers des voix a le droit à un tiers des sièges.

Il existe en revanche un seuil : un pourcentage de voix minimum qu'un parti doit atteindre pour avoir des sièges. Le seuil est fixé à 5% des voix. "Fünf-Prozent-Sperrklausel" (Klause : clause, Sperr : barrage, Fünf : cinq)

Un parti qui n'obtient pas 5% aux élections ne sera pas représenté au parlement sauf cas particulier : s’il obtient au moins 3 mandats directs.

Des députés supplémentaires : dans certains cas, le premier vote peut porter au parlement davantage de députés. Les députés élus directement, par le premier vote, mais dont la liste n’a pas été retenue par le deuxième vote, obtiennent quand même un siège au Bundestag. Ainsi en 2013, ils étaient 622 députés à siéger au parlement du Bundestag, soit 24 députés supplémentaires.



En conclusion, en Allemagne existe un système électoral à la proportionnelle personnalisé. "Personalisierte Verhältniswahl" (Wahl : élection).

 


Partagez si vous avez aimé !

Classé dans : Actualités, Langue Vivante - Mots clés : Allemagne, élections, législatives, comprendre, élections pour les nuls, 2013, Angela Merkel, pourquoi, comment, explications, CDU, CSU, Linke, Grüne, partis, Bundestag, éclaircir - aucun commentaire


Écrire un commentaire


 Se rappeler de moi sur ce site


Quelle est la troisième lettre du mot tdzss ? :