Réussir Sciences Po

 

 

 

-> Echangez vos fiches avec les étudiants Sciences Po
(Gratuit, +300 fiches disponibles)

-> Faites vous corriger des copies pour préparer le concours Sciences Po
(Gratuit, +100 copies déjà corrigées)

Sujets & Correction Sciences Po Grenoble 2019

 

Fiche - Décolonisation Sciences Po

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 09 avril 2018

Elles sont multiples, complexes et différentes selon les empires coloniaux. Tout de même trois points convergent en 1945. Première cause de la décolonisation : le colonialisme lui-même qui, par ses déséquilibres et ses injustices, a généré des oppositions grandissantes.

I. Les origines de la colonisation

1. Les deux Grands, EU et URSS, soutiennent la décolonisation

- Les E-U sont viscéralement attachés aux idées d'indépendance et de liberté, le président Roosevelt tout spécialement, qui juge très sévèrement le colonialisme (rappelons-nous déjà de Wilson en 1919 et de ses "14 points"). Les E-U se rappellent qu'ils sont eux aussi une ex-colonies qui a dû batailler pour son indépendance.
De plus, le colonialisme avec son système de l'exclusif, est une entrave au libre-échange que les E-U entendent bien promouvoir en 1945 (le commerce colonial est réservé quasi exclusivement à la métropole). Toutefois, avec la guerre froide et l'arrivée au pouvoir du très pragmatique Harry Truman, les E-U modéreront leurs attaques afin de ne pas trop affaiblir leurs alliés français et anglais.

 

(...)

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

b. En Afrique noire

La décolonisation de l'Afrique noire se déroule dans d'assez bonnes conditions pour les empires français et anglais.
L'Afrique noire anglaise
La décolonisation de l'Afrique débute dans les territoires britanniques de l'ouest où existent depuis les années 1945, le Vietminh dirigé par le communiste Hô Chi Minh proclame l'indépendance du Vietnam.
La France n'entend pas renoncer à sa colonie. On tente tout d'abord de négocier, mais les points de vue sont irréconciliables et les deux camps également déterminés :
la France veut conserver l'Indochine. On est prêt éventuellement à une autonomie du Vietnam, mais dans le cadre de l'Union française, donc sans réelle souveraineté,
le Vietminh veut une indépendance totale et une unification des 3 Ky.
Les incidents se multiplient et débouchent sur une guerre à partir de décembre 1946. C'est une guerre de guérilla où s'enlise la France et qui va coûter de plus en plus chère.

Cette guerre de décolonisation est aussi un conflit de guerre froide : dès 1947, le PCF s'y oppose, et, à partir de 1949, la Chine apporte un soutien décisif au Vietminh, tandis que la France reçoit une aide matérielle croissante des E-U qui finiront par équiper presque totalement les Français sur place.

Pourtant, après une résistance héroïque, la France est battue à Dien Bien Phu en mai 1954. La France négocie et les accords de Genève reconnaissent l'indépendance du Laos, du Cambodge et du Vietnam qui est toutefois divisé en deux (17ème parallèle) : au nord la république démocratique du Vietnam, au sud le régime corrompu de Ngo Dinh Diem, bientôt soutenu massivement par les E-U. Le réglement de Genève n'est qu'une trêve...


b. Les Indes néerlandaises, une décolonisation violente

Sukarno proclame l'indépendance en 1945. Refus néerlandais et début d'une guerre en Indonésie. Les Pays-Bas doivent pourtant céder face aux pressions internationales et se retirer en 1949.

c. La guerre d'Algérie : la plus violente des décolonisations (1954-1962)

L'Algérie : 1830, des départements, 1 million d'Européens (pieds-noirs)
Sétif 1945. Répression sauvage.
Toussaint 1954 : FLN. Mitterand : "l'Algérie, c'est la France".
Envoi du contingent. Succès militaires français.
Mais malaise grandissant en métropole (question de la torture, les "porteurs de valises et intellectuels, difficulté de la 4ème République).
Crise du 13 mai 1958. Retour de Gaulle.
16 septembre 1959 : début d'un long processus vers l'indépendance.
Réactions violentes en Algérie des colons et d'une partie de l'armée : OAS, putsch des généraux.
18 mars 1962 : accords d'Evian.


d. Chaos en Afrique portugaise
 

(...)

-> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

Classé dans : Histoire - Mots clés : fiche, décolonisation, sciences po, IEP, origines, grands, Etats-Unis, URSS, Truman, Afrique, Algérie, FLN, Anfrique noire, cours, résumé, fiche de cours - Aucun commentaire




Culture générale : l'Amour

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 08 avril 2018

 

Cours généraux sur l'Amour :

 

Cours de philosophie/littérature sur l'Amour :

 

Cours d'économie/sociologie sur l'Amour :

 

 

Cours d'actualité/politique sur l'Amour :

 

Cours d'histoire sur l'Amour :

 

Sujets et corrections sur l'Amour :

 

 

-> Tous les Cours de Culture générale <-

Classé dans : Culture Générale - Mots clés : amour, culture générale, questions contemporaines, français, philosophie, français-philo, thème, cours, fiches - Aucun commentaire




Fiche - Proche et Moyen Orient depuis 1945 : tensions et conflits

Rédigé par Intégrer Sciences Po le 03 avril 2018

Proche et Moyen Orient depuis 1945 : tensions et conflits

● Introduction

Middle East expression de l’historien et stratège naval Alfred Mahan en 1902
Moyen Orient (MO) = ensemble géographique qui regroupe les pays situés à l’est du bassin méditerranéen (Egypte, pays du Golfe Persique et pays du Proche Orient). L’ONU y inclue la Turquie dans la mesure où les bouleversements géopolitiques de la région ont un impact sur ce pays.
Proche Orient (PO) apparaît dans les années 20 en Europe (surtout FR) désigne Israël + voisins arabes = sous ensemble du Moyen Orient
➔ Sens de + en + géopolitique (islam, langue, peuplement arabes, conflit israélo-palestinien, héritage de la colo euro, pétrole et présence occidentale)
- MO longue et riche histoire (berceau agriculture, écriture, premières ‘’cités-Etats’’, lieu de naissance des 3 monothéismes...) + cf grandeur de l’Empire ottoman

« Pour l’instauration d’une paix juste et durable au Moyen-Orient » stipulait la Résolution 242 de l’ONU à la fin de la G des 6 jours.
- aujourd’hui une des régions les + conflictuelles de la planète (conflit israélo-arabe puis israélo-palestinien, G civile au Liban 75-89, révolution islamique iranienne de 79)
- puissances internationales années 50 (GF) puis années 90 = développement de nouveaux conflits (G du Golfe 90-91 (EU, gendarmes du monde) et 2003)
Conflits se multiplient car les acteurs impliqués sont de + en + nombreux (ex Syrie depuis 2011 G civile + G entre EI et pays de la région

Pourquoi les conflits régionaux ont autant de conséquences internationales ? Comment expliquer l’incapacité des mécanismes de sécurité collective ?

1°) Un espace aux enjeux multiples et multidimensionnelles

A) Des enjeux stratégiques

> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

 

2°) Une histoire politique marquée du sceau de l’instabilité chronique

A) Comprendre l’histoire du PO et MO depuis 1945 suppose d’évoquer brièvement l’influence déterminantes des puissances occidentales dans cette région dès le début du XXème siècle

∙Empire ottoman appartient à Triple Alliance pendant PGM ➔ génocide des arméniens ∙Puissances occidentales se partagent le territoire selon leurs intérêts = tensions entre communautés
→Accords de Sykes Picot en 1916
→SDN (1920) confie des mandats à Fr (Liban, Syrie et Cilicie) et GB (Palestine, Irak et Transjordanie)
∙Hostilité vis-à-vis des arabes : GB encourage le sionisme -> tensions
→La notion d’Etat-nation n’est pas pertinente, les frontières ne respectant pas les minorités ∙Seule la Turquie (succède à l’Empire ottoman) fait exception
→ Mustafa Kemal Atatürk1 fait de la Turquie une République laïque, aboli le califat2 en 1924,

> LIRE la suite et +150 autres fiches GRATUITEMENT ici.

Classé dans : Histoire - Mots clés : Proche-Orient, Moyen-Orient, tensions, 1945, 1945 à aujourd'hui, sciences po, IEP, fiche, cours, résumé, plan, plan détaillé, corrigés, correction - Aucun commentaire




Fil RSS des articles

« précédente page 15 sur 15